Errances

30 novembre 2018

Filed under: méandres,- Douxerose — Douxerose @ 22:25

Internet et Depardieux

Filed under: méandres,- Douxerose — Douxerose @ 22:10

Carbone mon beau carbone –

Filed under: - Sandra M.  — Sandra M @ 21:53

ils ont dit que j’avais grandit. Ils ont dit qu’il y avait une lumière différente puis c’est parti. Ça part toujours, un peu comme les déceptions. Je me sens vide. J’aurai pu pleurer quand tu m’as juste ramené ces vérités dans la gueule, mais je crois qu’a ce moment tout s’est tu.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 21:46

Filed under: méandres,- christian — christian @ 21:36

alors s’il est moche il sera beau à tes yeux
puis s’il est déjà beau alors je te dirai que tu es superficiel
s’il est beau alors il deviendra moche
ça fonctionne toujours comme ça
laisse le être moche
ça te fera pas de mal au moins
il sera moche mais toi tu seras beau
alors ne soit pas moche d’être moche
au fond, tu es beau et lui aussi tu sais.

Deux guimauves pratiquent la danse

Filed under: - Evan — Evan @ 21:26

Deux guimauves se tiennent au milieu de la pièce, l’une est la Mauve l’autre est la Verte.

La verte piétine sur place et son corps s’affale parterre, lentement. (elle continue à piétiner dans l’air)

La mauve glousse et se fait attraper par la verte qui l’attire vers elle.

La mauve tente de résister mais elle est projetée de l’autre côté de la verte qui la lâche et la regarde faire des courbettes jusqu’à un coin de la pièce où elle s’assoie.

La verte fait des petits bons aléatoires et parfois se ramasse sur elle-même sans bougé.

La mauve ondule en diagonale et vient heurter mollement la verte.

Les deux guimauves s’enlacent, elles roulent au sol et rebondissent légèrement contre les murs.

La verte se détache par un haut saut périlleux qui l’amène au milieu de la pièce. Elle reste immobile et droite.

La mauve quant à elle réalise plusieurs arcs de cercle jusqu’à se coller contre un mur et entame une danse du ventre.

La mauve s’immobilise. Rideau.

Filed under: méandres,- servane — servane @ 20:52

 

Filed under: - Cral — Cral @ 20:04

Le piano qui se déplace seul

La course du tabouret

Un temps de rien, de silence

Le piano se met à jouer

Quelqu’un qui joue du piano

Quelqu’un qui rentre, enlève ses chaussures

Ce quelqu’un danse ou pas

Quelqu’un qui rentre, enlève ses chaussures, enlève son manteau

S’allonge la tête contre le sol pas loin de son manteau

La personne qui danse ou pas vient se glisser sous le manteau, sort ses mains des manches mais pas sa tête

Le pianiste se lève, éteint la lumière et s’en va

Le temps de rien , de silence

Une personne rentre et fait une suite d’actions sans sens, des allers-retours

Une hyper-activité palpable

Déplacer des objets, courir, peut-être crier

Puis déplace les deux corps inertes vers la sortie

Les fait sortir de la salle

Ainsi que le piano et tous les autres objets de la salle

Seul dans une salle vide

Cette personne qui est dans la salle prends le micro et sors par la porte vitré

Elle passe derrière la grille? Traverse la route? S’assoit dans la pelouse? Ouvre une voiture? Rentre dedans?

« Un cri qui résonne dans le vide

Un cri qui déplace des immeubles

qui renverse un bidon d’essence

Un cri qui éclate les ampoules.

qui se prend les murs.

Un cri qui retourne l’estomac

Un cri qui ne veux rien lâcher

Un cri qui défigure les passants

qui écorche les serrures.

Un cri qui perd de son assurance

Un cri qui commence à regretter

Un cri qui ne veux plus s’entendre

Un cri qui rougit

Un cri qui cherche la sortie

qui se glisse sous la porte.

Un cri qui s’éloigne

Un cri qui finit par se chuchoter. »

 

Filed under: - Hugo LF — Hugo LF @ 18:42

Tu es ma 8.6 baby je t’aime

Filed under: - Co.linedupont — Co.linedupont @ 18:36

 

 

 

 

tirer un trait.

Aux

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 15:39

Méandres infinis

L’instant émotion

Filed under: - Anna — Anna @ 14:56

J’ai vu trois Basquiat hier.
Je me suis assise par terre et je les ai regardé.

fruteria y verduras

Filed under: - Anna — Anna @ 14:53

 

 

Filed under: - chah — chah @ 13:43

Filed under: - Raph — Raph @ 09:22

29 novembre 2018

titre de la photo

Filed under: - Evan — Evan @ 23:42

évolue donc

Filed under: - sara — sara @ 22:34

slt
pck jvois tt le monde qui raconte ce qu’il se passe dans le fond de sa tête jsp jme dis allez essaye de faire pareil
mais en fait il se passe rien
bonne soirée!!!!!!

ancien post mis à neuf

Filed under: - sara — sara @ 22:19

essaye essaye essaye

Filed under: - asthene — asthene @ 19:20

Il était si beau.
Tape et tape encore sur la machine,
l’oeil attentif, impatient de connaître la suite
que son cerveau voudra bien lui donner.

Freud lui rendra visite aussi, ce soir là,
mais il ne lui ouvrit pas la porte.

Son regard restait figé
et le mien, fasciné.

Filed under: - asthene — asthene @ 19:13

Où sont les mots, les certitudes, lavés de tout soupçons ?
Le silence l’habite,
elle réfléchit toujours ici.

C’est l’endroit propice.

Filed under: - chah — chah @ 13:21

C’est sympathique

Filed under: - Anna — Anna @ 12:45

 

 

ce matin j’ai fait tomber de la semoule dans mon café

Filed under: - Cral — Cral @ 12:19

ce matin j’ai fait tomber de la semoule dans mon café

Filed under: - Co.linedupont — Co.linedupont @ 12:18

Allume. Minime. Aluminium.

je vais péter un câble, mais pour rester cordiale, je mets malgré tous, le petit ^ sur câble

Filed under: méandres,- christian — christian @ 12:00

Filed under: méandres,- servane — servane @ 10:38

Filed under: - Raph — Raph @ 09:18

BOUL de mims

Filed under: méandres,- Douxerose — Douxerose @ 00:06

 

« C’est ok de mettre ses fesses sur Errances ? »

« Franchement, mettre ses fesses c’est ok partout. »

28 novembre 2018

Filed under: méandres,- servane — servane @ 23:55

Ce soir en montant l’escalier j’ai vu un homme qui n’a jamais existé. Je crois qu’il n’existera jamais, mais j’aimerais qu’il s’enfuie…

Pourquoi pas vous?

Filed under: - Evan — Evan @ 22:44

Le microtrip est une doctrine peu connue sur une pratique discrète que ses adeptes peuvent pratiquer partout et tout le temps.

Le microtrip ne coûte rien à part une microseconde et un peu d’énergie.

Pour pratiquer le microtrip il n’est ni nécessaire d’être majeur, ni d’avoir été formé au préalable, ni même de savoir lire.

La base du microtrip est une volonté d’apaisement de l’esprit par une technique très simple et qui marche à tous les coups.

Le microtrip peut se réaliser dans les transports en commun, durant votre sommeil, pendant que vous mangiez ou encore quand vous êtes aux toilettes.

Les effets bénéfiques du microtrip ne sont plus à prouver et l’ensemble de la communauté scientifique salut cette découverte avec un engouement unanime.

Saviez-vous que Barack Obama, Woody Allen, Iron-man et même Einstein pratiquaient le microtrip !

Certains en ont fait leur mode de vie, d’autres s’en servent dans les moments les plus dures. Quoi qu’il en soit on a tous une bonne raison de microtriper.

Apaisé, libéré de toute entrave, complètement présent et rassasié, c’est en ces termes que parlent nombre de consommateurs du microtrip.

Des spéculations ont avancé l’idée que le microtrip pourrait bien être étudié dès l’école primaire. Malgré quelques protestations dues à la peur d’une nouvelle forme de bonheur, le concept pourrait bien voir le jour dans les années qui viennent.

Personne ne connaît véritablement l’origine du microtrip. On ne sait s’il a été inventé dans un lointain passé ou s’il est inné pour chacun d’entre nous.

Marre du cafard et des pensées négatives qui vous pourrissent la vie ? Vite, n’attendez plus, microtripez et oubliez toutes vos peurs et angoisses.

Microtrip, le bonheur en une microseconde !

Filed under: méandres,- ideesvagues — ideesvagues @ 21:58

Le poisson sans arêtes, c’est comme une omelette sans assiette. Un homme lait c’est quelqu’un qui est moche parce qu’il a mangé son omelette sans assiette. Et une femelette alors? C’est un terme pour rabaisser la femme. Ou alors une femme sans arêtes. Ou une femme qui mange une omelette. Ah moi je pensais que c’était une omelette avec des couettes.

Filed under: méandres,- ideesvagues — ideesvagues @ 21:53

Filed under: méandres,- ideesvagues — ideesvagues @ 21:53

Filed under: méandres,- ideesvagues — ideesvagues @ 21:52

berlin t ou?

Filed under: méandres,- ideesvagues — ideesvagues @ 21:51

 

l’ennuie TO TAL

Filed under: méandres,- christian — christian @ 19:18

Je me fais chier comme un rat mort
on va moisir dans ce trou pourri
C’est aussi fun qu’un cours avec Yves Robert mais il est chou
J’en peux plus
J’me faisais moins chiez au cours de maths
J’me fais moins chier en étant toute seule chez moi.
J’suis au bout d’ma vie
Être sur son lit de mort
Sauvez-moi
À LED

Pas toucher au mur, un peu, et ca ne touche pas au sol, sur lequel s’enquille les montants. Transparence, mobile, illustre l’intérieur, j’ai du mal à explorer tout ça pour le moment. Se portant les uns les autres tout en étant non dégradant. Tout était possible. Il suffit de foncer dans le sol. Celui toujours en bleu, en aluminium gris comme ça.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 19:17

Aujourd’hui nuit était là, posé sur le sofa à déguster un café encore moirâtre de la veille. La balançoire rentrait activement dans la cuisine et la pièce était vraiment en désordre Oh non c’est pas vrai la planche! Amène donc du vin, un peu d’élastique et la rosé des moussons. Le riz ruisselle dans le sel de mer qui assèche l’épiderme de mon nez. J’te jure, j’ai la morve.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 19:16

Je me suis perdu.

Filed under: - Hugo LF — Hugo LF @ 19:06

A vue de nez je dirais que tu me plais.

Filed under: - Hugo LF — Hugo LF @ 19:06

« Older Posts

Powered by WordPress