Errances

28 janvier 2020

assise, le dos, les fesses, l’herbes

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 23:27

Une fine couche de protection +50 sur les crevasses

gâche le goût du sandwich au fromage

Filed under: - arsène — Arsene @ 22:59

Je suis un innocent les mains pleines
Bien vu l’aveugle me direz vous
Pour que je m’active les bras croisé
C’est pas demain la veille

Filed under: - arsène — Arsene @ 22:57

Quand on est pas bien dans la teuté
Y a truc qu’on oublie, c’est sois même
Et puis le temps aussi
Sans oublier que en faite si on oublie
On ne sait plus ce qu’on aime, on ne sait même plus si on s’aime
On est là mais pas là mais personne le voit
Ou peut être que si mais on ne voit pas que les gens voit que nous ca va pas
On pense que, ah non peut être pas
Du coup on parle et puis d’autre fois non

Proposition de mot

Filed under: - arsène — Arsene @ 22:53

Svindigue
Rastrope
Glaradisme
Grovizob
Fuscage
Herovisme
Tormivuge
Plovatère
Fraseque
Coulophasme
Profufe
Prigratine

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 21:08

ça manque d’éducation, ça se comporte comme un con et ça joue au patron

Filed under: - servane — servane @ 18:52

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 17:42

manger un truc très chaud et sentir que c’est chaud

mais dans la cuisse

pourtant je l’ai mangé par la bouche, mais dans ma bouche il fait froid

et dans ma cuisse il fait si chaud, mais juste dans ma cuisse

il fait si chaud dans ma cuisse que ça remonte à la bouche ou il fait froid.

mais si il fait chaud là ou il fait froid est ce que ma bouche est ma cuisse et ma cuisse ma bouche

Est ce que le monde mange avec sa cuisse sans le savoir?

LE RYTHME ALICE

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 17:34

j’ai trop mangé

de chocolat

j’ai plus faim

tant pis pour moi

brule brule brule

Filed under: - le morse — Le Morse @ 11:50

J’voudrais voir bruler toutes vos utopies. Réduites à néant, tout vos beaux idéaux retrouveraient leur vrai nature. Vides de sens, inutiles, infondés. L’humanité entière s’attache à se donner bonne conscience a tendre la main a son prochain pour se tendre la main a elle même.

Ils ont créé l’objet qui produit l’enfer sur Terre, ils peuvent montrer notre vrai nature vile et destructrice, faire bruler la chaire, fondre les structures les plus monumentales que l’Homme a produit, rappeler a quel point nous sommes éphémères fragiles.  Oter de vos esprit votre médiocre supériorité. Je banderais de voir la dévastation de tout ce que vous connaissez, vous ramenez a l’esprit que nous ne somme que de la vermine, seulement capable des crasses les plus abjectes.

Balancez des bombes, j’attend que ça.  J’attend que de voir ce monde de merde dans lequel on m’a foutu dévasté par ceux-mêmes qui l’ont bati.

27 janvier 2020

chagrin d’amour (ou deuil)

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 22:34

 

 

 

 

 

( peut-être qu’un chagrin d’amour après tout c’est le deuil d’un « nous » )

désolée

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 22:02

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 14:57

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 00:37

Wissen Sie,

ich bin ein Bergführer

une courbe claire

il explose de rire

et passe au travers.

26 janvier 2020

faux

Filed under: venelles,- ana.a — ana.a @ 22:16

On le coiffe, on lui met du rouge à lèvres sur les joues pour qu’il fasse plus mignon. On lui explique ce qu’il a à faire. Hé tu respires pas tu entends? On le recoiffe une troisième fois et on lui met une fausse tulipe dans la main. Tu lui offres la fleur avec un grand sourire tu entends? Sinon on te remplace. La fête du 24 août arrive à sa fin. Dan, le garçon bisou officiel avance vers le dictateur avec sa fausse tulipe et son faux sourire. Le dictateur l’embrasse sur la joue, Dan respire pas. Faut prendre la photo officielle. On le recoiffe.

Filed under: - servane — servane @ 17:35

c’est marrant
à quel point
c’est pas drôle
ha
ha
ha

Aber

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 00:13
... du könntest mich auf die andere Wange küssen

... wir sehen uns später

... alles ist geschlossen

... ich bin glücklich

 

25 janvier 2020

Scritch scratch

Filed under: - barb — Barb @ 22:55

La fête est finie

Filed under: - slip_de_bain — Slip_de_bain @ 19:18

J’ai acheté un joli cadeau. J’ai eu du mal à choisir, il y avait plein de trucs chouettes. Finalement elle n’a pas aimé.

24 janvier 2020

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 20:49
J’aime les soirs de brouillard
Tout est flou
Les réverbères viennent découper
En fils d’ors
Les branches des arbres
Qu’ils abritent

Les formes se détachent
Les couleurs s’estompent
Les lumières comme des phares
Guident
Le regard

Pas bon

Filed under: - slip_de_bain — Slip_de_bain @ 19:17

Le verre d’eau avait goût de solitude.

La reine en rose

Filed under: - barb — Barb @ 14:57

Filed under: - jujustfn — jujustfn @ 14:30
les maux se sont figés dans la glace
mais la montagne heureuse les a laissé s'échapper
les mots
la glace fut brisé,
percé

l'eau a coulé

aie

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 11:36

Il a piétiné ses pieds

et est tombé

Ouille!

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 11:35

23 janvier 2020

se_deguiser

Filed under: venelles,- ana.a — ana.a @ 22:42

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 18:51

ça vous en bouche un coin

Filed under: - servane — servane @ 18:31

si tout le monde a la fâcheuse tendance de se perdre dans ses pensées quand les autres parlent,
qui s’écoute vraiment ?

Filed under: - jujustfn — jujustfn @ 14:22

Théorie économique

Filed under: venelles,- zijian — Zijian @ 13:34

La marge fait référence à la différence entre les coûts de production et de commercialisation de biens ou de services.

L’utilité fait référence à la capacité des biens à satisfaire les besoins des gens.

Utilité marginale fait référence au degré de satisfaction de chaque nouvelle unité de consommation lorsqu’une personne consomme un certain produit ou service.

Effet marginal fait référence à la loi de la diminution de l’utilité marginale. 

C’est-à-dire que lorsque nous consommons un certain produit ou service, chaque fois que nous ajoutons une nouvelle unité de consommation, nous sommes moins satisfaits.

Intuitivement,

Le concept de «marginal» est la dernière unité qui provoque des hésitations.

Si nous utilisons ce concept pour penser à la vie, alors toutes les décisions que nous prenons sont prises en marge, qui traversent toutes nos s, et le développement humain recherche le point critique des effets marginaux.

Un beau ballon tout rond là haut.

Filed under: - slip_de_bain — Slip_de_bain @ 12:21

J’aime bien le bleu. Mais je préfère le jaune.

22 janvier 2020

Filed under: - barb — Barb @ 22:02

C’est un instantané

C’est cet instant qui met du temps à naître

D’abord des regards

Une étreinte timide

Des connexions qui se rappellent

Une attente

Un temps qui s’écoule

Qui se glisse le long de ton cou

Se faufile dans mes sourcils

Chatouille ses clavicules

Peu importe l’endroit

L’heure de tout ça

 

Filed under: - barb — Barb @ 21:56

Elle a dit oui

TCHAO

Qu’elle est belle

Du sang dans les yeux

Filed under: venelles — Le Morse @ 17:04

Il parait qu’pleurer ça fait du bien, mais ça sert absolument à rien. T’as vu la gueule des gens qui pleurent? Sale. Ca donne la gerbe. Ca m’rappelle l’infecte odeur des gosses à la crèche . Un vrai pleur ca chiale, ca gueule, et tout ces épanchements ça m’dégoute. Alors je regarde dans le miroir ce visage déformé par le désespoir, j’ausculte chaque recoin dégoulinant de bassesse. Jm’abreuve de toute l’aversion que je m’inspire, jusqu’a ce que mon reflet me fasse vomir. Ce sera la dernière fois.

Filed under: - jujustfn — jujustfn @ 14:24

Un soupir.

Tu viens faire revivre la surface de ma peau.
Elle se réveille et sourit à tes caresses.
Dans un amour vieillissant, je laisses danser nos âmes.
Dans un frisson mon corps se laisse aller à la paresse.

Cupidon

Filed under: - slip_de_bain — Slip_de_bain @ 12:17

C’est l’histoire d’un homme qui tombe amoureux d’un robot. Ils sont tout seuls, personne ne vient les déranger. Ils vivent leur petite histoire. Puis le temps passe, l’homme vieillit, et fini par décéder. Le robot reste là, il ne ressent aucune solitude.

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 00:41

tu es l’ampoule qui brûle contre mon talon

21 janvier 2020

Filed under: venelles,- jujustfn — jujustfn @ 22:18
j'ai souvent l'impression de tout devoir mettre entre guillemet, comme si tout avait déjà été écrit.

 

photos en vrac

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 21:59

Filed under: - servane — servane @ 19:00

entre mes cernes et mes yeux qui pleurent sans raisons 15x par jour je ressemble de plus en plus à mes dessins HAHA je fusionne avec mon art

Dialogue

Filed under: venelles,- zijian — Zijian @ 15:15

-Still, I’m sleepy. If we still have to sleep, can we have a switch?
-Strange your thoughts, wonderful your thoughts, stay up all night, trust your bed in the morning!

« Older Posts

Powered by WordPress