Errances

31 décembre 2017

Au menu

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 20:30

Balade au court de l’eau

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 15:30

ma_eau

Sortez moi ces pensés de ma tête.

Filed under: - Victoire — Étiquettes : — Victoire @ 07:23

30 décembre 2017

la vie est morte

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 21:49

Boule au ventre.

Filed under: - Victoire — Étiquettes : — Victoire @ 17:13

Sur la route qui file loin 2

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 15:09

Etude de la beauté

Filed under: - Thibault,traverses — Thibault @ 14:51

Ça commence

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 13:34

Elle écrit à l’envers

Filed under: - Sallidée — Sallidee @ 09:11

 

 

Moi quand j’écris la lettre D, je met la barre et ensuite je lève la main et je remonte vers le haut de la barre et je met la sorte de C à l’envers, et elle, elle fait la barre de haut en bas et sans lever la main, elle enchaîne sur cette petite vague pour écrire le C à l’envers.

29 décembre 2017

La valise qui manque de chausettes

Filed under: - Sallidée — Sallidee @ 22:50

Après tout, ma valise « on ne sait jamais » manque de chaussettes.

Pourquoi je regarde toujours au mauvais moment ?

Filed under: - Sallidée — Sallidee @ 21:44

Parmi tous les humains du monde, j’ai décidé de regarder aujourd’hui au Rue Louvrex 51, (4000 Lièges), l’homme le plus bizarre du monde.C’était le moment ou ce mec remontait sa main pour mettre sa cigarette dans sa bouche. Mais putain sa main. Sa main n’était pas une vraie main. C’était une main fanée; il y avait une croute super épaisse verte dégueulasse, on dirait un tronc d’arbre verdâtre la main du mec. MAIS ce qui était encore plus dérangeant c’était cette fente, ce trou, ce creux, cette escarre, cette faille, cette chose putain. C’était ouvert au niveau du poing, mais sa croute bizarre était tellement épaisse que ça faisait faille et on voyait rien à l’intérieur.

 

Tout ceci s’est passé en un quart de seconde.

Have A break

Filed under: - Thibault,traverses — Thibault @ 20:53

Ce soir je suis en pause, voila

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 20:37


Ceci était

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 20:23

mon centième article.

On va manger des frites

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 20:21

une fois.

La grâce

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 20:20

ne m’a pas touchée.

Je cherche la Ténébreuse

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 20:17

Ainsi, je pourrai écrire la suite.

Demain je vais à Eindhoven

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 20:14

Jamais je n’aurais pensé y mettre les pieds.

Le Blues

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 20:06

Quand tu nous tiens.

Toutes entrailles en dehors.

Filed under: - Victoire — Étiquettes : — Victoire @ 17:28

Une fuite.

Les entrailles à l’air.

Un liquide.

Pour combler le vide.

Un pigeon au vents ?

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 14:08

Retour sur Rennes

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 12:25

Etude de sensations durant l’orgasme

Filed under: - Thibault,traverses — Thibault @ 00:53

28 décembre 2017

Retour au point zéro.

Filed under: - Victoire — Victoire @ 23:12

Tu le savais dès le départ.

accroché en slip dans les églises

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 17:19


on parle quand même d'un mec qui a monté une secte avec quatre tours de magie
GM

Voyage en bus

Filed under: - Sallidée — Sallidee @ 10:58

C’est con, je pensais que nos places sont nominatifs.. et là on se retrouvent chacune dans un coin. C’est chiant.

Mais le pire c’est que je me retrouve à côté d’une meuf pas très sympatique qui prend une place et demie a cause de sa forte corpulence. Et moi je me retrouve sur la moitié d’un siège alors que j’ai payé un entier il me semble. La meuf sans gêne, posée comme une fleur sur le siège d’a côté et la moitié du miens ne s’en excuse même pas. Elle est là avec ses 30 kilos de graisse qui se posent sur la jambe qui commence à me faire mal au bout de 45 mins de route.

Enfaite cette meuf c’est une mamadou, je me permet de dire ça, parce que je suis sûr qu’elle dans sa tête m’a appelé rebeu, et que le racisme entre les étrangers n’existe pas. Et cette meuf, je suis sûr qu’il y à une malnutrition en afrique à cause d’elle, une pénurie du beurre à cause d’elle, une fonte glaciale à cause d’elle, une première guerre mondiale à cause d’elle, an israelo-palestinian conflict (yes in english) à cause d’elle, une taxe d’habitation à cause d’elle. Bref, que du malheure dans le monde.

Je commence à avoir mal au dos au bout de la 52 ème minute.

Le voyage dure 4 heures.. merde.

J’espère qu’elle descendra avant moi, par pitié!!

On est presque arrivé a Laval, vous ne descendez pas très chère?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Je suis juste méchante comme ça dans un coin méchant au tout font de moi, mais en vrai je pense qu’elle est gentille mais bon la gentillesse ne me donne pas la moitié de mon siège qui me manque. C’est pas de sa faute, ni la mienne. Enfin si c’est de sa faute, enfin j’en sais rien. Mais faudrai qu’elle prevois la prochaine fois de reserver deux sièges et qu’ils les aggrandissent un peu, où qu’elle se mette sur le siège solo en bas la bas et qu’elle fasse pas chier le monde.)

Pour cinq jours de voyage

Filed under: - Sallidée — Sallidee @ 10:39

Quand on voyage avec moi on ne crain rien; dans ma valise se trouve beaucoup de choses que rentent dans la catégorie « on ne sais jamais »; un ptit sachet de ketshup (ceux qu’on nous donne a KFC), un sachet de Mayo (celui qui viens avec la livraison Speedburger), un ptit sachet se sel ( celui du R.U), des cubes de sucre, du thé, du nesquick, des couverts en plastique, une multiprise, deux grandes serviettes et deux petites, une écharpe en plus, un deuxième doudoune que j’apelle « la doudoune de la mort » et qui pour l’anecdote, j’ai piqué à mon oncle et qui fait deux fois ma taille, un bonnet (que ne n’ai jamais mis ailleure que la soirée du dernier nouvel an et que j’ai depuis quatre ans, deux pull en plus que les cinq pour les cinq jours, une crème pour les mains et une autre pour le visage, deux jeans autre que celui que j’ai sur moi à l’instant, deux soutifs autre que celui sur moi a l’instant, sept paires de chausettes autre que celles sur moi à l’instant, sept culottes autre que celle j’ai sur moi à l’intant, un sac à dos autre que celui que j’ai sur moi à l’instant, des basquettes autre que celles que j’ai sur moi a l’instant, trois appareil photo différents, le reflex, le polaroid, et le « gopro » qui n’en ai pas vraiment un mais qui rentre dans la même catégorie.

Je ne rapelle pas de tout ce que j’ai mis dans ma valise mais ça doit être tout je pense. Mais enfaite j’ai l’impression d’avoir oublié un truc chez moi…

27 décembre 2017

Ma vie spaghetti.

Filed under: - Victoire — Étiquettes : — Victoire @ 23:35

La vie c’est comme un plat de spaghetti
impossible de savoir ou cela commence
et où cela fini.

Etude de beaux mots

Filed under: - Thibault,traverses — Thibault @ 21:51

L’oeil

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 18:29

Jouer avec quelqu’un d’autre.

Filed under: - Hugo LF — Hugo LF @ 16:06

Hurlements nocturnes

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 06:40

La tempête fait rage. Le vent souffle tant qu’il fait trembler les murs, il se glisse partout dans un bruit infernal. La pluie s’abat en trombe au dessus de nos têtes et frappe le toit et les fenêtres, comme si elle voulait s’inviter à rentrer dans nos chambres. Elle va réussir à s’infiltrer c’est sur! Parfois, tout s’arrête. On est plongés dans un redoutable silence. Enfin, c’est fini… Ah non pas du tout, une bourrasque plus violente encore se heurte à la maison dans une détonation. On à presque l’impression que tout va exploser. On ne voit rien, on ressent tout.

You were something

Filed under: - Sallidée — Sallidee @ 06:29

You were something. We grew up together, we’ve been together through good and bad. You were here from day one, ever since i stepped this country, you helped me live, you helped me survive. You were here at 5 i fell in love at 5. Next thing i know i was yours. Baby; sacred word. 3omre; killer word. Irreplaceable. Jamelo; key word. Fell deep. I fell deep for you my bestfriend.

Candyville is our first and last stop apparently. This is how our cycle ends. Happy ending ? Is it?

You were something, you still are something, and you’ll always be.

It’s been four years my friend, four years where i couldn’t hang up the phone without the sweetest reminder ever; i love you Sall. You wouldn’t let me go if i didn’t say it back. You knew me so well. You still do. You still know what’s right when it’s right and what’s wrong. You still feel the sad eyes and tear on the face. You still hear the crazy laughs and know that I’m laying on my back; only you know this. This is what’s so special about you.

But I also remember. The sweetest heart, the warmest hug, the beautiful smile, the lovy eyes, that sweet warm smell. Oh baby. The baby. My baby.

Now i can only wish you happiness through my tears and words. Wish you love and the brightest future. Wish you a her and them… them, lucky them. Is it going to be a she or a him ? Will she have my name ? Will you remember me through her eyes and sing to her what u sang to me once, twice, many times? Habibito batabito ? It’s true that I’ve always been needy, needy for your love and attention. Your attention. Your time. Your love. That time that was never enough for me.

I wish myself happiness after you. Love after this broken heart. Peace after this mess.

Today this cycle ends. I think that’s what we call T.H.E E.N.D

I wish I knew it was our last kiss. I wish I knew it was our last night. I wish I knew it was our last meal. I wish I knew it was out last hug. I wish I knew it was our last I love you. I wish I knew it was our last goodbye. I wish I knew it was the end of us.

 

Ntebih la halak albe. Bhebbak.

26 décembre 2017

Filed under: traverses — Étiquettes : , — Douchka @ 21:20

Post post Noël

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 20:07

C’est souvent plus beau à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Filed under: - Victoire — Étiquettes : , — Victoire @ 19:04

Range ça le mieux que tu peux
Faut pas que ça dépasse
Tout doit rester à l’intérieur

Tu vois c’est bien mieux comme ça.

3 octobre 2017

Etude du coït lambda

Filed under: - Thibault,traverses — Thibault @ 18:40

Découpage lacrymal

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 18:20

Enfin une vraie grasse matinée

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 17:46

Je prends mon petit déjeuner.

25 décembre 2017

ailleurs

Filed under: traverses — Étiquettes : , — errant @ 23:40
j'entends, j'écoute et je vous trouve 
« Older Posts

Powered by WordPress