Errances

30 novembre 2008

douuuce nuuuiiit…

Filed under: sentiers — errant @ 19:42

Après une semaine bien agitée;
voici le seule moment de la semaine que je préfère « le samedi soir!» Le seul soir de la semaine où je ne vais pas mettre mon réveil!
Un ciné, un verre entre copines et me voilà enfin au lit!
6 H du matin, mon voisin rentre de soirée en hurlant dans le couloir.
Il entre chez lui met la musique à fond,hurle avec ces copains!!!
Voilà c’est foutu pour ma grasse matinée!
Le civisme et le respect sont-elles des valeurs en perditions??

Connecting people…

Filed under: Non classé — errant @ 12:54

On tient à son téléphone, on le charge de numéros, de proches, de flirts, ou de gens qu’on oublie, on supprime des contacts, on vérifie ses messages, on en envoie par accident, « la honte », on regrète, on écoute son répondeur, on appelle, on raccroche, on éteint son téléphone, on s’endort dessus, on prend des photos, embarrassantes, privées, à ne pas effacer, à ne jamais montrer, ou très people. On discute, on hurle, on pleur, on rit, on fait sonner, on ne rappelle pas, on aurait du rappeler, « faut que je rappelle », on rappelle à 5h00 du mate, on perd son téléphone, on ne sait plus quoi faire, on s’inquiète, on pense,
… Mon téléphone sait tout de moi…

(Extrait Pub tv Nokia)

29 novembre 2008

Verticalité suicidaire I

Filed under: passages — errant @ 20:50

textedescriptif

Mais Winckler lui répondit seulement que c’était parce qu’il était jeune.

Filed under: passages — errant @ 19:59

Règles:
* Attrapez le livre le plus près de vous. Maintenant.
* Allez à la page 56.
* Trouvez la 5e phrase.
* Écrivez cette phrase dans votre statut.
* Copiez ces instructions en commentaire à votre phrase.
* Ne cherchez pas votre livre préféré ou le plus cool mais bien le plus proche.

Verticalité suicidaire II

Filed under: passages — errant @ 18:52

textedescriptif

Cette fois-là, Liesel, par une sorte de réflexe, imita l’attitude sarcastique de Rudy.

Filed under: passages — errant @ 18:47

Règles:
* Attrapez le livre le plus près de vous. Maintenant.
* Allez à la page 56.
* Trouvez la 5e phrase.
* Écrivez cette phrase dans votre statut.
* Copiez ces instructions en commentaire à votre phrase.
* Ne cherchez pas votre livre préféré ou le plus cool mais bien le plus proche.

Quand nous sommes contraints d’attendre, notre vie nous semble inutilement complexe…

Filed under: Non classé — errant @ 00:11

Règles:
* Attrapez le livre le plus près de vous. Maintenant.
* Allez à la page 56.
* Trouvez la 5e phrase.
* Écrivez cette phrase dans votre statut.
* Copiez ces instructions en commentaire à votre phrase.
* Ne cherchez pas votre livre préféré ou le plus cool mais bien le plus proche.

28 novembre 2008

Le poids de ses maux…

Filed under: sentiers — errant @ 23:41

textedescriptif

Filed under: passages — errant @ 11:55

textedescriptif

Filed under: sentiers — errant @ 10:33

textedescriptif

textedescriptif

rêve daté 2008-11-22

Filed under: passages — errant @ 01:28

le conseil du jour! à voir et à revoir…

Filed under: sentiers — errant @ 00:20

textedescriptif

27 novembre 2008

regarde

Filed under: sentiers — errant @ 23:55

être malade au travail

Filed under: sentiers — errant @ 20:06

C’est ce,
Lever tôt avec l’envie de se remettre sous sa couette le plus vite possible. (12 heures plus tard, la couette n’est qu’un mirage).
Prendre un neurofen dès le sot du lit avec pour accompagnement du mucomyst.
Faire le pleins de mouchoirs avant de partir.
Passer un plus de 3/4h dans les bouchons, alors qu’habituellement, il ne vous faut que 15 min. (Vive les illuminations de Noël, Avenue Janvier).
Arriver 30 min en retard avec une tête fiévreuse, tout en essayant de garder le sourire.
Attendre, chancelante, les 15 min de debriefing .
Prendre son poste à l’accueil en reprenant un neurofen.
Dire Bonjour avec un joli sourire plus de 200 fois à des clients qui vous répondent à peine, pendant plus de 3h.
Prendre sa pose déjeuner de 30 min en espérant se faire désengager. (Et, Non!!!!)
Reprendre son travail de conseillère de vente dans le rayon enfant.
Implanter 130 paires de chaussettes garçons tout en restructurant la licence (pour les non-initiés la licence correspond aux personnages de Pixar, Wall Disney, Comics…), pour leurs faire de la place.
Remplacer une collègue en cabine pendant 3/4h tout en anti-volant des culottes et comptabilisant les articles des client(e)s et prendre la mesure d’un pantalon, au passage. Garder le sourire…
Prendre une caisse aussitôt le remplacement effectué.
Faire des aller-retours entre son rayon et sa caisse.
Remplacer une autre collègue à l’accueil pendant 3O min, tout en faisant de la caisse, avec le sourire bien sûr…
Ranger son matériel.
Pointer.
Attendre 30 min dans les bouchons…
Se mettre sur son ordinateur pour attaquer son deuxième travail, mais pour celui-là, le sourire n’est plus obligatoire et le bonjour répétitif et stigmatisé n’est plus………………………….

Sans réponse ni transition…

Filed under: Non classé — errant @ 10:19

1er pt: g pété 1 cabl pasq g t o bor d ner, é pr la ptite istoir, oui jmen veu 2 pa mètr controlé, ms c fé.
23/11; 18h47
2d pt: tu parl d1satisfé. Je le sui pa, jpréfèr etr franch qd ya qqch qi mgèn, c pa pr sa q jdétest la persone
18h50
3eme pt: tu parles de koi en disan ktarèt lé frais?
18h52
Enfin, je c q ça change pa gd choz stu men veu, jveupa mtrouvé dexcuz, ms ma vi depui le 5 nov c stress é travail, é g craké par faibless é jmen veu, mé c fé…
19h24
Et si g provoké, c pask gessayé de repoussé le clash.
19h30
En fait jai otr choz a dir…
19h31
HiR, qd on ma di q GT 1 fill en or, la g réalisé q si javé su trouvé lé bone valeur, jlé aV perdu, notamen ac toi, é jsui profondémen dsl.Joré préféré réagir +to…
19h36
Cell qi ma di sa conè bcp de mé défo. Mé l’une de mé gdes kalité je l’è perdu a force de tro me l’entendr dir par tous.javais perdu mé valeurs.
20h21
Tro envi de fR la con pr te fR rir.Tro envi detr l’ami qi sra la pr lé bons é mvs moments 2ta vi.Tro envi dètr cel a ki tu di tt san tsentir géné.I miss U..
21h19
Slt! Tuc tu mé la bar trè hote pr lé gen qi te décoive é qi veule se ratraP…(g + envi 2rir q ralé) Mais les « merings DgeanT » ne baiss jms lé bra!sof ptetr pr lé cour..
24/11; 18h31
En + je suis conne en vrai psq je préfèr chercher d solutions pluto q d’attendr q t’évolu pr te rendr comt q sui tro une star! ;o) C biensur ironik..
18h57
Je suis désolée Elsa mais jpeux pas…
20h38

mon bonbon

Filed under: sentiers — errant @ 00:45

26 novembre 2008

Identité.

Filed under: passages — errant @ 13:42

Qui sommes-nous?
Que faisons-nous?
Pourquoi sommes-nous?

A errer, marcher, rêver,
Déambuler, trainer, rôder,
Flâner, vagabonder, divaguer,

Et
Ce doute
Ce doute
Ce doute

Qui m’envahit
Ce doute
Qui m’insomnie
jour et nuit

O la peur
O le vide
Et cette douleur
Insipide

Et
Ces pensées
Ces pensées
Ces pensées

Fades et nauséabondes

Nous avons été
Formatés

A aimer
Ce qu’on nous donne à regarder
A aimer
Ce qu’on nous donne à penser
A aimer
Ce qu’on nous donne à réaliser

Consommez
Consommez
Consommez
Et vous verrez

Votre malheur
Votre douleur
Votre grandeur
Disparaitront tout en douceur.

Petit détail d’une vie…

Filed under: sentiers — errant @ 10:11

Guillaume Canton-Duboscq a les cheveux un peu longs.

textedescriptif

textedescriptif

Strange maps again

Filed under: passages — errant @ 03:06

ustensil

Strangemaps

Filed under: passages — errant @ 02:28

Trouvé sur le site Strangemaps

sanserif

Il y a plein d’autres documents…

ne pas afficher

Filed under: sentiers — errant @ 00:11

textedescriptif

pensée du jour

Filed under: sentiers — errant @ 00:01

textedescriptif

25 novembre 2008

Filed under: sentiers — errant @ 13:00

textedescriptif

Une combattante…

Filed under: Non classé — errant @ 09:33

Un son strident… Oh non! 3 secondes, pas plus! Je me suis ruée sur lui pour pour qu’il cesse…
Tentative de récupérer quelques instants… Encore assommée… Mais ma conscience me traque, je dois sortir d’ici…
Quelques pas sur le plancher froid, et me voilà reconnectée à la dure réalité de la vie.
La démarche chancelante, je lutte pour rétablir mon équilibre. Je peine à m’orienter dans ces lieux que je connais pourtant si bien… Je m’assied quelques instants et tente de récupérer…
De nouveau debout, je franchi un premier obstacle. Tout juste le temps de trembler une seconde, qu’une avalanche d’eau sabbat sur moi!
Comme paralysée par sa puissance, je reste immobile et me laisse peu à peu emporter par cette réalité à laquelle, c’est inéluctable, je vais devoir être confrontée…
Je ne parviens à m’extirper des eaux qu’au bout de 15 minutes environ…
Un vent chaud autour de moi semble alors vouloir effacer les traces de cette dernière épreuve..
Je retrouve et saisi dans cet espace familier quelques vêtements me tombant sous la main…
En connexion optimum avec le réalité… Je peux le confirmer:
« Je suis allergique aux matins! »

la fête

Filed under: sentiers — errant @ 01:49

« Older Posts

Powered by WordPress