Errances

28 février 2011

On peut même plus errer tranquille dans le métro.

Filed under: charmilles — Étiquettes : — errant @ 23:08

Filed under: charmilles — Étiquettes : — errant @ 14:52

Notes dessinées : Session RER

Filed under: charmilles — Étiquettes : — errant @ 12:33

27 février 2011

Quelque chose de génétique

Filed under: charmilles — Étiquettes : — errant @ 19:53

Je ne l’ai jamais connue mais je sais que tante Berthe collectionnait les chapeaux. Chaque célébration familiale, chaque fête au village, était l’occasion d’en acheter un nouveau. Et Berthe avait une si grande famille que presque chaque semaine, elle avait un prétexte pour se faire un autre cadeau. Elle n’avait pas deux chapeaux identiques. Il y avait toujours un détail qui le rendait unique, une perle, un maillage de filet particulier, un tressage spécial, une provenance rare. Edmond ne comprenait pas trop cette passion qu’avait sa femme. Elle avait des cheveux, de beaux cheveux très longs, et pourtant elle cherchait toujours à les cacher. Lui n’en avait pas. D’ailleurs, Berthe l’avait toujours connu sans cheveux. Sa femme l’agaçait tellement qu’Edmond avait fini par détester les chapeaux. Mais il continuait à lui donner de l’argent. Elle passait ainsi ses journées à remplir les placards de la maison de ses précieux couvre-chefs et pendant ce temps, Edmond était tranquille.

« Au revoir Henriette † 1942 »

« Dix ans Nicole 1943 »

« Bon débarras Hubert † 1946 »

« Alfred & Paule, à la vie, à la mort ? 1950 »

Filed under: charmilles — Étiquettes : — errant @ 14:51

Avancée des pions

Filed under: charmilles — Étiquettes : — errant @ 10:34

26 février 2011

Filed under: charmilles — Étiquettes : — errant @ 14:48

24 février 2011

Filed under: charmilles — Étiquettes : — errant @ 18:04

Filed under: charmilles — Étiquettes : — errant @ 17:32


J'ai toujours rêvé d'être un gangster
envoyé par caro8049. – Regardez des web séries et des films.

23 février 2011

Filed under: charmilles — Étiquettes : — errant @ 19:53

Je nage dans ma tête et dans mes vêtements.
Après tout il existe bien des poissons volants !
Attrapez moi par mon hameçon, car vous ne m’aurez pas avec vos bons mots.

« Older Posts

Powered by WordPress