Errances

27 septembre 2009

Autocritique

Filed under: charmilles — Étiquettes : — errant @ 15:55

Encore une fois, le directeur est intervenu en ma faveur : « elle travaille ici depuis six ans ; on doit lui rendre l’hommage qu’elle mérite. L’exposition aura lieu en présence des officiels. »
Plus tard, j’ai appris ses efforts pour obtenir la libération d’étudiants arrêtés parce qu’ils voulaient manifester. Le calme revenu, il a été envoyé en « maison d’arrêt » pour avoir soutenu les contestataires et a dû faire son autocritique.
Fabienne Verdier, Passagère du silence.

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Powered by WordPress