Errances

5 octobre 2019

i_see_nothing

Filed under: méandres — mykelh @ 12:34

i_see_nothing

4 octobre 2019

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 09:23

Faire évoluer une cafetière à la sauce Darwin:

Difficulté : difficile

-Plusieurs centaines d’années

Ingrédients :

café en grain

eau

quelques milliards d’utilisateurs

1 planète munie de plusieurs climats différents

 

 

Distribuer aux 194 pays du monde du café en grain. Chaque pays devra : trouver un moyen de moudre le grain, de faire chauffer l’eau, puis de filtrer le café

Saupoudrer ces informations, puis laisser mijoter pendant environ deux cent ans.

Ouvrer les frontières par continents et attendre un siècle. Les différentes technologies vont couler puis se mélanger. Les meilleures idées feront fondre les grumeaux.

Ouvrer les différents continents. La plupart des idées sont adaptées aux climats dans lequel elles ont évoluer, mais certaines livreront quand même.

Faure revenir les idées à la poêle, pour que les défauts s’évaporent.

Déguster votre café issue d’une cafetière à filtre, à dosette, à pistons, italienne, expresso, turque, norvégienne, vietnamienne, a dépression, a siphon, japonnaise ou taiwanaise.

 

28 septembre 2019

UN WEEK-END DETENTE

Filed under: venelles,méandres,- le morse — Le Morse @ 18:35

27 septembre 2019

tout plié

Filed under: venelles,méandres,- le morse — Le Morse @ 18:41

25 septembre 2019

je sais plus quoi foutre de ces membres

Filed under: venelles,méandres,- le morse — Le Morse @ 19:06

24 septembre 2019

sale vieillesse

Filed under: venelles,méandres,- le morse — Le Morse @ 17:38

70553432_93408623624921_4575703297817575424_n

le silence de ces espaces infini m’effraie

22 septembre 2019

untitled shit

Filed under: venelles,méandres,- le morse — Le Morse @ 21:18

18 septembre 2019

Petite nostalgie de rentrée –

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 12:45
 » La quête du lieu acceptable, c’est la colonne vertébrale de l’errance », Raymond DEPARDON, Errance

14 juillet 2019

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 21:03

au moment d’ouvrir les yeux il y a une araignée sur le mur. je passe la journée à fouiller au fond des mes toiles et le pastel devient poussière. je tourne des images pour le clip, j’imagine: une danse avec les bras, le tissus qui flotte, le jardin en bas plein de roses. la chanson s’appelle bodies.

13 juillet 2019

Comme ça me manque je reviens !

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 23:50

La couleur m’importe peu, ce qui m’intéresse c’est la ligne, cette frontière qui vient s’inscrire entre les éléments en esquissant un contour.

12 juillet 2019

comment revenir à rennes? inutile

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 21:42

revenir sur errance est le seul moyen que je trouve pour écrire à nouveau (la contrainte et quelques lecteurs secrets ou aucun?). j’ai plus rien dit depuis avril. muette dans les carnets qui prennent la poussière. je suis seule dans l’appartement et dehors c’est l’été parce que le soir tombe tiède à 23h et les insectes dansent. je lis « les vagues » de virginia woolf: six monologues/dialogues intérieurs/extérieurs qui se croisent comme des vagues. avec E on a dormit sur la plage dimanche dernier. j’ai regardé le ciel toute la nuit, les satellites lents, deux étoiles filantes (j’ai sursauté et crié seule dans la nuit). je ne veux pas rentrer à paris mais rennes l’été hiberne.

 

7 mai 2019

Filed under: méandres,- servane — servane @ 14:27

25 avril 2019

boule piquée

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 20:12

23 avril 2019

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 12:22

19 avril 2019

Filed under: méandres,- servane — servane @ 12:54

je ne veux pas mourir mais la mort me regarde sous le lit, dans les placards
elle est là dans chaque voitures des rues que je traverse, dans chaque gorgées des verres que je bois
maman, pourquoi tu m’as fais ça?
si tu m’aimais vraiment, maman, oui si tu m’aimais vraiment tu ne m’aurais pas fait ça
moi je ne ferais jamais d’enfants tu sais, j’aime trop les gens pour leur donner la mort

tu m’as faite perturbée maman, putain pourquoi tu m’as fait ça?

14 avril 2019

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:52

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:52

La maison violette –

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:51

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:50

Les astuces de mamie –

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:50

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:49

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:48

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:48

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:48

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:47

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:47

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:46

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 13:46

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 11:23

 » Le devoir de mémoire est le devoir des descendants, et il a deux aspects : le souvenir et la vigilance. La vigilance, c’est l’actualisation du souvenir, l’effort pour imaginer dans le présent ce qui pourrait ressembler au passé ou mieux (mais seuls les survivants le pourraient et ils sont chaque jour moins nombreux) pour se rappeler le passé comme un présent, y retourner pour retrouver dans les banalités de la médiocrité ordinaire la forme hideuse de l’innomable »

 

Les formes de l’oubli, Marc AUGE

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 11:13

« Nous sommes tous sensibles à la splendeur des commencements, à la qualité rare des instants où le présent s’affranchit du passé sans rien laisser transparaître encore du futur qui le met en mouvement. »

 

Les formes de l’oubli, Marc AUGE

13 avril 2019

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 20:35

J’ai longtemps songé à mes griffes,
Étaient-t-elles acérées? Souples, adaptées, tranchées, justes, ces griffes teintées de peintures ou encore dédoublées?
Pourrais-je épancher cette colère contre cet arbre, munis d’une sagesse à en couper mes défenses et s’en empreignez.

Sous le bois.

 

 

Je suis lionne.

 

 

 

pourrais-tu, mortel, percevoir ce rugissement.

10 avril 2019

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 14:19

En fait un château, une fois le pont levé c’est juste une prison. Dans le mien, j’entendais toutes sortes d’histoires. Il n’y avait pas de princesses dans ces murmures, peu de femmes, et les rares fois où elles étaient là on les réduisait au silence, soumises à la volonté d’un homme. Un prince ? Lui ? Non merci. En même temps j’ai été bête. Si j’y ai cru, je ne peux pas les blâmer. Mais comme j’ai arrêté d’y croire puis-je les châtier? Est-ce ce que je détiens la vérité comme eux pensaient la connaître ? La plaie n’est pas encore cicatrisée, en même temps on y a laissé le couteau. Étourdie. Effrayée plutôt. Il n’avait pas que les mots à son arc. Compliqué de rivaliser. Surtout que rien face à beaucoup, ça ne fait pas grand chose. Alors, imagine les dégâts. Mieux vaut en rester là.

9 avril 2019

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 14:58

8 avril 2019

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 14:07

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 14:05

3 avril 2019

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 11:28

2 avril 2019

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 11:28

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 07:58

1 avril 2019

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 19:37

2k16

Filed under: méandres — Étiquettes : — errant @ 19:34

 

 

 

 

« Older Posts

Powered by WordPress