Errances

16 juin 2020

La quête éternelle

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 23:20

 

La quête éternelle c’est un peu la quête de tout un chacun
Le genre de truc qui t’anime, au point de, même quand la réponse cherchée est trouvée, continuer la quête car sans elle on ne se sent plus exister.
Et se sentir exister c’est exister
Alors cette quête peut faire office de vitalité, d’adrénaline, d’addiction, peut importe on à l’impression qu’elle nous est nécessaire.
Le ressentis est que si on ne l’accompli pas, on restera toujours un peu vide, quelque part.

La quête éternelle c’est le sentiment de regret permanent qu’on sent plus ou moins fort, en fonction des moments.

Prenons un jeu RPG. La quête n’est pas éternelle, l’histoire à une fin. Le problème de la quête éternelle, comme son nom l’indique c’est que, on fera tout, inconsciemment ou pas, pour que l’histoire n’ai pas de fin.
Parce que dans le fond peut être qu’on préfère se sentir tourmenté par cette chose non résolue, plutôt que de se sentir vide une fois la réponse trouvée.

La quête éternelle c’est ce qui permet, même au plus froid des glaçon, de ressentir des émotions contradictoires, de la passion de la colère de l’amour, peut importe.
La quête éternelle, c’est notre capacité à s’auto mettre des battons dans les roues, juste pour un peu d’amusement, pour combler les trous de l’ennui de notre vraie vie.

Ses sujets sont divers, ridicules ou passionnant , mais ils sont tous légitime grâce à l’importance qu’on leur donne.

Aucun commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment

Powered by WordPress