Errances

16 février 2019

Filed under: méandres,- ideesvagues — ideesvagues @ 13:11

 

 

 

 

oh non, encore une révélation mystique

Filed under: méandres,- ideesvagues — ideesvagues @ 13:00

 

« Je suis fait de proton et d’électrons, en orbite dans mon corps
Je suis une galaxie constituée de milliards de systèmes solaires
Notre matière est une multitude de planètes
J’ai compris la fusion quantique à échelle macroscopique
Vous le sentez?
Oui, nous sommes tous des galaxies
C’est la voie lactéééée

Des révélations mystiques
Des révélations mystiques
Des révélations mystiques
Des révélations mystiques

Oh non, encore une révélation mystique

Je suis doté de magnétisme
Je suis en phase avec ma planète et tous ses habitants
Je peux sentir les océans et tous les poissons qui les constituent
Je peux sentir la sève du bois qui monte dans les fleurs
Je peux sentir les êtres humains qui marchent
Je peux sentir le moindre grain de sable dans le désert
Je peux sentir le temps qui passe
Je peux sentir les serviettes dans le placard qui attendent du réconfort
Je peux sentir les bulles des boissons gazeuses
Je peux sentir les insectes qui muent
Je peux sentir les adolescents qui muent
Je peux sentir la silice qui se transforme en verre
Je peux sentir la glace qui devient de l’eau
Je peux sentir les allumettes qui s’embrasent
Je peux sentir les vagues coupées par les bateaux
Je peux sentir l’énergie des gens qui travaillent
Je peux sentir les gens qui dansent et qui kiffent
Je peux sentir que tous ces éléments ont une polarité positive et négative
L’équilibre du monde est respecté »

 

 

 

Filed under: - chah — chah @ 11:04
DÉTEINDRE SUR L'AUTRE

S'ÉTEINDRE EN L'AUTRE

15 février 2019

Filed under: - chah — chah @ 23:53

Filed under: méandres,- ideesvagues — ideesvagues @ 23:45

je l’ai appelé ce soir et il m’a dit qu’il n’avait plus écrit non plus depuis le poème. finalement je pars le voir bientot. il parle de balades en forêts. Aujourd’hui avec A, soleil sur le ponton. c’est un peu l’été les gens sortent et boivent des bières. la mouette a un sac plastique coincé entre ses pattes et elle vole tristement, fatiguée. Le visage de A est orange à cause du soleil qui se couche et ses yeux vibrent verts avec ses cheveux. il parle du geste: regarder l’arrivé pour tracer un trait spontané et parfait. si tu bute au milieu c’est que t’as trop réfléchis et alors tu tremble.

« c’est comme ça que je vais commencer ma lettre, merci ».

update de la life

Filed under: - sara — sara @ 21:44

ça va pas

Filed under: méandres,- ideesvagues — ideesvagues @ 11:59

Filed under: méandres,- ideesvagues — ideesvagues @ 11:58

j’arrive plus a écrire. et j’ai rêvé que j’étais un loup gris avec une meute.

god no!

Filed under: - Evan — Evan @ 11:22

petite merde

Filed under: - Evan — Evan @ 11:16

Ça a commencé quand je suis sorti de chez moi. Un cycliste qui passait a lancé « connard ! ». Je me suis retourné, il n’y avait que moi dans la rue. Puis les maisons, avec leurs volets à moitié baissés me jugeant à mon passage. Et les pigeons qui roucoulaient « enfoiré, enfoiré » en s’écartant de mon chemin. Ensuite l’église a sonné et l’air chantait « voilà l’enculé ! c’est l’enculé ! ». Même mon ombre m’a fui et je l’ai vu me faire un doigt en disparaissant derrière le mur. J’ai secoué la tête et me suis dit : « je suis con d’imaginer toutes ces choses… ».

Filed under: - Raph — Raph @ 10:45

14 février 2019

Filed under: - Cral — Cral @ 22:41

Filed under: - Cral — Cral @ 22:38

Filed under: méandres,- hthlea  — hthlea @ 21:57

2

Filed under: méandres,- hthlea  — hthlea @ 21:55

1

Filed under: méandres,- hthlea  — hthlea @ 21:54

Tiens

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 20:28

il y a un air!

Barnabé devenu papillon

Filed under: - Anna — Anna @ 20:16

Filed under: méandres,- servane — servane @ 16:49

l’homme prétend savoir maintes choses, mais voilà qu’elles se sont envolées, les arts et les sciences, et milles applications ; le vent qui souffle, voilà tout ce que nous savons.

Filed under: méandres,- christian — christian @ 15:37

henry david thoreau, walden.

Filed under: - chah — chah @ 10:37

Filed under: méandres,- hthlea  — hthlea @ 10:00

Filed under: - Raph — Raph @ 09:31

Filed under: - Co.linedupont — Co.linedupont @ 09:29

 

 

13 février 2019

Filed under: - Cral — Cral @ 23:22

de la soupe dans l’oreille

Filed under: - Cral — Cral @ 23:21

frapper sur ton ami

musique de bois dans un territoire abandonné

il y a bien longtemps que la brise a volé le souffle

le grain ne saute pas aux yeux

avant je n’avais rien

le vagin est sous terrain

le col en bas de la montagne

maintenant l’invité calcule les chantiers qui restent à faire

les malheurs de janvier sont arrivés parmi les cent kilos

ton rire me fait avaler plus vite

déglutir en silence

 

Filed under: - Co.linedupont — Co.linedupont @ 23:11

Filed under: - Cral — Cral @ 23:10

salade de cul

Filed under: - Cral — Cral @ 23:01

boule de pu dans l’aine

l’âne broute le déshérité

l’étiquette a été collé

sur le flanc de l’animal

l’animal feule quand tu t’essuie l’anus

le brouillon enregistré oublie la majuscule du début.

Filed under: - Hugo LF — Hugo LF @ 22:53

Filed under: - Cral — Cral @ 21:25

Une grosse bite m’a giflée

Essayée de rentrer dans mon nez

Elle me glissait entre les doigts

J’ai fini par la serrer entre mes cuisses

Je l’ai coincée

Et la je l’ai découpée

en petits dés que j’ai rangé

dans des sachets

ça sera mon goûter.

Filed under: - Cral — Cral @ 21:22

Sur le roseau

Le plexus c’est brisé

ça n’a pas fait de bruit quand c’est tombé

Ma moustache dégouline

Une flaque de colle

s’est formé sous mes pieds.

Filed under: méandres,- servane — servane @ 20:47

L’homme sur le banc

Filed under: - Evan — Evan @ 18:59

Je croise un homme sur un banc. Il a les traits tirés, des cernes en poches noires sous des yeux fatigués. Il crie à plein poumon, un formidable cri qui n’en finit pas et que j’avais entendu depuis l’arrêt de bus duquel j’étais descendu. Un fou me dis-je.

Quand je passe devant lui il se tait et me dit bonjour. Je lui réponds en pressant le pas. Il me demande si je veux bien crier pour lui. Je m’arrête par politesse et décline sa demande mais il insiste. Pour ne pas le froissé, je pousse un « Ah » timide et éraillé.

Il crie à son tour en m’imitant. Le sien est plus fort et ferme. J’en pousse un autre, plus réussi. Il remet ça encore plus tonitruant. Il me montre son ventre, simule le passage de l’oxygène dans sa gorge. Je m’applique, pris au jeu.

Bientôt je hurle avec lui de toutes mes forces. Je finis par tousser et cracher, à bout de souffle. Lui continu encore sur la même note comme si son souffle était infini. J’ai la tête qui tourne, je m’assoie à côté de lui.

Il se tait. Il me demande de crier une nouvelle fois, juste pour voir. J’essaye mais à ma grande surprise rien ne sort. Je n’étouffe pas, je me sens même léger, pourtant je n’arrive à sortir qu’un petit ah comme un miaulement à peine audible.

Il me dit : voilà, vous avez déballé votre sac et maintenant il ne vous reste plus rien en travers de la gorge.

Il me salue tandis que je reprenais ma route. Derrière moi je l’entends reprendre son crie immense et sans fin.

 

Filed under: - chah — chah @ 16:38

Filed under: - Raph — Raph @ 09:27

12 février 2019

Pli – revue

Filed under: - Sandra M.  — Sandra M @ 21:30

Filed under: - Cral — Cral @ 21:23

Il fait froid et piquant

Le bruit du moteur s’est arrêté

Il était parti amener des flocons à la fourrière

Le sol est vide

Les choux ne seront pas récoltés cette année.

Mésaventure

Filed under: - Anna — Anna @ 20:57

:(











La bétise quoi
J’ai cassé mon collier
En plus il était sympas.










C’est bon
Il est reparé.











:)

:(

Filed under: - Anna — Anna @ 20:52

 

 

 

 

 

 

Newer Posts »« Older Posts

Powered by WordPress