Errances

30 septembre 2009

Un roi sans divertissement.

Filed under: tortilles — errant @ 23:15

L’homme s’ennuyait.
Il n’avait plus goût à rien;
Tout lui paraîssait futile et inutile.
Ce sentiment grandissant ne le laissait pas en paix.
Le travail ne l’interressait plus,
le sexe le laissait de marbre.
Il marchait dans la neige,
sans but aucun.
Peu à peu il sombrait…
Les autres sont attirés par la, fête, la foule, la lumière
et les belles choses qui brillent, comme des papillons par un lampadaire.
Regarder les choses briller ne le divertissait plus.
Plus rien ne le divertissait.
Rien à part le sang, le beau sang bien rouge gouttant lentement sur la neige
vierge.
Il restait alors des heures comme hypnotisé par ce spectacle…

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Powered by WordPress