Errances

21 mars 2021

Brouillon II

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:49

Durant ce temps, je me demandais si la chaleur du Soleil m’entourerait tel un satellite ou si j’allais fondre au premier contact.
Dès notre première rencontre, le Soleil m’accueillit chaleureusement malgré l’étranger et le familier de nos cœurs.
Son cœur renfermait des touches de couleurs, du bleu, du vert, du blanc et bien d’autres qui se déplaçaient en symbiose.

16 mars 2021

Première page (brouillon)

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 00:38

Des milliers de lunes sont passés depuis ma rencontre avec le Soleil.
Moi, planète infime, descendant.e de noyaux solaires, dont l’appréhension de la première rencontre touchait mon cœur.
Un néant parsemé d’étoiles me séparait du Soleil, le voyage fut long.

11 mars 2021

L’héritage (du Soleil à l’infime planète)

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:50

9 mars 2021

Les souvenirs solaires deviennent flous

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:46

8 mars 2021

Les Lunes

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:34

7 mars 2021

Le Soleil

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:50

5 mars 2021

les beaux jours

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:09

4 mars 2021

Souvenir lointain II

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:36

 

des milliers de lune sont passés depuis ma rencontre avec le soleil
l’appréhension avait touché mon cœur
par peur de fondre au soleil
mon âme a reconnu le familier et l’étranger de son cœur
celui-ci m’accepta chaleureusement
il laissa mon être devenir le confident et l’admirateur de ses couleurs
après plusieurs lunes ma séparation avec le soleil eu lieu
il me donna quelques poussières avant mon départ
je lui ai confié que je reviendrai

3 mars 2021

étranger familier II

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:38

2 mars 2021

étranger familier

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:08

le néant me sépare du Soleil
des milliers de lunes se sont écoulés depuis le départ
les poussières solaires s’effritent et disparaissent peu à peu
certaines survivent plus que d’autres
et me relie au Soleil tels les anneaux de saturne

15 février 2021

avant la fin

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 00:33

14 février 2021

Le collier

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 20:06

13 février 2021

Le jour J.

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:31

12 février 2021

Icône

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 00:03

11 février 2021

une étoile qui perd son coeur

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:55

Sentiments au poignet

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 00:13

9 février 2021

Jour de neige

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:38

(charlot me manque)

Les boucles

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 01:19

8 février 2021

Mariama Bâ, Une si longue lettre page 134

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 01:07

L’important ne sera pas sur nos corps en présence.
L’essentiel, c’est le contenu de nos cœurs qui nous anime; l’essentiel est la qualité de la sève  qui nous inonde.
Tu m’as souvent prouvé la supériorité de l’amitié sur l’amour.
Le temps, la distance autant que les souvenirs communs ont consolidé nos liens […]
Réunies, ferons-nous le décompte de nos floraisons fanées ou enfouirons-nous de nouvelles graines pour de nouvelles moissons ?

6 février 2021

émerveillement d’une beauté fragile

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:10

Le cocon

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 00:25

4 février 2021

Harmonie amicale

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 19:39

3 février 2021

Orbite

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 19:40

2 février 2021

souvenir lointain

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:58

des milliers de lune sont passés depuis ma rencontre avec le soleil
l’appréhension avait touché mon cœur
par peur de fondre au soleil
mon âme a reconnu le familier et l’étranger de son cœur
celui-ci m’accepta chaleureusement
il laissa mon être devenir le confident et l’admirateur de ses couleurs
après plusieurs lunes ma séparation avec le soleil eu lieu
il me donna quelques poussières avant mon départ
je lui ai confié que je reviendrai

1 février 2021

ce qui dépasse l’entendement

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:36

une pièce déposée dans un pot
les perles d’un chapelet maniées dans la sérénité
murmures composés de sagesse
la crainte de la mort d’une étoile
attente paisible et pesante
silence
l’étoile devient la lune

31 janvier 2021

si proche si loin

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:27

Regard au loin vers un mirage
Entre la Terre et le Soleil
Retrouve dans les rêves ses images
Des souvenirs en orbite l’émerveille
Atteindre les messages
Au loin la peur d’une déception qui brûle les ailes

30 janvier 2021

Un jour gris rempli de soleil

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:55

29 janvier 2021

Des gestes maladroits

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:54

28 janvier 2021

Le temps passe vite

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 21:51

27 janvier 2021

Admirer à distance

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 17:44

Merci à S. d’avoir ramener l’exposition et mon admiration pour Ines Longevial à la maison.

26 janvier 2021

L’invention de la solitude

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:06

Trou noir, néant, vide intersidéral
Puis étincelle dans l’obscurité
Les premiers ont goûté à la solitude
Première planète, première étoile, premier roman et d’autres premiers
Solitude insaisissable jusqu’à l’apparition d’une deuxième étincelle
Naissance de la solitude

25 janvier 2021

Reflet du coeur

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:01

24 janvier 2021

L’étoile du matin

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 20:27

Il est 5h26, de légers sanglots résonnent dans la chambre. Elle est là, assoupie dans son lit chatoyant et des perles coulent le long de son visage. Celle-ci se réveille alors peu à peu. Cette nuit elle a discuté avec les rêves Nostalgie et Mélancolie lui donnant ces perles remplient de douceur et d’amertume. Elle se lève, ramasse les perles éparpillées dans le lit une par une puis les posent dans un pot translucide. Elle relève alors la tête, son regard se tourne vers la fenêtre, l’aube arrive, elle l’attend. Le soleil touche enfin la terre, la fenêtre commence à scintiller. Son amie est là, l’Etoile du matin est enfin là. Son apparence bleuté avec des nuances de soleil apaise la jeune femme au larmes de perles. Les deux n’ont pas besoin de mots, le regard et les émotions suffisent. Elle retourne vers la table de chevet, saisit le pot à perles puis le donne à son amie. Les deux amies se remercient puis l’Etoile du matin disparait.
Le matin est là.

merci nouketou pour l’étoile du matin :)

23 janvier 2021

Le pendentif

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 20:30

Le pendentif embrasse ton cou.
Il est un rien et un tout.

22 janvier 2021

Un univers sans réponse

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 19:54

Je voudrais bien pouvoir en dire autant que l’univers.
Les planètes et les satellites se choisissent-ils par hasard ou est-ce leurs destinées ?
Je suis tellement confuse, faut-il miser sur le chiffre 7, 77 ou 777 pour apercevoir  la Lune voiler le Soleil et ne faire qu’un ?
De toute façon je n’aurai jamais de réponses, les miennes se retrouvent dans le néant.
Un moment de silence pour l’éclipse, un moment de confession pour le Soleil et la Lune.

21 janvier 2021

Presque deux

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:25

20 janvier 2021

Morceau d’âme

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:17

19 janvier 2021

Lullaby for a cat

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:33

18 janvier 2021

Début d’un amour en peinture partie 2

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:04

17 janvier 2021

So hot you’re hurting my feelings

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:54

« Older Posts

Powered by WordPress