Errances

30 novembre 2019

ALICE

Filed under: - bradpitt,- grenaloce — bradpitt @ 23:59

Je t’apprécie, mais moi, c’est Paul que j’aime.
À plus!

Freud

Filed under: - slip_de_bain — Slip_de_bain @ 21:22

microarchi

Filed under: venelles,- ana.a — ana.a @ 19:39

Face Pile

Filed under: - barb — Barb @ 19:18

Chargée d’images

Elle dort

Elle reprend pied.

Elle vibre d’essences récoltées les jours passés

Mélange les découvertes

Bascule et tranche la clémentine en deux

S’allonge et,

Fabrique.

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 17:58

jesus_and_his_apostles

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 16:55

cathédrale_saint_pierre

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 16:54

Filed under: - servane — servane @ 16:33

 

Filed under: - jujustfn — jujustfn @ 10:26

– Sanglots. Exprime son malheur et sa solitude. Très tactile (avec elle même et les autres).

– Peu réceptive à la table magique.

MAXIME

Filed under: venelles,- bradpitt,- grenaloce — grenaloce @ 02:45

Mon cher Maxime,

Je t’ai croisé un matin, et depuis, je rêve de te connaître.
Plantée là, mes cheveux bruns flottants dans le vent qui portait une odeur de gaz d’échapement.
mes yeux marrons te suivaient observant chaque détail de ton maillot de bain alors que tu marchais.
Du haut de mes 1m70 et des poussières, je n’ai rien loupé, de ce charmant spectacle.
En ce jour de Saint Valentin, j’ose enfin t’avouer ma flamme.
Rencontrons-nous à Venise en ce merveilleux soir d’Hiver. Il nous faut un signe de reconnaissance, emporte une poêle anti-adhésive (cela pourra nous être utile selon comment notre idylle évolue).
Pour ta part, tu me reconnaîtras facilement, je suis sexy.
Si tu le souhaites, nous irons dîner dans un lieu romantique, où chacun les mets me donnera l’occasion d’imaginer le goût amer de ta peau, viens, tu ne seras pas déçu.
La lecture de cette lettre t’aura sans aucun doute démontré qu’avant tout, je suis amoureuse (c’est là ma plus grande qualité et tu sauras l’apprécier j’en suis sure) je t’attends avec impatience

celle qui t’aime dans l’ombre,
Alice

 

 

acheteuse compulsive

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 02:31

L’accumulation, l’obsession pour les vêtements, les couvres chefs, les accessoires , les chaussures, mais pas n’importe lesquels. Ceux qu’on déniche, qu’on trouve, ceux qui ont une vie avant nous (et sûrement d’autre encore après)  et qu’on doit amadouer pour se les approprier, pour s’en parer.

Il faut s’y accommoder, c’est un peu comme une personne inconnue qu’on rencontre; ça ne sent pas l’impersonnel, ni le propre, pas mauvais pour autant, mais une odeur un peu particulière, une atmosphère vivante.

C’est une discussion, un échange de sentiments.

Et dans une armoire, c’est un mélange de pleins d’histoires différentes, qu’ils se racontent entre eux, et qui crée une sorte d’âme commune. C’est un peu une archive de la vie de pleins de gens différents, du moins une partie de leur vie, qu’ils ont décidé de mettre de coté, ou de partager, c’est un tournant.

Et tous ensemble; c’est une propagation de nouvelles, de romances et de mystères qui se met en place.

FLAMBI

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 02:28

 

souvenirs d’une discussion autour des Flambis, passion partagée, exagérée, écriée, synthé peu rythmé

 

29 novembre 2019

Filed under: - bradpitt — bradpitt @ 23:59

Filed under: - barb — Barb @ 23:18

Quelle journée
J’ai, pour la première fois, fait une performance d’improvisation poétique. Je suis contente d’avoir osé.

ce n’est pas du jour mais je vous le partage

Filed under: venelles — Daph @ 23:16

Une peau rêche, épaisse où l’on plante les ongles, en saisi un angle et déchire avec application

Un peu de blanc reste accroché et, minutieusement je la décolle du bout des doigts

Maladroite je perce quelques alvéoles, je les prends délicatement et les décolle

Le jus poisse entre mes doigts et quelques gouttes imbibent la nappe

Le liquide fuse et de larges alvéoles rouges se répandent

Les poches évidées tombes sur la table

Ça y est ça m’énerve, c’est long ça colle, les grains se coincent dans l’interstice de mes dents

et font saigner mes gencives

La tache abandonnée sur la nappe je repars jouer

mais maintenant le bois colle aussi et le plancher est souillé

J’ai mal au ventre et je sais ce qu’il va arriver, que je casse toujours tout,

que je suis trop brouillonne, impatiente, que j’abime toutes mes affaires,

que je n’en prends pas soin, que je suis sale et que de toute façon

poison que je suis j’ai encore gâcher cette belle après-midi.

Bien vu l’aveugle !

Filed under: venelles,- arsène — Arsene @ 22:42

Je suis un petit homme qui distribut des lettres, je suis un imposteur. Le jeu de mot fut aussi facile que de réaliser que je l’étais. De long discours vienne avant le néant. Si j’avais des choses à montrer je parlerais moins, j’en suis certain.

un mood à écouter du evanescence sous la pluie (#2)

Filed under: - servane — servane @ 21:58

YMCA

Filed under: - slip_de_bain — Slip_de_bain @ 17:34

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 15:31

j’ai presque rêvé que j’étais dans une manif ou les gens militaient pour que j’écrive d’avantage, et ces même gens étaient en réalité Thierry, pleins de Thierry. (en colère)

 

28 novembre 2019

Filed under: - arsène — Arsene @ 22:14

Si on te propose de faire quelque chose dit « oui »
Après tu te démerde

J’aime bien cette K7

Filed under: venelles — Le Morse @ 21:59

youpi

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 21:48

Filed under: venelles,- zijian — Zijian @ 21:19

on_veut_un_octogone_paul_vs_thierry_!

Filed under: - bradpitt — bradpitt @ 21:13

Victor Hugo, Les Pyrénés

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 21:05

 

 » Les pierres non cimentées donnent issue à l’eau qui s’enfuit dans les cailloux.  »

 

 

Par la suite bientôt un scan, un dessin, assez gris et très bleu

on_veut_un_octogone_arnold_vs_thierry_!

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 20:34

DOMINATION

Filed under: - bradpitt — bradpitt @ 15:59

Très bon

Filed under: - slip_de_bain — Slip_de_bain @ 14:16

heads will rolls

Filed under: - servane — servane @ 13:54

 

Haricots sur mayonnaise

Filed under: - barb — Barb @ 12:24

Filed under: - jujustfn — jujustfn @ 10:16

– Très réceptive à la table magique, de bonne humeur. Se fatigue vite (se sent obligée et demande de la remplacer). Tactile, gestes tendres, baisers. Propos incohérents.

– Parles beaucoup de problèmes d’argent.

– Maxime et Alice (parents décédés) Jean (1 des 5 frère). 1 fils décédé à 22 ans (très beau, privé de téléphone) 1 fils travaillant dans les jardins.

-Ferme, Boulangerie, Permis.

– Prends Madame Martillet pour une petite fille. Tactile et tendre avec elle.

– Délires de persécution (se cache, dit qu’on lui en veux, refus de voir certaines personnes, pense que M. Richards lui en veut, peur d’aller en prison et explique qu’elle n’a rien fait de mal) → Demande de l’écrire, ce qui est fait. Médiation faite entre elle et M Richard, rassurée (a cru qu’il l’ignorait a cause de son regard vers le haut et de ses problèmes d’audition).

– Possède beaucoup de cartes postales de ses petits enfants (et des cartes ne lui étant pas adressées).

– Très difficile pour la faire sortir (a peur ..)

hahaha_je_m_amuse_bien

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 02:50

they_shall_thus_return_to_ashes

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 02:49

mm_food

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 02:48

strasbourg_st_denis

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 02:47

27 novembre 2019

L’IVRESSE DES ECHINOIDEA

Filed under: - bradpitt — bradpitt @ 23:59

En 2009, Robin Gazoile, alors président de la galaxie, décréta que l’oursin est l’espèce dominante de la planète Terre. L’humain n’existe à compter de ce jour que pour servir les oursins. Le contrat stipule cependant que les oursins ne doivent pas faire de mal aux humains et leur offrir un confort de vie raisonnable.

10 ans plus tard, Robin Gazoile, toujours président de la galaxie, trouve que les humains sont stressés. Il commande aux oursins une immense station de thalassothérapie pour y envoyer les humains se reposer le temps de quelques semaines. Le président est un chic type, il laisse carte blanche aux oursins pour concevoir la station. Les architectes oursins ont fait la nouba toute la nuit à la discothèque de Sablé-sur-Sarthe. Alors le lendemain, ils sont encore ivres et font n’importe quoi avec le projet. Des balcons labyrinthes, un parking en dédale, tout ça dans une tour de 57 étages. « Et si on mettait des dinosaures? » s’exclama un des architectes oursins. « Puis des robots chasseurs de primes, et aussi des téléporteurs vers le Taj Mahal, sans oublier des feux tricolores armés de lances-flammes qui volent tout autour de la station grâce à des jet-packs ». Tous les oursins du monde applaudissent. « La vache, c’est du génie! » ils disent.

Néanmoins, d’un, ce ne sont pas du tout des choix architecturaux, et de deux, c’est juste du grand n’importe quoi. Robin Gazoile, encore président de la galaxie, s’en rend bien compte. Il sucre le projet aux oursins et le confie à une pioche qu’il à trouvé l’autre jour. Pas sûr que cela soit sa meilleure idée.

bonsoir

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 23:31

désolé errances, j’ai l’impression de donner toutes mes idées à mes blagues en ce moment, elles même au service de mon charme incroyable

laissez moi une chance de conclure

 

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 22:47

pupitre_1

Filed under: venelles,- ana.a — ana.a @ 20:49

Fils de pute

Filed under: - le morse — Le Morse @ 20:13

« Older Posts

Powered by WordPress