Errances

19 février 2020

Plaqué, menotté.

Filed under: - le morse — Le Morse @ 18:46

 

Le crâne c’est la voute physique qui bloque et castre ta liberté de vivre dans ta tête. Y’a ce qui pense et ceux qui pense pas, ça on est d’accord. Mais ceux qui pensent pas, on en a pas grand chose a foutre, et eux non-plus de toutes façons, ils pensent pas. Restent lesautres. Ceux qui pensent et qui ont tout un putain de royaume d’univers florissant sous la caboche. Eux ce sont les plus a plaindre. C’est beaux, c’est mignon, y’a tout plein de belles choses et profusion de passé, d’avenir, de possible, de projection, de volonté, et de et si? et si? Sauf que les royaumes, ça se fait la guerre. Surtout si c’est des royaumes d’univers…

Ya celui qu’on a été, celui qu’on veut être, celui qu’on est. La déjà, je t’annonce, t’es dans la merde. Puis y’a le juge, et lui c’est, l’exponentiel de tes univers. Ya celui que t’es et que t’aime pour ce qu’il montre au gens, mais que tu hais dans sa nature profonde, celui que tu veut être que tu aime dans sa nature profonde mais que celui que t’es à peur d’avoir les épaules, parce que la celui que t’es, la tout de suite, il veut la facilité de celui que t’étais, mais c’est plus possible t’a plus 16 ans, mais tu fais comme si parce que quand même, ça fait du  bien, mais t’as le juge qui te rappelle que tu va mourrir et qu’il faut se bouger le cul parce que celui que t’es maintenant, il suffit tellement pas.

Parait que faut se concentrer sur le présent et ce se passe bien. C’est comme ça qu’on brise les menottes qu’on a tous dans nos putain de ptites caboches bordéliques. J’offrirais quand même bien un ptit passage a tabac façon  a Freud quand même.

>pourri >pas pourri >pourri >un peu pourri >pourri >pas pourri >moins pourri >pourri>

Filed under: - servane — servane @ 18:02

l’avantage avec les enchaînements d’évènements pourris, ceux qui nous mettent bien au fond tu vois, c’est cette sensation d’une deuxième naissance quand c’est enfin terminé, ou à peu près en tout cas, ce moment où t’es plus en train de pleurer sous la douche en essayant après de justifier tes yeux rouges à coup d’allergie au shampoing ou d’eau qui est trop calcaire, cette connasse, mais bref ce moment où tu te dis que finalement, la vie, c’est pas si pourri

Filed under: - barb — Barb @ 16:49

Ok ok ok ok ok
J’ai listé pleins de choses que j’avais pas envie de faire
elle est en train de diminuer
YES

Filed under: - barb — Barb @ 00:35

Il est carré, oscillant
D’un bleu perçant.
Une tâche jaune
Elle est haute et expansive
Avec 4 petits chevrons.
Un oubli réduit
Un mur habité
Le garçon a lavé son pinceau.
Trempé séché
Il rit.

Couleur 1

Filed under: - barb — Barb @ 00:30

18 février 2020

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 17:42

Robin ne se rase pas les jambes, enfin pas tout le temps

C’est une manière de s’empêcher de faire des bêtises

Quand on sent qu’on va faire une bêtise, on ne se rase pas les jambes, c’est la solution, on ne fera pas la bêtise si nos jambes sont poilues. Enfin c’est ce que pense Robin. L’envie de bêtise est parfois si prenante que Robin tente par tout les moyens de se les raser. Les jambes.

 

 

 

bon anniversaire

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 02:11

Evan disait que le coeur c’était comme la mousse qui pousse entre les parpaings

Il disait aussi que les gens étaient comme les crampons sous les chaussures de foot, qu’ils lui transperçaient la mousse du parpaing, alias son petit coeur.

Chaque parpaings doit être évité, surtout si il y pousse de la mousse, et surtout si vous portez des crampons.

N’écrasez pas le coeur d’Evan

17 février 2020

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 17:09

Filed under: - barb — Barb @ 10:40

L’ennui m’englue
Alors s’enfoncent des os dans une matière souple
Rigidité de la couleur
Amas indistinct de composés bleutés.
Un calme olympien
Des étouffements rythmés
Font de ma parole un oubli déjà programmé.

//

Un bâton
Quelques poils collants
Des plis
Un coup.
Un cri.
Deux abruti.e.s

//

Un état lasse
Une tranquillité échaudée
L’endroit est semble-t-il est défectueux
Déménagement imminent.

16 février 2020

40

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 22:31
c’est la température interne de mon corps ces trois derniers jours
du coup désolé j’ai plus d’hallucinations que d’inspiration
à bientôt errance

Filed under: - servane — servane @ 17:36

15 février 2020

Filed under: - jujustfn — jujustfn @ 16:46

il faut urgemment que je me fasse une boîte à « je suis capable »

Filed under: - barb — Barb @ 02:29

Passe vite

Pas si vite

Passive

Paisiblement

Les essuie-glaces sont défectueux

L’obstacle à sa portée

Caracolent

Bris de voix

Désordre

Ponctuations

Elle dé-marche

Absence

Cruel désir pousse un jour à rejouer à la marelle.

Bitume bitume

14 février 2020

Filed under: venelles,- zijian — Zijian @ 22:10

Il est plus facile de se lever tôt si je ne mis pas l’alarme.

J’ai lol deux fois aujourd’hui.

Filed under: venelles,- zijian — Zijian @ 20:41

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 19:55

j’aime bien les gens qui ont l’air tristes en portant des fleurs

j’ai l’impression que leur tristesse les arrose

Filed under: - jujustfn — jujustfn @ 16:44
les choses que j'ai envie de dessiner
-le corps
-des rochers
-des montagnes
-des organes
-la peau à vif
-des monstres qui engloutissent le corps

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 11:11

Filed under: - barb — Barb @ 00:51

Faveur du soir, fadeur de la nuit tiède écrasant les épaules de cet homme au loin. Il aura vécu plusieurs temps. Il aura perdu, un instant, cela. Cela qui ne se définit que par ces agitations qui lui font bouger les bras. Cela qui le fait se brosser les dents 4 fois par jour (un tic chopé à sa grand mère durant une semaine de vacances d’été passée tou.te.s les deux en Charente-Maritime.)

Il se perd, trébuche mais il évitera ce pavé saillant qui est actuellement hors de son champ de vision.

Il est vu. Nu. Quelque chose le dérange. Il pleure.

 

 

 

 

Filed under: - barb — Barb @ 00:44

Je reste plus

Qu’à faire ça

Qui ne veut pas

Qui plante ici

Et jette là bas

Transfusée.

13 février 2020

Arrête

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 22:52

et pose tes lunettes.

Depuis que

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 22:51

j’erre

Pillard

Filed under: - slip_de_bain — Slip_de_bain @ 22:10

Ce n’était pas le vent ou la pluie qui avait fait fuir tous ces oiseaux, mais seulement la mort de l’un d’entre eux.

(quand) j’ai besoin d’être rassurée (je dessine:)

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 18:29

Filed under: - jujustfn — jujustfn @ 16:33

Filed under: - servane — servane @ 15:23

quel enfer

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 10:16

 

quel enfer

brasser de l’air

faire du surplace

le temps qui passe

quel enfer

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 10:15

une grosse tarte

(iflette?)

(atin?)

(Atteinte!)

une grosse tarte ATTEINTE

sondage

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 10:14

Le U sur le carré

C’est moche et beau

Beau de face, moche de dos

Mais ça se regarde sous tout les angles un carré

Mettons nous d’accord, c’est moche ou beau?

 

(j’aimerai que ce soit beau mais je crois bien que c’est moche)

Tondu

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 10:12

Le tondu tond des pelouses et tend des perches

Enfin il tond des pelouses et me tend des perches

Je ne suis pas perchiste

J’attrape le vide qu’il ne tend pas, et je tombe dans la pelouse qu’il a tondu

Inlassablement

Je tend vers le tondu

Mais il ne tend plus

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 10:10

hide

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 01:11

bob_beamon

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 01:09

12 février 2020

Noir et blanc

Filed under: - slip_de_bain — Slip_de_bain @ 22:09

Il n’était pas très beau de base, mais là il était vraiment laid. On ne pouvait plus que voir toutes les horreurs qu’il avait vécu.

Filed under: - jujustfn — jujustfn @ 16:23
"elle a fait une réédition" 
je parle de ma grand mère comme d'un livre
j'ai voulu écrire mais mes larmes voulaient pas coaguler

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 16:23

je crois que le chat n’aime pas que toi Julie

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 16:22

je regarde le chat

le chat me regarde

avec passion

avec passion et émois même

 

C’est moi qui lui fait cet effet?

être malin ça sert

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 16:08

à rien

Crash test

Filed under: - le morse — Le Morse @ 14:43

La ceinture, c’est important. La sécurité c’est important.

L’ennui est un puissant moteur, probablement le seul qui meut tout les individus de notre espèce « dominante ». L’instinct de survie va te porter vers la stabilité et l’équilibre. « Il faut trouver l’équilibre », l’extrémisme est néfaste. Et l’équilibre à l’extreme nous plonge dans un ennui profond. L’ennui est l’ennemi de l’homme, l’ennui c’est la mort. Il le poussera a renverser tout ce qu’il a établi. Pour la curiosité du nouveau, par terreur de l’ennui. Nous vivons pour remplir le vide, puis la crainte du plein nous pousse à la destruction. C’est dans cette éternelle insatisfaction que nous évoluons, dans cette boucle dérisoire.

Alors demain, sans regret, j’irais au Tibet me coiffer comme les gars en chimio, ou j’prendrais la caisse a 180 sans attacher ma ceinture.

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 01:11

Des stores vénitiens accrochés sur une fenêtre

Tranchent la lumière de fin d’après-midi

En fines bandes pures de couleur orangé

Qui s’étalent sur le mobilier et les murs du salon

Un ventilateur en bois accroché au plafond

Tourne indéfiniment et

Dissipe la fumée qui monte lentement jusqu’à lui

« Older Posts

Powered by WordPress