Errances

27 octobre 2020

Rumeurs, corbeaux et oiseaux de mauvaise augures

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 15:59

Les rumeurs circulent vite mes frères et soeurs,

Et c’est dans un tourbillons d’énergie distopiques que je viens vous porter tel un oiseaux de mauvaises augures de tristes nouvelles. Nous approchons à grands pas d’un nouveau #333 » » ».

Un mots qui sonne comme Voldemort pour notre monde humain. N’allaient craintes et prenez la tangente, créer de nouveaux moyens de diffusion, produisez votre travail avec encore plus d’intensité mes ami.e.s. Soyer fort car de rudes temps arrivent. Soyons les meilleurs dans le pire des temps. Zaquiqu je te veux dans mon équipe. ( j’adore ton dessin de Kael ) je suis dans un café et je vous écris en catastrophe car j’ai sans doute peur pour nous tous. Une envie d’errance m’appel, J’espère me tromper et vous retrouver tous la semaine prochaine.

Je vous Kiff les potes

V

26 octobre 2020

Road is a black snake

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 22:53

Encore un beau serpent de bitume qui se profil à l’horizon ! Une seule chose à faire, glisser sur ses écailles.

25 octobre 2020

Road and sign

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 22:14

sérigraphie sur métal sur paysage italien sur négatif, 35mm Kodak portra 400

Road and landscape

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 01:35

 

 

24 octobre 2020

Light and space

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 01:10

Le ciel est par dessus le toit si bleu si calme.

 

find James Turell

22 octobre 2020

TOTAL

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 03:24

TOTAL des comptes :

TOTAL defonce,

TOTAL des cons !

21 octobre 2020

En Y

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 02:33

19 octobre 2020

Femmes, vous êtes belles !

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 21:06

 

LES DANGERS DU HAUT REGIME !!!!!

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 01:20

Préambule :

La moto offre un plage d’utilisation très large, un spectre allant de la balade dominicale aux records de vitesse sur routes ouvertes (300 KM/H en ville, ça s’appelle le TT ou Tourisme Trophy sur l’ile de Man que voici:https://www.youtube.com/watch?v=lOYBuUsFua0 )Les hauts régimes c’est une zone rouge grisante qui distille des sensations plus qu’humaine, de l’ordre du saut en parachute, de gravir le mont blanc, de faire l’amour ou de faire des loopings. Mais cette zone rouge, cette pulsation à 9000, 10000 tours par minute peut être fatale pour la moto comme pour son pilote. A maîtriser en tout étant de consciences de causes et d’éventuels fatalités. Bonne lecture.

Ride safe, V

Partis sur les chapeaux de roues en compagnie d’Oscar, à dos de la bestialissime et tranchante Duke 790 KTM, nous fonçons en cette fin de dimanche aux limites du rupteur en direction de la proche campagne bretonne.  Après quelques départementales nous bifurquons vers de petites routes en bord de champs. En passant la main à Oscar, nous reprîmes la route, mais quelques chose clochait, en accélérant Oscar n’arrivait pas à pousser les rapports. On passe pas une vitesse à 4000 tours en moto, on la passe à 8000 rpm.  (Tours par minutes ou rotations du moteur par minute)
_Mec, pousse les rapports, va plus loin sur le comptes tours ça fout des à-coups quand tu passes les vitesses.

En repartant, sur le chemin du retour, la moto ne prenait plus ses tours, passait les 4000 rpm toute la puissance s’écroulait et rallait dans un bruit de métal terrifiant !!!!
La moto refusait de marcher, elle cliquetait, grognait du pot et soufflait du radiateur. Pas de fuite, pas d’huile partout, rien au tableau de bord. Merde mais qu’est ce que ça peut être ?

_Ça pu sérieux cette histoire on ferait mieux de ne pas continuer. Même de ne pas rentrer. 

Nous voilà bloqués sur une route déserte ou seule l’odeur du purin et des pâturages de vaches subsiste. La moto démarre mais hurle de souffrance dans ses entraille moteurs. Horribles cris pour un motard. Un jeune couple surpris dans leur dimanche soir  par notre intrusion, nous laissâmes garer la bête malade chez eux pour quelques jours, dans un vieux corps de ferme. ( j’emmerde par ailleurs le putain de système de dépannage de KTM qui n’a pas voulu nous filer une dépanneuse pour ramener au doux nid ma bestiole. ) De retour au métro, le casque à la main et la mort dans l’âme, je me demande pourquoi elle a cassé. Je me pose des questions sur fiabilité des motos. Est ce que c’est un modele qui a des problèmes ? La marque ? Ou toutes les motos de l’univers ?

La moto est un objet très vivant, qui ne reste pas immuable au cours de l’utilisation, il change se transforme se patine, casse, s’entretien et se repart. Résumer la moto à un simple achats qui doit fonctionner et rouler, serait une grave erreur de jugement. Le problème c’est l’entretient. L’entretient d’une moto est une science complexe, liée à la mécanique, à un tas de compétences que peu de gens possèdent. Ou en tout cas pas sur tout. Diagnostiquer une panne est complexe et demande beaucoup de réflexion, de déduction et surtout de connaissances pratiques et théoriques !

Plusieurs problèmes se posent alors : Récupérer la moto, trouver l’origine de la panne et la réparer. ( évidement pour un cout moindre ) DAMN soon it Will be hard ! D’ailleurs coïncidence de la vie, l’homme de la ferme était programmeur et codeur pour des serveurs informatique d’entreprise, et me parla des programme de lecture de panne sur les ordinateurs de bord des motos. Peut être une belle piste de départ ?

 

Sweet night lecteur.e.s, V à tous

17 octobre 2020

RPM

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 21:49

16 octobre 2020

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 21:27

Concours de rouages

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 00:32

Dans un concours de rouages 

Plus pur transmissions des années 70, le Monster truck est un des véhicules qui exprime le mieux la notions de puissance mécanique absolue. Pur show off de cylindrées. Des machine, à base de gros V8 parfois V12, repousse les limites du couple pour pouvoir écraser des carcasses de taules.

Pendant une heure et demi de show, sauts et cascades, le théâtre laisse entrer sur une piste poussiéreuses du sud de la France trois monstres de rouages. LES MONSTERS TRUCK. La foule cris d’impatiences sous les ordres directifs d’un show man essoufflées par tant de cris. 

_ « LES VOILAS, LES VOICIS LE BLUE THUNDEEEEEEEER ! BLUE THUNDER !!!!!!! » 

Trone devant nous, 10 tonnes de metal, montée sur de très larges pneu en gomme sous pression basse. Écrasant de leur posture de pauvres voitures déformer. Le couple représente le Monster Truck. La puissance sans vitesse. Dans la force. Les voilas qui monte sur les capaux dans un rugissement rauque. Laissant derrières eux une poussière caniculaire du et des nuages de calamine noir et brulés. Une main sur la portières et un oeil sous les roues les pilotent joue de l’embrayage pour trouver le grip sur les taules et les pars brisés des voitures.

_ « Messieurs Dames, trois de ces voitures proviennent du parking, désolé pour eux ! »

Un kiff ultime, un voyage au pays des effets sans trucages, au sources meme de la démonstration de puissance, comme les courses de dragstère. Les spectacle de Monster truck devienne de plus en plus rare. ( Sans doute a cause des cout d’entretiens de toute cette structure mobile ) Dans un monde sans physique, sans prise avec le poids des éléments, les Monster truck font office de dernier lascars, avec les dragstaires, et sans doutes les corses de Nascars d’icône de cette mécanique lourde et noble. Les anglais au devise divine comme « light is right » n’était pas passer comme références de constructions. Un monde qui rouler Ford et fait de grosse carlingue, au moteur de Caravelle.

Vive le metal ! Longue vie au metal !

« Lourd c’est bien, lourd c’est mieux. Si ca ne marche pas tu peux toujours assumer avec ! » Snatch,  Guy Ritchie

15 octobre 2020

Homage

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 01:15

 

Carburateur de 36mm chromé fond et se liquéfie 

13 octobre 2020

WHEELS ON BABY !!!!

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 21:31

dogme

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 00:17

l’humain est faible. la machine le raffermit, comme le cuir, la douleur, le temps, la patine… (c’est un bon materiaux de base pour toute augmentation.) Cette objet, lourd, qui deviendra le prolongement de ta pensée, qui sera tes jambes, ta respiration ton rythme. Les sensations que l’on peut percevoir, ressentir, ou subir ne sont que l’oeuvre de son pilote. Maîtrise la machine Le déplacement est une aparté, un moment qui se compte mais qui agit comme une contrainte. La distance bloque et paralyse le monde. Maîtrise la machine Le poids est dérisoire, les lourds mécanismes sont muables. la vitesse donne au poids sa force. Maîtrise la machine La force Humaine n’est rien. Le feu, le bitume, le métal ne faiblisse pas. il te résisterons toujours. Maîtrise la machine

11 octobre 2020

Chrome Baby

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 22:20

CARBURATEUR

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 01:30

 

10 octobre 2020

La fleur au fusil

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 02:22

 

(Brut)

 

 

 

Non! la bayonette au canon plutot !

Au plus profond, au plus sombre, et souvent seul je me retrouve face a un lmonstre. une faille behante, une plaie purulante qui saigne comme une artere sectionner. Le trouble simisse et viens si promptement qu’il claque toutes portes comme un courrant d’air. J’ai envie de concret. pas du vulgaire concret oproffesionel qui donne un sens. Non, j’ai envie de concret comme de roche, de pierre, d’elements. d’une saveur, d’une senteur ou d’une baffe dans la geule. Ce gout de fer dans la bouche. celui du sang rouge de violence. j’ai envie de me prendre un poing dans la geule! de recentir la violence, le gout du sang, le gout de la terre. j’ai envie de sexe. de sueur. chaude. froide. de renssentir la Chair, les muscles, les os. de se baigner dans un ocean, de courir jusqu’a l’essouflement. j’ai envie de casser les ecrans. j’ai la haine. la Haine profonde de se monde de drogue. d’ailleur je n’aime plus les drogues. ca embrume les espruts et nous noient dans la confusion; BRISER DES VITRES. surtout celles des ecrans. SURTIOUT CELLE DES ECRANS !!!!! j’ai envie de physique, de sentir le muscle, le soufle. les odeurs. d’enlmever se putain de masque. que je ne porterais plus d’ailleur
de se rencontrer, pas avec moi je sais qui je suis, mais de rencontrer les autres. de rencontrer la fougue ! je veut voir la frenesie des gens !!!! j’en ais marre d’ettre assie comme un con a regarder les gens s’ezndormir devant des cours monacale !!! putain lmais lerde que foutais vous !!! les gens se ramolisse, se momifie, se replie comme des limaces déssecher sur elle meme et leurs propre etre. A force de tapottement deserebrer sur des touche au texture de plastique. J’en ai marre du RVB sans texture, sans sensations, sans effors. marre des tapoteur, de se creser le cervaux. a rechercher des liens morts. Marres des images . constament presente, en mouvement. en prise direct avec votre cerveaux. La pire des drogue ! une drogue qu’on s’inject par plair de disparaitre dans une nuée d’infoirmation futiles. Marre d’etre a dispositon ou a porter de click, ou de tape pour les cellulaire. J’aimerais gouter au plair du labeur. de cette fatigue musculaire d’accomplissement et non de lacitude de tache a accomplir comme un vulgaire secretaire. L’art se mortifie ! de toute facon l’art nait de contraites et meurt de liberté. il ne reste que ca de la liberté. la possibilité de tout faire de tout apprendre !!! mais merde !!! oui avec un outils comme l’informatique on peut tout faire, on peut tout creer. mais on peut aussi tout perdre. la notion du temps, des réalités, des relations. Loin et le temps des annees charbon. du feux de bois qui odorise vos vetements. des lourd camion en taule massive et des crissements de pneus. MARRE de marcher sur une fade couche de beton. de suivre une signaletique. de devoir faire un putain de tcheck covid. MLarre d’entendre des connerie. de voir des imbeciles. jje pleure de voir des gens sans volonter, sans fougue sans ennergie, sans audace, je veut voir du culoter, du choquant, du bandant. du sexiste de l’anti gay de l,anti tout se que tu veux. je veux etre offusqué!!!!! ressentir autre chose qu’une banale sensation de renplissage de temps. J’ai envie d’utiliser la poudre, de tirer sur la gachette. de faire sortir le feu du dragon. de voir les douilles sur le sol et le bruit du 12mm me peter les oreilles. de me debouter l’epqule a chaque tir !!! peut importe la sible; Homme femme annimaux papier ou air. JE VEUT DE LA bestialités. DE L’ETAT PRIMAIRE; Sans filtres. Je ne crois pas au fautes d’orthographe. une langue ca s’entent ca se vit. Je ne croit pas en la politique, je ne croit pas a la bienpensance. SUrtout celle qui s’installe. Celle qui viens partout par n’importe qui, mes potes, ma copine ou mes amis. J’ai peur d’eux maintenant. perdant une réalité brut qu’ils ne veulent pas voir. sur le monde et l’histoire. sur le fait que les humains sont peu de chose. Que meme si on bousille tout notre petit monde n’est rien. que nous somme une fraction de seconde sur l’echelledu temps. Que oui c »st scandaleux de tuer tout sur nos traces mais que tout nous tuera. que nous foulon que trois kilometres sur lma surface et sous la surface de cette terre immense et que nous representons que 1 pour cent de tout. que les mouvelments plaque tecktonique c’est plus qu’une bombe. J’aime profondement le monde. les femmes. les hommes. je les respects. je deteste le sinisme. il anile toute vie. j’ai envie de voir encore la mort. elle qui se fait pudique devant nous. J,ai envie de rejopindre Dahesh pour defoncer du paria. J’ai envie d’etre pretre pour pouvoir croire en dieux. J’ai envie d’etre riche pour rouler en ferrari. J’ai envie de rouler a 300 KM/H;


Culte de la machine

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 00:11

Dans un monde contemporain, L’Homme faibli. Amadouer par ce monde qui tourne plus vite que lui. Amener comme nourriture au temps infini sans pouvoir, sans défense. Alors pour vaincre la fatalité, L’Homme a créer les Machines. Par faiblesse ou désespoir nous ne savons plus, il s’abandonne sans protester devant des assemblage mécanique qui le dépasse. Le submerge. L’indépendance des hommes nus n’existent plus. Dans ce monde lache, des sauvageons on trouver une machine qui les dépassent tous. Un objet qui, une fois en main aboli toutes règles, toute perception du monde devient alors différente. Un passe droit à une liberté sans règles, sans contraintes. Un grain de sable qui crispe les engrenages infaillible des sociétés.

6 octobre 2020

hello Franck

Filed under: - Franck — Franck @ 22:41

Powered by WordPress