Errances

18 octobre 2018

Filed under: - sara — sara @ 21:16

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 20:39

Filed under: - christian,méandres — christian @ 20:04

Mon âme est en déroute,
hurlant contre le vent, la violence de mes émoi me revenant dans la bouche comme un goût amer.
Amertume, voici la saveur que ton passage à laissé dans mon cœur. L’ivresse, la paresse, les caresses et la douce odeur d’amour se répandant dans chacun de mes pores, tout comme les tiens en sont emplis.

Filed under: - Evan — Evan @ 14:10

Filed under: - Raph — Raph @ 10:59

NULLE PART

Filed under: - chah — chah @ 10:54
"D'où sommes nous? Je ne sais pas du tout, nulle part, 
partout, partout, dans l'air, dans le feu, partout (...). 
Nos corps, où? Nos corps, de l'air! Le mouvement? Si lent! 
Quelle lenteur, les souvenirs, vagues! Et puis? Et puis? 
Tout sombre, tout vit, tout bouge, tout revient, rien n'est passé..." 
Carnets (1934 1935) A. Giacometti Écrits

<3

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 00:13

aleph

Filed under: - christian,méandres — christian @ 00:02

 

Je savais que nous étions comme les nuages qui se rejoignent dans les cieux,

sans que l’on puisse dire où commence l’un et où finit l’autre. p.c, aleph-

17 octobre 2018

Filed under: - asthene — asthene @ 22:51

les poils de pilous sèchent sous le réverbère

Hommage au poncho de pluie.

Filed under: - Anna — Anna @ 22:06

Dans tes bras
Tu me protège
Tes câlins en plastique.

Tu m’enlaces
O Pancho de pluie
Tu es toujours là
Pour la randonnée
A pied
Ou a vélo.

Ta peau colorée
Jaune, bleu ou violet.

Que tu es imperméable
O Cape de pluie
Tu encapuchonnes ma vie.

Newer Posts »« Older Posts

Powered by WordPress