Errances

17 juillet 2018

Il aura fallu

Filed under: - Thibault,traverses — Thibault @ 13:08

Sur la couleur de la nuit dans le lac,

s’étend l’ombre de mon sac.

Il n’est de plus lancinant moment

que celui de plonger dans le rejet du temps.

 

Il m’aura fallu la sueur et les larmes,

l’envie de sel, sentir mes armes.

Les cris, la douleur.

Des explosions et leurs chaleurs.

 

Il aura fallu le temps et le silence,

l’oublie et l’inconscience,

les dents qui hurlent, rouge.

Sentir tout exploser alors que rien ne bouge

 

Il aura fallu te perdre toi,

et avec les cristaux de moi.

Donner la vibration de mes jaunes organes,

à des victimes aux yeux parme.

 

La violence ne fait pas de bruit.

Le mal n’a pas de couleur.

La mort a planté des fruits

qui s’imposent dans mon intérieur.

 

Écarter les lignes courbes de mon torse.

Plonger arracher la bestiole qui siffle

lui arracher la tête avec force.

Comprendre quelle ne peux mourrir quand je la renifle.

 

C’est un paysage qui se dessine,

Des montagnes aigües, des lac noirs.

Des arbres tordus et mauve en leurs cimes.

Un rictus biologique en moi le soir.

 

C’est une fracture dans le temps

que la mort d’un parent.

 

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment

Powered by WordPress