Errances

27 mars 2020

La Rage

Filed under: - le morse — Le Morse @ 15:15

No World for KidZ

Filed under: - le morse — Le Morse @ 13:20

C’est pas un monde pour les gosses. On est loin du tiers-monde, tellement loin, mais j’te le dis mon ptit pote si t’as encore tes dents de lait tu va vite te retrouver à manger a la paille. On pourrait croire qu’on véhicule des bonnes valeurs qu’on essaye de fabriquer un futur meilleur. On est une race d’enfant qui engendre des enfants. Sans sagesse, sans conscience. Avant de procréer, apprenons. Apprenez. Apprenez a comprendre tout les tenant et aboutissant de ce que la vie inculquera à vos gosses.

Alors vous essayerez de voir le positif, de vous poser en tant que personne capables, humains dignes, déjà rangés parmi ceux qui ont un héritage à léguer. Bercez vous. Je ne pretend pas être meilleur loin de là. Mais j’ai l’honnêteté de m’avouer que nous sommes dépassés. Dépassés par nous même, incapable de saisir une globalité. Et même si malgré tout ca vous vous imaginez être de bon vecteur d’existences, rappelez vous que vous ne serez pas un phare au milieu d’une sombre tempête, vous engendrerez des Hommes tout aussi libres de leurs decisions que vous.

Magnifique est l’acte de donner la vie. Aliéné il est par l’indécence et l’égoïsme  général.

22 février 2020

Les temps ont changés

Filed under: - le morse — Le Morse @ 19:29

Des couleuvres.

On t’en fait avaler, comme si on trouvait qu’elles avaient bon gout. Tu trouve qu’elles ont bout gout toi? Les affronts, les conneries. Quand on pisse sur tes principes avec la flegme et la non-chalence du mécréant fort de son ignorance. Tes valeurs n’ont d’importance qu’a tes yeux car ce sont tes yeux qui leur donne leur seul crédit. Tu aura beau te battre, tu te battra seul sur un champs de bataille sans partis. Autant de bannières que de soldats. Sur un sol sédimenté des cadavres que les siècles et les siècles ont entassés sur leurs putains de croyances.

Je combat. Chaque jour avec la force de mes convictions vacillantes. Avec la faiblesse de savoir que je ne détient pas la vérité. Avec la puissance de la fierté de toutes mes certitudes. Et il en va de même pour tout un chacun. Je combat comme vous combattez, même quand le calme semble au paroxysme, même quand l’ataraxie semble à son apogée. Nous nous combattons. Avec certes, une inconstance dans la violence de l’acharnement, mais sans trêves tout de même.

Aujourd’hui, pourtant, au milieu de l’agitation des passions, je goute un nectar nouveau. Les muscles las, se détendent, les plaies vives se résorbent, les douleurs lancinantes du combat s’atténuent. Progressivement, avec la lenteur dont seul le temps à le secret, cette épée de Damocles, sans disparaitre, se range à mes cotés. Les temps ont changés. Je parviens à trouver le repos en ses bras, les yeux mis clos, entrevoyant son visage qui a su chassé les démons, les soldats et le charnier. J’entend encore l’affrontement au loin. Comme les rumeurs absurde et emmêlée. Puissions nous ne nous être affronter qu’autrefois.

19 février 2020

Plaqué, menotté.

Filed under: - le morse — Le Morse @ 18:46

 

Le crâne c’est la voute physique qui bloque et castre ta liberté de vivre dans ta tête. Y’a ce qui pense et ceux qui pense pas, ça on est d’accord. Mais ceux qui pensent pas, on en a pas grand chose a foutre, et eux non-plus de toutes façons, ils pensent pas. Restent lesautres. Ceux qui pensent et qui ont tout un putain de royaume d’univers florissant sous la caboche. Eux ce sont les plus a plaindre. C’est beaux, c’est mignon, y’a tout plein de belles choses et profusion de passé, d’avenir, de possible, de projection, de volonté, et de et si? et si? Sauf que les royaumes, ça se fait la guerre. Surtout si c’est des royaumes d’univers…

Ya celui qu’on a été, celui qu’on veut être, celui qu’on est. La déjà, je t’annonce, t’es dans la merde. Puis y’a le juge, et lui c’est, l’exponentiel de tes univers. Ya celui que t’es et que t’aime pour ce qu’il montre au gens, mais que tu hais dans sa nature profonde, celui que tu veut être que tu aime dans sa nature profonde mais que celui que t’es à peur d’avoir les épaules, parce que la celui que t’es, la tout de suite, il veut la facilité de celui que t’étais, mais c’est plus possible t’a plus 16 ans, mais tu fais comme si parce que quand même, ça fait du  bien, mais t’as le juge qui te rappelle que tu va mourrir et qu’il faut se bouger le cul parce que celui que t’es maintenant, il suffit tellement pas.

Parait que faut se concentrer sur le présent et ce se passe bien. C’est comme ça qu’on brise les menottes qu’on a tous dans nos putain de ptites caboches bordéliques. J’offrirais quand même bien un ptit passage a tabac façon  a Freud quand même.

12 février 2020

Crash test

Filed under: - le morse — Le Morse @ 14:43

La ceinture, c’est important. La sécurité c’est important.

L’ennui est un puissant moteur, probablement le seul qui meut tout les individus de notre espèce « dominante ». L’instinct de survie va te porter vers la stabilité et l’équilibre. « Il faut trouver l’équilibre », l’extrémisme est néfaste. Et l’équilibre à l’extreme nous plonge dans un ennui profond. L’ennui est l’ennemi de l’homme, l’ennui c’est la mort. Il le poussera a renverser tout ce qu’il a établi. Pour la curiosité du nouveau, par terreur de l’ennui. Nous vivons pour remplir le vide, puis la crainte du plein nous pousse à la destruction. C’est dans cette éternelle insatisfaction que nous évoluons, dans cette boucle dérisoire.

Alors demain, sans regret, j’irais au Tibet me coiffer comme les gars en chimio, ou j’prendrais la caisse a 180 sans attacher ma ceinture.

10 février 2020

Attachez vos casques

Filed under: - le morse — Le Morse @ 21:28

On est pas la pour prendre des coups soit disant, mais on y passe tous on va tous raquer un jour ou l’autre pendant cette courte existence. Mais c’est pas rare de voir des gens s’en prendre plus que d’autre. On se croit tous uniques dans nos peines nos tristesse. Comme si personne n’avait jamais vécu la même chose. Tous ce que vous vivez a déjà été vécu.

Alors pour les coups, c’est pas à la force de la mandale, c’est a l’épaisseur du casque. Là, tu mesure les dégâts. Plus tu prend des coups, plus il durcit. Jusqu’a peser lourd. Jusqu’a ce qu’il compresse ton crane et t’empêche de penser correctement.

2 février 2020

c’est marrant en ce moment sur errance il y a presque plus que des textes
bienfaits de cette maison dans ce grand jardin, et de ce chat qui ronronne?

30 janvier 2020

soit pret a prendre des coups

Filed under: - le morse — Le Morse @ 18:31

Tu prend des coups. Tu te relève. C’est le cercle. Le seul vrai cercle que tu pourra identifier dans ta douce vie. Tout le monde vit dans la peur de la souffrance, c’est pour ça que les Hommes se cachent derrière des faux-semblants. Les gens ont peur de prendre des coups dans leur « belles » gueules. Les cicatrices ça les effraient, ça fait pas beaux sur le CV.

La vie m’as foutu des crasses, m’as mise a terre en me frottant le visage dans la boue. J’ai rendu chaque coups au centuple. Le cercle de la haine, c’est le casque qui protège ta petite caboche contre la souffrance. C’est la haine qui fait que tu peux te relever a chaque coup avec la puissance d’en porter a ceux qui te saignent. Mais les Hommes, couards, autant persuadés de leur force que de leur faiblesse, préfèrent baisser la tête, se disant que c’est mieux ainsi pour tout le monde.

Mon seul intérêt c’est ce qui me rendra heureux, pas toutes vos simagrées altruistes.

28 janvier 2020

brule brule brule

Filed under: - le morse — Le Morse @ 11:50

J’voudrais voir bruler toutes vos utopies. Réduites à néant, tout vos beaux idéaux retrouveraient leur vrai nature. Vides de sens, inutiles, infondés. L’humanité entière s’attache à se donner bonne conscience a tendre la main a son prochain pour se tendre la main a elle même.

Ils ont créé l’objet qui produit l’enfer sur Terre, ils peuvent montrer notre vrai nature vile et destructrice, faire bruler la chaire, fondre les structures les plus monumentales que l’Homme a produit, rappeler a quel point nous sommes éphémères fragiles.  Oter de vos esprit votre médiocre supériorité. Je banderais de voir la dévastation de tout ce que vous connaissez, vous ramenez a l’esprit que nous ne somme que de la vermine, seulement capable des crasses les plus abjectes.

Balancez des bombes, j’attend que ça.  J’attend que de voir ce monde de merde dans lequel on m’a foutu dévasté par ceux-mêmes qui l’ont bati.

28 décembre 2019

Faut montrer les crocs

Filed under: - le morse — Le Morse @ 00:32

22 décembre 2019

Armure

Filed under: - le morse — Le Morse @ 15:32

Je suis parti en guerre, dévêtu, minuscule comme un nourrisson.

Immaculé je me suis jeté dans une bataille sans fin, sans règle et sans vainqueur.

J’ai parcouru la Terre et y ai forgé mon armure de ma sueur de mes pleurs et de mon sang.

Elle m’as protégé des coups et brisé mes opposant par les flammes;

Cette lourde carapace se nourrissant de leur crainte, le ventre alourdi par la peine.

Le temps à passé. Les temps ont changés. Je suis plus cette guerre que je porte.

Mais l’amure qui m’habille me pèse. Noire, elle est soudée a ma peau, greffée a mon âme.

On m’a dit de grandir encore, de troquer ma cuirasse contre une autre parure tout aussi  noire.

Elle se porte par le cou.

 

18 décembre 2019

C’est pas du chewing-gum

Filed under: - le morse — Le Morse @ 13:33

Tu garde, tu remue, tu ressasse. Il faut que ça gonfle que ça grince, que ça crisse sous tes dents. C’est pas sucré, c’est acre, c’est amer comme une remontée acide. Toute ta pense va-et-viens dans l’oesophage en creusant les entrailles, ça brule, ça fout en rage. La bile chaude en ébullition. Les autres imaginent même pas la douleur de la brulure. Quand le rythme cardiaque augmente il faut que ça sorte, avant que la pupille vrille, avant que la conscience parte en vrac. Je vous cracherais à la gueule tout mon glaire, épais de toutes les années à vous voir avaler.

On vous sert ça dans des verres pleins a raz-bords.

15 décembre 2019

on moissonnera l’année prochaine

Filed under: - le morse — Le Morse @ 22:59

12 décembre 2019

putain de système

Filed under: - le morse — Le Morse @ 23:18

cette cravate, c’est une putain de corde de pendu. Tout le monde l’aime, elle montre tant de choses. Elle a sérré mon esprit depuis si jeune. IL faut être carré, sinon l’univers tout entier est plus derrière toi. Comme si il l’avait jamais été. Jamais je mettrais autre chose que ma chaine en or autour du cou, meme si jdois me mettre tout le monde a dos. Mais c’est tellement important ce que pense les gens, puis il faut suivre les règles du jeu… Non? jl’ai ai comprises les règles, alors jpeux jouer.. Jpense que jvais vraiment me passer cette cravate autour du cou. Elle m’asphyxiera.

 

10 décembre 2019

comme ca qu’ils les aime

Filed under: - le morse — Le Morse @ 23:18

5 décembre 2019

Des ténèbres a la lumière

Filed under: - le morse — Le Morse @ 21:04

Mêmes les plus belles fleurs plongent leurs racines dans la pénombre pour grandir dans la lumière.

4 décembre 2019

Question de point de vue

Filed under: - le morse — Le Morse @ 19:13

27 novembre 2019

Fils de pute

Filed under: - le morse — Le Morse @ 20:13

26 novembre 2019

c’est lourd et inutile

Filed under: - le morse — Le Morse @ 21:01

25 novembre 2019

Chez moi

Filed under: - le morse — Le Morse @ 11:24

Je vous invinte d’une paroisse de granite de de verre, eclairée a la bougie. Il vous faudra peut etre un temps pour vous acclimater a la penombre qui regne ici. Elle peut paraitre opaque mais en realite, elle se laisse percer par le regard ce celui qui entend le calme. Au delas des sens, la serenité prend racine. Il faut alors couler dans ses veines, sève épaisse et lente a la recherche du coeur chaud, au dela des sédimentations. L’architecture que vous pénétrez est l’organisme qui pousse de cet enchevêtrement de racines. Un exutoire pour l’ame.

21 novembre 2019

étouffe et suffoque

Filed under: - le morse — Le Morse @ 11:04

13 novembre 2019

Il fallait s’y attendre

Filed under: - le morse — Le Morse @ 19:55

12 novembre 2019

insomnie

Filed under: - le morse — Le Morse @ 19:14

11 novembre 2019

Les decouper. Tous

Filed under: - le morse — Le Morse @ 20:41

fumer tue, vivre aussi

Filed under: venelles,- le morse — Le Morse @ 20:35

3 novembre 2019

enfermé dehor

Filed under: venelles,- le morse — Le Morse @ 14:49

2 novembre 2019

BON LES GARS

on mange quoi?

25 octobre 2019

encore et encore

Filed under: venelles,- le morse — Le Morse @ 18:28

24 octobre 2019

Numero Masqué

Filed under: - le morse — Le Morse @ 20:15

21 octobre 2019

fragile

Filed under: - le morse — Le Morse @ 17:32

Alcoolisme

Filed under: - le morse — Le Morse @ 17:31

18 octobre 2019

news

Filed under: - le morse — Le Morse @ 19:44

Yo moi c’est morse

Filed under: - le morse — Le Morse @ 14:43

16 octobre 2019

autre monde

Filed under: - le morse — Le Morse @ 14:33

13 octobre 2019

bambin

Filed under: - le morse — Le Morse @ 20:56

11 octobre 2019

souvenirs

Filed under: - le morse — Le Morse @ 09:34

9 octobre 2019

juste un clou

Filed under: - le morse — Le Morse @ 20:27

Est ce que c’est moi ?

8 octobre 2019

michto

Filed under: - le morse — Le Morse @ 09:05

Apprentissage

Filed under: - le morse — Le Morse @ 09:01

« Older Posts

Powered by WordPress