Errances

29 février 2016

lundi 29 février

Filed under: - Kokoriko,corridors — Pauline Guémas @ 22:22

ko_guemas_novembre

G acheter un nouveau carney

Filed under: corridors — Étiquettes : — errant @ 21:16

2 enfait lol c nimpimage

Bon ap’

Filed under: corridors — Étiquettes : — errant @ 20:37

Gif établi

Filed under: - trame — trame @ 20:16

Et des fois il faut aller au cinéma

Et des fois il faut aller dans un parc et ouvrir un bouquin

Mais tout le temps je ne trouve pas le temps

Et des fois je pars loin et j’oublie le cinéma et les bouquins

Il n’y a plus que de l’inconnu de l’étrangeté pourtant famillière

Des paysages qui défilent en se transformant qu’au bout des heures

Un univers macro des mondes micros

De l’étonnement au coin des yeux

Puis de la lassitude ou un renfermement

Voir à l’intérieur de soi sans y distinguer grand chose

Ne plus voir l’environnement

Oublier ses yeux

S’ouvrir à l’autre qui est en soi

Ne pas en sortir indemne

Oser

Glups

Filed under: corridors — Étiquettes : — errant @ 03:39

image

 

Reprend le controle juju !!!!!!!

28 février 2016

Kun

Filed under: errances — tiry @ 10:56

Kun un « errant » de l’année dernière expose à Paris Yohann Gallery

son travail sur errances (on peut voir des travaux dans le film)

Kun sur errances

dimanche 28 février

Filed under: - Kokoriko,corridors — Pauline Guémas @ 09:47

Il y a des histoires de temps  en temps (off)  et des histoires d’espaces (in)volontaires

27 février 2016

Filed under: corridors — Étiquettes : — errant @ 23:29

C’est toujours le même bureau imbibé d’une secrétaire fictive, d’une maîtresse tyrannique, d’un espion maladroit, de comptable jusqu’à vingt-huit, d’une mère à l’heure du goûter, d’une serveuse aux gribouillis.

Errances m’a manqué

Filed under: - trame — trame @ 20:07

Marcher, marcher, marcher

Pieds : charpie éparpillés

cloques explosée peau en lambeaux accrochés

hanche écorchée à force de frotter

Six jours sans solitude sans espace pour soi

Sans liberté de ne pas faire

Sans choix de reculer

Avancer avancez

Avoir mal mais aller loin

Claudiquer boiter mais continuer

Pleurer vouloir abandonner

Ne pas se doucher

Passer sa tête à l’eau glacée

Et discuter comprendre échanger

Aller au delà des idées

Faire sans théoriser

s’adapter, muter

inventer transformer

De rien, aller loin

Aimer ces riens qui font tout

Ne pas vouloir se reconnecter

Le faire tout de même

Espérer repartir bientôt

Ne pas oublier : dehors est fertile

Inconfort est fertile

Douleur est fertile

26 février 2016

vendredi 26 janvier

Filed under: - Kokoriko,corridors — Pauline Guémas @ 21:24

ko_guemas_Peinture_scan2 ko_guemas_Peinture_scan3

« Older Posts

Powered by WordPress