Errances

5 décembre 2018

Filed under: - asthene — asthene @ 00:12

Non rassure-toi, je ne penserai pas à toi.
C’est un des rares qui, lorsqu’il est là, requiert mon entière affection, attention.
Mais, si cette boucherie ne finit pas dans un bain de sang,
je t’enverrai un message, presque dès son départ,
pour te dire que j’ai hâte qu’on se voit car alors,
c’est à Lui
que je voudrais ne plus penser.

Normalement, ta curiosité te trahira
et tu répondras. On se verra, on se câlinera et je croirais t’aimer.
Un peu plus, un peu moins que Lui. Je ne sais pas.
Puis, je comprendrais que j’essaie juste de combler son vide.
Mais toi, tu croiras que je t’aime, et bien plus que Lui.

Et ce n’est pas grave, parce que tu n’as peur de rien, Toi.
Tu ne ressens rien, Toi.
Tu ne ressens rien c’est certain,
tu ne dis jamais rien.

2 Comments »

  1. https://www.youtube.com/watch?v=cJRP3LRcUFg

    Comment by Hugo LF — 5 décembre 2018 @ 18:05

  2. oh mais j’adore! Je dis oui à ce « Charming Man ».. Musique parfaite

    Comment by asthene — 5 décembre 2018 @ 21:31

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment

Powered by WordPress