Errances

21 octobre 2017

la muse 2.0

Filed under: - MarieB — MarieB @ 02:21
Aujourd'hui c'est la mode d'être moche. Regarde celle-là avec ses oreilles décollées !

20 octobre 2017

Impossible traduction (parmis d’autres).

Filed under: - Douchka,traverses — Douchka @ 23:52

Mais puisque je te dis que ça n’existe pas en français. On n’a pas les mots.

Ce soir je vois de travers.

Filed under: - Victoire,traverses — Victoire @ 23:46

Un peu plus d’homme

Filed under: - Thibault,traverses — Thibault @ 23:35

Au Carrefour, faites demi-tour.

Filed under: - Douchka — Douchka @ 22:56

Bonjour! Non. Au revoir! Non plus. 

Peggy -je le sais parce que c’est écrit sur son badge- ne vous regarde dans les yeux et ne parle que pour vous annoncer la sentence : 8€76. Papier toilette blanc, nouilles aux œufs, bière brune. Peggy semble avoir la crève et il semble légitime que venir à cinquante ans gaspiller son précieux temps à faire la caissière pour être rémunérée à l’heure le même montant qui est nécessaire à l’achat d’un plateau de fromages apéritif trônant en face de sa caisse ne la mette pas en joie. Certes.

De la même la même manière, il ne m’est pas nécessaire de réfléchir longtemps pour trouver  d’innombrables choses plus plaisantes dans lesquelles dépenser mes pièces que les poches de Carrefour. A défaut donc de toutes les deux de vouloir être ici en cet instant, j’aurais pu espérer qu’on passe un moment un peu plus agréable, et qu’on s’en aille toutes les deux un peu plus heureuses deux d’avoir échangé un sourire.

Bonjour! Bonjour! Bonne soirée! A vous aussi!

Le gars qui fait la manche devant le carrefour devrait être rémunéré par Carrefour pour l’accueil client.
Il m’est facile de croire qu’il aurait pourtant lui aussi ses raisons de vouloir être ailleurs.

Mais il sourit avec les yeux.

 

Publication rétroactive du mercredi.

Filed under: - Douchka,traverses — Douchka @ 22:29

Sctochée

Filed under: - Clara Gadou — Clara Gadou @ 19:49

Aujourd’hui je me suis dis que mon père me battait dans les pratiques humbles qui rendent heureux.

Il habite Paris et a réussi à faire pousser sur son balcon deux gros saladiers d’olives vertes.

Il va les préparer pour l’apéro en les laissant dans de l’eau pendant 10 jours et 3 mois dans un mélange d’eau et de sel.

Puis les assaisonner l’huile d’olives, à l’ail et au thym.

J’en bave d’avance.

« Alors déja, la scène mékanik, c’est très… Mécanique »

Filed under: - Clarasaintjean,traverses — Clarasaintjean @ 11:24

علبة الكبريت

Filed under: - Sallidée — Sallidee @ 03:26
La petite soeur aux allumettes.

 

 

Prenez ça et embrassez-vous

Filed under: - Sallidée — Sallidee @ 03:13

Newer Posts »« Older Posts

Powered by WordPress