Errances

29 février 2016

Filed under: corridors — Étiquettes : , — errant @ 20:16

Et des fois il faut aller au cinéma

Et des fois il faut aller dans un parc et ouvrir un bouquin

Mais tout le temps je ne trouve pas le temps

Et des fois je pars loin et j’oublie le cinéma et les bouquins

Il n’y a plus que de l’inconnu de l’étrangeté pourtant famillière

Des paysages qui défilent en se transformant qu’au bout des heures

Un univers macro des mondes micros

De l’étonnement au coin des yeux

Puis de la lassitude ou un renfermement

Voir à l’intérieur de soi sans y distinguer grand chose

Ne plus voir l’environnement

Oublier ses yeux

S’ouvrir à l’autre qui est en soi

Ne pas en sortir indemne

Oser

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment

Powered by WordPress