Errances

17 décembre 2018

exile sur la presque’île

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 00:04

15 décembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 13:25

 

 

 

14 décembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 13:46

 

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 13:35

 

 

j’ai mal sous la clavicule. j’ai dit que j’avais oublié mon corps. je suis un esprit dans une bulle qui s’éparpille. est-ce que tu te sens morcelé? non je suis plutôt compartimenté. on a fait des visages qui se mélangent puis on les sépare. il dit que ça fait du bien un peu de vide autour. c’est apaisant quand on soulève la toile

je suis fatiguée dans le bus qui tremble. on s’en fiche. écrire dans le bus qui tremble donne envie de vomir. regarde le ciel est bleu. quand on ouvre les yeux ce matin. nu, il ouvre la fenêtre et dehors il gèle. il touche la glace avec son poing. moi la lumière m’éblouie. c’est parce que t’as les yeux bleus.

il a dessiné « la nuit de diamants » c’est dans le livre de kerouac quand il décrit le froid et le ciel dégagé. puis un dessin de deux personnes qui font l’amour sous une coque de bateau. il a aussi noté l’anecdote de la rue des innocents. j’ai rêvé de lui cette nuit et j’ai crié son nom dans cette pagaille. on s’enfuit en courant et on se tient la main pour ne surtout pas se séparer. c’est éprouvant, la complicité dans la panique.

 

 

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 13:27

12 décembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 19:55

 

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 19:48

Alt sein

être vieux. les crayons pour les enfants. peindre le mur en violet. paralysie du sommeil quand il est dans le train. vin chaud. danse danse. musique sombre. petit dej tartines et musique soleil. musique musique. le bar rouge avec le jazz et leurs transes déchainés de gens amoureux, de gens beaux. je parle allemand dans ma tête. je parle seule en anglais sous la douche. le mot « wicca » et les étoiles. le tarot: l’amoureux, lune renversée, le monde. dévasté. pardon. arête de t’excuser quand tu parle. désolé.

 

10 décembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 19:18

 

 

j’ai pas pris le temps de scanner mes dessins. pourtant y’en a pleins sur les serpents et les chats, sur le carton (je me pose mille questions sur l’utilisation de ce matériau pq pq pq etc). 

9 décembre 2018

lecture collective / cacophonie

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 19:20

lecture collective / cadavre

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 19:13

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 19:04

 

 

 

 

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 16:43

 

Michel Foucault: L’utopie du corps

il est ici, irréparablement, jamais ailleurs
le petit fragment d’espace avec lequel je fais corps
même présence, même blessure
le lieux sans recours auquel je suis condamné
l’utopie c’est un lieux où j’aurais un corps sans corps
toujours transfiguré
l’utopie d’un corps incorporel
l’utopie des corps glorieux, puissant, solaires
et dans cette cité d’utopie des morts, voilà que mon corps devient solide comme une chose
éternelle comme un dieu
le grand mythe de l’âme
elle s’en échappe pour voir les choses à travers les fenêtres de mes yeux
elle s’en échappe pour rêver quand je dors
pour survivre quand je meurs
elle durera longtemps mon âme
quand mon vieux corps ira pourrir
l’âme, les tombeaux, les génies et les fées
ont soufflés sur sa lourdeur, sur sa laideur

mon coeur possède lui aussi des lieux sans lieux
les choses entrent dans ma tête quand je regarde
puisque le soleil quand il est trop fort et m’éblouit va déchirer jusqu’au fond de mon cerveau
corps incompréhensible, corps pénétrable et opaque, corps ouvert et fermé, corps utopique
je sais ce que c’est qu’être nous
fantôme qui n’apparait qu’au mirage des miroirs
être à la fois indisociablement visible et invisible
rien n’est moins chose que lui
il se laisse traverser sans resistance par toutes mes intentions
jusqu’au jour où j’ai mal
là je deviens chose: architecture fantastique et ruinée
les utopies sont nées du corps lui-même et ce sont peut être ensuite retournés contre lui
le rêve de corps immenses et démesurés qui dévoreraient l’espace
masques, maquillages et tatouages
ce n’est pas acquérir un autre corps
c’est faire entrer le corps en communication avec des forces invisibles
un langage chiffré, secret, sacré
la puissance sourde du sacré, la vivacité du désir
un fragment d’espace imaginaire qui va communiquer avec des divinités
le corps est arraché à son espace propre et projeté dans un autre espace
tout ce qui touche au corps fait épanouir sous une forme sensible et bariolé les utopies sellées dans le corps
faire entrer l’espace de l’autre monde à l’intérieur
le corps du danseur
et les drogués aussi, et les possédés
sanglant paradis
mon corps est lié à tous les ailleurs du monde
le corps est le point zero du monde
il n’es nul part
il est au coeur du monde ce petit noyau utopique
mon corps est comme la cité du soleil: c’est de lui que sorte tous les lieux possibles
le miroir et le cadavre sont eux-même dans un ailleurs

faire l’amour
c’est sentir son corps se refermer sur soi
c’est enfin exister hors de toute utopie
avec toute sa densité dans les doigts de l’autre
sous les doigts de l’autre
toutes les parts invisibles de votre corps se mettent à exister
il y a un regard enfin pour voir vos paupières fermées

dans l’amour, le corps est ici.

 

 

 

7 décembre 2018

appels manqués/ tentatives à dire

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 02:05

 

 

6 décembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 19:55

 

 

 

crois-tu en dieu? 

ce fléau est magique.

 

 

 

4 décembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 22:28

« Dans nos longues nuits blanches, qui s’en allaient mourir dans le cendrier, on a beaucoup rêvé « 

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 18:34

 

 

are you friends with amber?

 

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 09:26

3 décembre 2018

drink up baby, look at the stars

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 22:22

je ne mange pas et je m’effondre sur la porte. ce soir je ne mangerai pas car je suis triste. mes premiers mots d’errante morose sont ceux-là.

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 12:14

serpents plein le ventre

2 décembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 23:50

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 23:40

quelle est la différence entre un canard?

« on n’existe plus »

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 23:31

La pluie. Le lieux des pensées d’enfants et un visage ému dans le noir. J’ai envie de pleurer parce que c’est beau.

rewe rêve

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 14:22

1 décembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 11:51
très énervé parce que la terre pleure
le ciel se retourne comme la table trop grande qui a chaviré
j’ai laissé le café mourir dessous. le fond de la tasse reste collé/ une ligne est floue, pas d’écrit pas de mot qui chuchotent.
cinq choses colorées. étapes. corps.
tu dis « en attendant »
les cheveux bleus et une danse désamorcée.
le dos se casse dans ta courbure, plus rien parce que tout à l’heure tes rimes ont glissées dans ta voix pour venir taper mes oreilles. la bouche forme des sons qui sont un tas absurde (le silence déraisonnable du monde), désireux de quête.
l’étoile solaire. je ne vois plus de loin (esquive?).
désoeuvrement de ton monde.
quand est-ce qu’il se dépêche de rentrer? ou de ne jamais faire le tour comme une boucle trop serrée.
noeud. ventre. rire.
le feu enjambe les mains en cercle et leurs doigts frémissent.
s’émissent. s’enlisent.
sèment.
s’aiment.

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 00:16

gemini

rimes au bar avec christian

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 00:10

 

 

 

<3

28 novembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 21:58

Le poisson sans arêtes, c’est comme une omelette sans assiette. Un homme lait c’est quelqu’un qui est moche parce qu’il a mangé son omelette sans assiette. Et une femelette alors? C’est un terme pour rabaisser la femme. Ou alors une femme sans arêtes. Ou une femme qui mange une omelette. Ah moi je pensais que c’était une omelette avec des couettes.

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 21:53

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 21:53

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 21:52

berlin t ou?

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 21:51

 

26 novembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 23:51

Les gens bizarres
Pressentent
L’étoile
Solaire
Dans ton oreille
Pendant qu’ils étaient dans les champs

25 novembre 2018

anagramme

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 16:40

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 16:39

 

24 novembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 15:45

criée virtuelle

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 00:00

« simon je t’aime. »

23 novembre 2018

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 23:58

maladresse etc. la pluie m’embête. j’ai lu rimbaud sur un violon. violon en fleurs. fleur lion.

22 novembre 2018

histoire de cheveux

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 22:09

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 21:57

SERVANE, je tiens à te dire que j’aime comme tu lis (parce que tu as lu aujourd’hui en classe et je repense à ton texte de l’année dernière avec ce gars qui s’appel skeeter ou quelque chose et parce que tu as une intonation neutre et rapide comme une enfant révoltée et c’est très beau).

witching hour

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 21:52

 

 

 

 

 

« Older Posts

Powered by WordPress