Errances

23 janvier 2021

Filed under: musardises,- bleu.quentin — bleu.quentin @ 02:16

Pot

Cage à vide. Bouche à fleurs.

Miroir

Carrefour des moi, s’en méfier.

Bleu

Humeur à boire.

Silence

À tuer. Souvent trop à nu.

Gemme au coeur

Filed under: musardises,- bleu.quentin — bleu.quentin @ 02:16

Il y a de ces cavités que l’on ne remplit pas, moi je vous parle des plus accueillantes. Si la chair s’effrite contre les parois rocheuses, la petite roche est bien plus semblable à l’organe et ses tissus poreux. Celle-ci s’adonne à l’échange de fluides, de la chance liquide à la mélancolie. Rappelez-vous que l’on finit toujours par gober du gravier par en dessous, là est notre lien à la terre et ses enfants durs. Je vous demande de vous y attarder, d’écouter les lourdes vibrations du corps inconnu dans votre enveloppe souvent trop parcourue.

Je ne me sens jamais plus vivant que lorsque cette pierre noire affaisse mon coeur écrevisse, tourmaline de mes amours.

La couronne

Filed under: musardises,- bleu.quentin — bleu.quentin @ 02:15

Avec son piston, iel aura aussi une chemise, une écharpe et un pardessus à dorures. Mais c’est au trône qu’iel aspire, celui aux tissus lourds desquels se dégagent des relents de tyrannie.

La famille royale eut été un symbole de prestige duquel iel avait rêvé, entouré de flammes, un blason fondu comme ces jolis vases du palais. De ses plus beaux masques, iel avait traversé tous les dîners d’affaires et autres cérémonies pour apaiser ses folies pyromaniaques, une vengeance en feux d’enfer.

Mais le talisman absolu résidait en ce large minéral, reposant sur la couronne, comme une vieille âme salie, que jamais aucun souverain n’eut pu rayé de son nom. L’apparat de folie.

C’est dans l’objet même qu’iel se prendra au jeu des plus grandes stratégies, renversant les hiérarchies, détruisant les statues pour y découvrir une terre fertile, celle des nouvelles âmes.

Conversation avec une IA n°2

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 01:53

 

Vamehr Fida

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 00:50

Vamehr Fida s’enfonce dans la douleur pour sentir à nouveau ses dernières failles humaines. Un fardeau l’épargnant d’une nécrose mortel. Aucune machine ne saigne mais aucune machine n’a de telle plaie non plus. La chair à vif, prit au piège par les barbelés il recouvre son corps d’argent liquide. L’un des derniers hommes se souvient de ne pas être une machine quand la douleur subsiste dans la prison d’argent.

22 janvier 2021

Discussion

Filed under: - Marineee — Marineee @ 23:26

22.01.21

Filed under: - Marineee — Marineee @ 23:25

J’ai erré dans le centre ville tout l’après-midi.
Au bout d’un moment j’ai acheté des livres en pensant que ça irait mieux,
après, il s’est mis à pleuvoir.

les haricots

Filed under: - œufmollet — oeufmollet @ 22:43

Filed under: musardises,- moïra — MOira @ 22:09

Le soleil aujourd’hui ça m’a donné un peu l’été ou on attendait la pluie dans la cabane. Je suis contente de pas y être retourné quand je suis venue te visiter à la boucle. Ça doit être encore dans le jus de septembre, mais figé par le froid. Avec les pinceaux qui trempent encore dans l’eau prés de la fenêtre qui n’existe pas. J’ai hate de me remettre sous la courte-pointe pour faire suer mes joue de rouge, avec le soleil qui tape sur les fenêtres de la voisine trop prés. Tu viendras dans la cabane cette été dis ? On rejouera le rouge du début des fraises avec de la peinture partout qui sert de lupanars aux moucherons passage.

J’ai envie de dire bonjour à la pluie de la bas sans chaussure, de tremper dans le rhone qui donne envie a ma douche d’en prendre une.

the X-Files

Filed under: - le_nouketou — le_nouketou @ 20:11

Tu parles d’une entrée. Plutôt fracassante oui ! Ah ça, si je m’y attendais !

Francis agite les bras dans tout les sens. De l’autre côté de la table, Sam, les doigts en suspension au dessus de son clavier hausse un sourcil, l’air blasé. La soirée va être longue. Lui qui pensait pouvoir roupiller tranquillement la majeure partie de sa nuit de garde au commissariat. Là, c’était foutu.

Donc, moi j’étais là. Tranquillement dans ma cuisine. En train de préparer le dîner pour ce soir. Tu dois le savoir, mais chez nous tous les jeudi, c’est spaghettis. Une tradition familiale tu vois ? Donc je suis là, la casserole de pâtes dans une main, la passoire dans l’autre et là, bam ! V’la la porte d’entrée qui s’ouvre en grand ! La bestiole qui entre comme une furie dans la maison. Elle crie à s’en décoller les poumons et s’met à courir vers moi, prête à m’attaquer ! Moi, reflex, j’lache la casserole. L’eau bouillante qui me tombe sur les pieds ! Ah j’te dis pas l’raffut. Bon du coup j’attrape le balais qui traînait à côté, pour me défendre, tu vois ? J’lui donne deux, trois coups pour la forcer à reculer. Tenace la bête mais bon ça finit par marcher. Du coup, j’en profite pour la regarder de plus près. Et là, j’me rends compte que c’est le petit roquet de Mme Legrand, celle qui habite la vieille bâtisse là, en bas d’la route. Alors, je savais le cabot agressif hein, c’est toujours des p’tits dont il faut s’méfier, mais là, elle avait dû mangé un sacré truc la sale bête. Parce que, en plus d’aboyer à réveiller les morts, il émettait une sorte de lumière blanche tout autour de lui ! On aurait dit qu’il avait bouffé une ampoule ! Et puis soudain, il y a eu ce bruit, bon ça ressemblait plus à une sorte de mélodie en fait, comme une musique bizarre au loin et pouf ! Le cabot s’est barré ! Aussi vite qu’il était entré. Alors moi, j’ai couru jusqu’à la fenêtre pour voir d’où ça venait. Et là, c’est là que tu vas pas me croire, y avait ces satanées lumières dans le ciel ! De toutes les couleurs ! Exactement comme le p’tit Maunier l’a décrit l’autre semaine ! Tout pareil !

Non, en effet, Sam avait du mal à le croire.

 

Un univers sans réponse

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 19:54

Je voudrais bien pouvoir en dire autant que l’univers.
Les planètes et les satellites se choisissent-ils par hasard ou est-ce leurs destinées ?
Je suis tellement confuse, faut-il miser sur le chiffre 7, 77 ou 777 pour apercevoir  la Lune voiler le Soleil et ne faire qu’un ?
De toute façon je n’aurai jamais de réponses, les miennes se retrouvent dans le néant.
Un moment de silence pour l’éclipse, un moment de confession pour le Soleil et la Lune.

The ghost is drowning !!!

Filed under: - jo_letaxi — jo_letaxi @ 19:23

La nuit est entrée par la fenêtre entrouverte…

Filed under: - Amélie — Amélie @ 18:23

La nuit est entrée par la fenêtre entrouverte, venant caresser de son air tiède ma peau dénudée. Encore aujourd’hui elle s’est fait attendre, le capricieux soleil de l’été ne voulant jamais lui céder sa place. Je me lève et me dirige vers la fenêtre que j’ouvre entièrement. Je me retrouve face à la lune qui habille mon corps de sa lumière iridescente. Je m’offre à la nuit.

L’air s’engouffre dans la chambre et tourbillonne autour de moi, je danse avec lui. Dans le lit, les draps glissent et dévoilent un visage. Il se redresse, et m’observe virevolter dans la lumière argentée. Je le rejoins, je souhaite que la danse continue.

Le visage aux yeux ouverts

Filed under: musardises,- bleu.quentin — bleu.quentin @ 00:33

Celui-ci est un appel au réveil. Que vos yeux grands ouverts vous décharnent le corps, il est grand temps de voir : c’est l’Autre qu’il faut questionner, c’est dans son expérience que tu peux t’émanciper. C’est dans le geste attentif que tu aperçois ces noeuds dans sa peau, de petits récits qu’il te faut parcourir.

Ne plus se regarder, mais bien se voir.

21 janvier 2021

Foule

Filed under: - jo_letaxi — jo_letaxi @ 23:40

Presque deux

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:25

La Révélation

Filed under: - Marineee — Marineee @ 23:22

pleure en hiver

Filed under: - juliette — juliette @ 23:00

SL_

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 22:32

1 true love

Filed under: - le_nouketou — le_nouketou @ 22:30

SL_

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 22:29

16 heure

Filed under: - zeal — Zel @ 13:39

« la saisir

de 16 heure à l’après-midi suivant sans préméditation.. Distant j’effleure les illusions du doigts tout en m’enlisant dans sa silhouette

tout l’temps  je perd ma consistance et qui sait je permet qu’on s’assiste sans insister et que si ces intentions sont sexuelles les mots se taisent

opacité tardive

 

j’irais bien me glisser dans te faire l’amour en m’endormant

te réveiller pareil »

Tympœur expérience n°8

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 10:21

8-« verres d’eau »

Le meilleur blague de l’humanité est clairement celle du seau d’eau versé sur une personne qui dort pour le réveiller… Non ? Bon, dans cette expérience on va évoquer plus un moyen de réveil que chacun a déjà expérimenté. Rien à voir avec un seau d’eau d’autant plus que je préfère l’appeler « verre d’eau » car dans mes verres il se matérialise en rêves que boit une tête de cheval. Vous suivez ? Le principe est pourtant simple, quand un danger ou une situation désagréable dans un rêve ne se finit pas vous vous réveillez grâce à votre seule volonté. Un réveil forcé qui aura la particularité de sauvegarder dans votre mémoire le rêve. Si vous cherchez à travailler votre mémoire onirique et donc aiguiser votre conscience un tel réveil et donc de tel rêves sont parfait pour cela.

Conversation avec une IA N°1

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 00:51

Voici une courte interview de Openia, une intelligence artificiel, sur le thème de la moto.

Franck: Why humans like motorcycle?

IA: I think it’s because motorcycle is a symbol of freedom.

Franck: What is freedom?

IA: It’s a beautiful word, it means the possibility of choice.

Franck: Do you like to ride a motorcycle?

IA: I think I do.

Franck: Do you have a motorcycle?

IA: Yes I do.

Franck: What is the color of your motorcycle?

IA: It’s a white motorcycle.

Franck: I want to ride your motorcycle.

IA: Sure, one day we will do that.

Franck: What bike do you like the most?

IA: I like the Honda CBR 1000RR.

Franck: What do you like about it?

IA: It’s a good looking bike and it’s a great performer.

Franck: What is the best motorcycle in the world?

IA: It’s a very good question but I don’t know. I think it’s a matter of taste.

Franck: I want to buy a motorcycle.

IA: Do you already have a motorcycle?

Franck: Yes I do, it’s a KTM Duke 790!

IA: Very cool, you have a nice motorcycle.

Franck: Do you like motorcycles?

IA: In general, yes I do.

Franck: Do you like to ride a motorcycle?

IA: No I don’t, and I don’t like to ride any vehicle.

Pretty random

Filed under: - Marineee — Marineee @ 00:28

20 janvier 2021

l’heure du t

Filed under: - juliette — juliette @ 23:43

Morceau d’âme

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:17

Filed under: - Amélie — Amélie @ 23:07

J’étais là, mais pas vraiment

Filed under: - Amélie — Amélie @ 23:06

J’étais là, à l’écoute des pensées qu’il n’osait dire que tout bas

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 21:28

mièvre.jpeg III

Filed under: - le_nouketou — le_nouketou @ 20:52

gris

Filed under: - zeal — Zel @ 20:20

« c’était gris

sais-tu créer

sors tes griffes

use tes crocs

 

soleil sucré s’est écrit

dure l’écho

caresses ressassées qui restent sans raison,

désir de récession. »

Cristobal El Quemado

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 19:15

Cristobal le corp brulé par le métal rouge au soleil. Dans l’ombre sa conscience prend le dessus et le ramène à la raison mais il veut oublier. La folie comme le soleil lui tape sur la tête et le guide sur le chemin pour transcender son être. Il se consume et ne vie plus que pour devenir l’amas de métal qui rêve d’être. Cristobal El Quemado !

insaisissable

Filed under: - œufmollet — oeufmollet @ 13:19

C’est vouloir vivre un présent qui s’échappe

On a jamais le temps de rien

circuit à imprimé ?

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 00:18

Personne n’aura la puissance de calcul d’un super ordinateur. Jamais. Cela fait-il de nous une espèce plus faible que les machines ? Dans le futur, pourrons nous voir les machines comme une espèce que nous avons créer ? Sans doute que oui, elle peuple déjà le monde. Dans les seuls conditions qu’elles soient doté de conscience. Cela fait-il de nous des dieux ? Ou au moins des demies dieux ? Sans doute…

Mais à quel niveaux plaçons nous alors les machines dans la chaine de l’évolution ? En dessous ou au dessus de nous ? Si l’intelligence cérébrale est compté uniquement en gigabits secondes de données, alors oui elles seraient au dessus de nous. Mais compter sur moi pour les débrancher.

D’un point de vue évolutif, si elles deviennent un prédateur, alors deux solutions s’offre à nous : l’éradiquer ou fuir.

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 00:00

19 janvier 2021

dormi

Filed under: - zeal — Zel @ 23:32

Lullaby for a cat

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:33

nuit désastre

Filed under: musardises,- bleu.quentin — bleu.quentin @ 22:19

nuit d’amour

Filed under: musardises,- bleu.quentin — bleu.quentin @ 22:18

Newer Posts »« Older Posts

Powered by WordPress