Errances

1 octobre 2014

Filed under: sillons,flâneries,sillages — Étiquettes : — errant @ 23:54

Je crois que l’on ne se sent jamais autant soi-même que lorsqu’on est en train de bouffer.

Et toi, de quoi tu parles baltringue, tu sais pas qui c’est toi même. A force de’t’ronger les ongles, t’as perdu tes mains.

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment

Powered by WordPress