Errances

13 avril 2019

Filed under: - christian — christian @ 20:35

J’ai longtemps songé à mes griffes,
Étaient-t-elles acérées? Souples, adaptées, tranchées, justes, ces griffes teintées de peintures ou encore dédoublées?
Pourrais-je épancher cette colère contre cet arbre, munis d’une sagesse à en couper mes défenses et s’en empreignez.

Sous le bois.

 

 

Je suis lionne.

 

 

 

pourrais-tu, mortel, percevoir ce rugissement.

19 mars 2019

« Quand on écrit un livre, ou qu’on réalise un film, c’est comme un travail d’archéologue, on déterre quelque chose qui est déjà là. » Jean Cocteau.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 09:48

18 mars 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 19:45

s’égarer en chemin, c’est précisément trouver son chemin, le pèlerin russe

Filed under: méandres,- christian — christian @ 19:43

15 mars 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 18:12

https://www.franceculture.fr/emissions/les-discussions-du-soir/que-faire-apres-la-fin-du-monde

Filed under: méandres,- christian — christian @ 18:10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Filed under: méandres,- christian — christian @ 17:54

 

 

 

 

 

 

14 mars 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 10:59

Filed under: méandres,- christian — christian @ 10:58

Filed under: méandres,- christian — christian @ 10:56

Filed under: méandres,- christian — christian @ 10:53

 » Mais vous ne savez pas tout, vous n’avez pas tout vu. Laissez-moi donc vous dire, monsieur le professeur, que vous ne regretterez pas le temps passé à mon bord. Vous allez voyager dans le pays des merveilles. L’étonnement, la stupéfaction seront probablement l’état habituel de votre esprit. Vous ne vous blaserez pas facilement sur le spectacle incessamment offert à vos yeux. Je vais revoir dans un nouveau tour du monde sous-marin, — qui sait ? le dernier peut-être, — tout ce que j’ai pu étudier au fond de ces mers tant de fois parcourues, et vous serez mon compagnon d’études. A partir de ce jour, vous entrez dans un nouvel élément, vous verrez ce que n’a vu encore aucun homme, — car moi et les miens nous ne comptons plus, — et notre planète, grâce à moi, va vous livrer ses deniers secrets.

Je ne puis le nier ; ces paroles du commandant firent sur moi un grand effet. J’étais pris là par mon faible, et j’oubliai, pour un instant, que la contemplation de ces choses sublimes ne pouvait valoir la liberté perdue. « 

jules verne, vingt mille lieues sous les mers.

 

3 mars 2019

je sais que tu voyages pour moi, en attendant mon heure.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 16:09

1 mars 2019

c’est calme, vide, étrange. coupé du lien. nébuleuse, nénuphar coule s’écroule et s’étend. dans le lit tout est froid, neige arrive avec entrain et à mouillé la fonte de mon toi.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 20:42

24 février 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 15:23

22 février 2019

on y voit les empreintes des tracteurs, des camions dans une terre encore humide. à quelques endroits, des meutes de plantes demeurent et semblent s’être agglutinées les unes aux autres, comme un repli, un rempart, une sécurité. entourées de grillages, les structures en béton s’élèvent. je me sens moi même étrangère à ce lieu. les insectes semblent même avoir désertés alors que non loin de là, fredonne la douce mélodie de bourdons. à première vue, ces façades me semblent austères, grises, marrons, ternes. on y aperçoit leurs boyaux se disperser sur le sol. la terre, à un nouvel habillage : jaunâtre. pas la moindre once de verdure à un mètre, comme une frontière entre l’ancien et le nouveau. peut-être même les ouvriers s’emploient à dénicher les quelques pousses qui restent, afin de les empêcher de se frayer un chemin et de ramper le long des murs.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 17:38

21 février 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 16:19

Filed under: méandres,- christian — christian @ 16:15

et jte jures, si tu écoutes attentivement tu entendras l’écume se briser sur le flanc de la montagne

Filed under: méandres,- christian — christian @ 16:08

 

Filed under: méandres,- christian — christian @ 16:05

Filed under: méandres,- christian — christian @ 15:58

14 février 2019

l’homme prétend savoir maintes choses, mais voilà qu’elles se sont envolées, les arts et les sciences, et milles applications ; le vent qui souffle, voilà tout ce que nous savons.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 15:37

henry david thoreau, walden.

8 février 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 14:15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 février 2019

le nautilus

Filed under: méandres,- christian — christian @ 23:37

4 février 2019

ainsi tout change, ainsi tout passe ; ainsi nous-mêmes nous passons, hélas! sans laisser plus de trace que cette barque où nous glissons, sur cette mer où tout s’efface.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 21:52

3 février 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 15:39

31 janvier 2019

she’s gone

Filed under: méandres,- christian — christian @ 21:04

Filed under: méandres,- christian — christian @ 11:20

30 janvier 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 22:19

Ce soir, la ville fait silence. Les lumières se sont éteintes.
Phebe en est absente.
Les cloches retentissent au loin, laissant supposer une présence humaine,
Inscrivant le temps qui semble loin des étoiles.

J’ai allumé ce feu sorti de la pénombre, je me suis sentie observée.
Comme troublant le noir de l’obscurité.
Enivrée par le pouvoir de la nuit.

dis moi,

Filed under: méandres,- christian — christian @ 19:52

c’est un peu plus tard dans la semaine du coup on se retrouve à nouveau pour le mois dernier et j’ai pas de soucis pour moi. aujourd’hui je suis pas là

Filed under: méandres,- christian — christian @ 11:47

28 janvier 2019

lamartine

Filed under: méandres,- christian — christian @ 23:23

Mortel, ouvre ton âme à ces torrents de vie ;
Reçois par tous les sens les charmes de la nuit ;
À t’enivrer d’amour son ombre te convie ;
Son astre dans le ciel se lève et te conduit.

 

 

ISCHIA

 

 

 

 

lamartine

Filed under: méandres,- christian — christian @ 22:59

le soleil va porter le jour à d’autres mondes ;

dans l’horizon désert Phébé monte sans bruit,

et jette, en pénétrant les ténèbres profondes,

un voile transparent sur le front de la nuit.

 

                                                                   ISCHIA

23 janvier 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 08:59

Eh! Qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger?
J’aime les nuages.. les nuages qui passent.. là-bas… là-bas… les merveilleux nuages!

14 janvier 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 14:30

11 janvier 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 14:32

Nébuleuse,

 

j’adore ce mot,
vous entendez comme il sonne? il chante

Nébuleuse

 

pow ça chatouille le cœur

Tu es absurde, ou le suis-je? Ça m’ennuie. Mortellement ça veut dire que je peux en mourir? Mourir d’ennui c’est absurde.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 10:24

10 janvier 2019

andantino

Filed under: méandres,- christian — christian @ 22:21

Filed under: méandres,- christian — christian @ 22:03

Le Colorado, un printemps silencieux, des alouettes et des passereaux, les poissons qui ne grandissent plus, un paysage apocalyptique, les gorges de l’Ardèche, des loutres, des chevreuils. C’était la 4e année de sécheresse, quelques oiseaux par ci, par là. Mais le souffle de l’ensemble est partie. Ne pas entendre d’oiseaux est si effrayant.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 11:43

6 janvier 2019

Filed under: méandres,- christian — christian @ 12:25

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Older Posts

Powered by WordPress