Errances

23 octobre 2020

Golem

Filed under: - zeal — Zel @ 21:57

Le Golem

go quand mes Go l’aiment

mâcheuses de gommes

mes chieuses le gomment

l’égo gaulé comme un légo.

22 octobre 2020

Videz le voir

Filed under: - zeal — Zel @ 14:52

Voir le vide,

le vu évidé,

déviez la vue.

21 octobre 2020

Perikôpto

Filed under: - zeal — Zel @ 23:12

20 octobre 2020

Le jour du pissenlit

Filed under: - zeal — Zel @ 21:18

Le jour où j’mangerais les pissenlits par la racine,

quand l’jardin poussera sur mon ventre de graines grossi

Des épis en germes rouges bourgeonnant se trascinent

au Mistral bougonnant dans les nuages rosés.

Voici l’moment venu d’résoudre l’mystère astral.

Loin du folklore absoudre les conneries pastorales.

Passée Venus, j’zone une trace au zen, encore naze de la veille.

La vieille Terre bleuit ses eaux sous l’Soleil.

Temps d’arrêt. Césure.

Tout explose

J’m’émerveille.

(on dirait un Cézanne)

19 octobre 2020

Sous le lit

Filed under: - zeal — Zel @ 14:51

 

Je suis le monstre sous ton lit, démontant les vices d’mon temps,

attend de voir (sans certitude censée) et titube quand s’délient les idées libres.

Marre d’être traité comme un rien que moins. J’suis las.

Avant qu’j’m’irrite, montre moi le respect que j’mérite,

qu’j’espère l’ascension  du sommier au matelas.

18 octobre 2020

Père

Filed under: - zeal — Zel @ 20:56

Parfois duper, mon paternel

maquette un monde sempiternel

peu dupe d’cette sale réalité, s’applique,

à parfaire son ère d’avions d’plastique.

Insuffle vie et offre voix,

le nerf d’la guerre aux Hommes-mastiques

qui livrent aveuglément leur foi

puis au pas, périssent

lui adressant l’ultime prière,

l’dernier « Pater ».

 

Dans tes bras, j’reste un poupon perché

l’esquisse d’un sourire perdu

qu’expert t’esquives sous quelques coups cachés.

Sans m’disperser : j’ai peur du pire…

Fébrile.

T’es ce qui permet d’éviter l’perceptible péril.

Appât des maux, pleine d’amertume

Tu m’en remet aux muses du noir.

Sans dire un mot

maudits les monstres du placard.

 

T’aurais su m’envoyer paître

Et j’aurais pu faire la pitre.

J’mériterais bien une paire de claques

pour mes paresses.

J’hériterais bien d’tes dantesques frasques

pour espérer.

 

Un jour peut-être on sera pair.

(On jouera à chasser les papillons d’nos têtes.)

Te perpétuer dans toute ma chair, dans tous mes pores

mon père.

17 octobre 2020

La coudée d’anis

Filed under: - zeal — Zel @ 16:12

Faire boire

défaire déboire

juste un peu imbibée,

encore sous l’effet d’un coup de pastis

faire corps

sourde aux faits

dégoutée d’une coudée d’anis.

16 octobre 2020

Lamparo

Filed under: - zeal — Zel @ 16:10

Faire face. Faire phare.

En haut Lamparo se pare, fardé d’écailles, les pieds dans l’eau s’caille.

L’Opium lui pose l’ultimatum, lance les dés puis pense :

Est-ce une déesse-Dune ?

Encore saoule, son ampoule s’allume, élime le ciel, souligne la Lune

Nouvel aura ou bons rayons ?

Plutôt pharaon momifié d’un autre halo

A mi-mot on s’méfie ?

Sous l’ciel soucieuse elle fit merveille sans fiel

lui, sur les mers veille, luit, sûr d’aimer le réveil

Ils rêvassent vers ces îles sourdes

où les Saints lèchent des palourdes et des oursins

pour nous absoudre de leur salive salée.

15 octobre 2020

Dur. Ose tomber

Filed under: - zeal — Zel @ 14:39

14 octobre 2020

Pata pata

Filed under: - zeal — Zel @ 15:38

13 octobre 2020

Marque-expirations

Filed under: - zeal — Zel @ 12:35

Manque d’inspiration

mangeur d’impies respirations (rationne tes maux)

teints d’émaux les mots qui détonnent

s’moquent des tons émotifs.

12 octobre 2020

Salaud de métal

Filed under: - zeal — Zel @ 12:03

Les trains je les regarde passer en mastiquant,

quand ils engloutissent des alarmistes aux pas pressants.

J’l’ai pressenti qu’il partirait

en me laissant sur le quai

comme d’hab’ : seule en panique,

sur la pointe des rails dans un grand cri mécanique.

Déjà cané nouveau départ niqué avant d’être né.

(salaud de métal)

11 octobre 2020

De(s)bris

Filed under: - zeal — Zel @ 19:45

Eparse épave

les yeux caves, aux lèvres le filet de bave.

J’suis pas levée, le pavé lavé d’pas, attendra, lésé.

9 octobre 2020

Pitoyable planète apathique

Filed under: - zeal — Zel @ 17:59

Pratiquant les sorts obiens tant bien que mal

en orpailleur j’cherche l’aiguille d’or dans la botte de paille

envie d’paillettes mais on se retrouve tous philatélistes

athlètes en léchage de timbres, les soirs, en lice.

Témoins, polythéistes ou bien athées, abjurez l’règne des postiers.

La langue dépolie enfin s’délie par délices et liesses,

prise dans un délire pire qu’celui d’un gars priant l’retour d’sa maîtresse.

C’est sûrement la colle, mais j’sens la folie monter !

Souvent j’mens mieux qu’un arracheur de dent :

celui buvant sa liche d’alcool à deux doigts d’s’démonter

qui, l’artifice dévoilé, se consume en dedans.

En manque de songes, j’consomme occasionnellement :

contre monnaie d’singe, contacte le dealeur de limon

pour une dose du Marchand de sable, j’compte ses moutons,

Surveille le troupeau comme un berger fana d’psylos,

assis sur sa montagne en attendant d’trouver les mots.

Dyslexie inavouable, blèse le Montaigne, blesse de maux tendres.

j’voue un culte au Verbe déroutant…

j’avoue, inculte, c’est une verve dégoûtante.

8 octobre 2020

Du noir plein les doigts

Filed under: - zeal — Zel @ 14:16

7 octobre 2020

Une petite brasse pour ceux qui perdent un peu pied

Filed under: - zeal — Zel @ 19:23

6 octobre 2020

C’est sûrement la dernière aventure du monde civilisé

Filed under: - zeal — Zel @ 19:36

Au comptoir,  je titube entre deux retours de bile

on aurait pu se tenter un renouveau habile

mais plutôt se terrer l’esprit de liqueur saoul

Accroche-cœur, d’artichaut, entiché pour deux sous,

j’arracherais éthérée, la part belle aux anges sourds.

Puis on rira au nez de l’univers ahuri,

lui offrant un unique vers de Jarry,

mais la gnôle de pommes me prend de vitesse.

Comme l’agneau un jour sacrifiera sa prêtresse,

paumée, de la mélasse dans la tête

au bas mot

je passerais sans le savoir

de la cave à vin au caveau.

zel

Filed under: - zeal — Zel @ 18:37

Powered by WordPress