Errances

24 mars 2021

L’Amoureux

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 11:19

13 mars 2021

D’ailleurs je ne suis pas le seul

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 00:42

Ah et oui, je me cache toujours

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 00:41

21 février 2021

L’étoile

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 20:54

17 février 2021

J’ai même fait mon premier tirage

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 00:58

12 février 2021

étude de masques

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : — bleu.quentin @ 21:38

monstre

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 21:37

4 février 2021

Le masque d’épines

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 00:47

Ce sont ces regards en plongée, les word-vomit des cinq premières minutes. Il y a une habitude qui fait abattre les autres pour se clamer survivant, montrer ses dents, sûrement pour affirmer sa malice. Mais ! cela n’ira pas bien loin,

Théâtre intérieur

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 00:34

30 janvier 2021

vitrine sur rien

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , , — bleu.quentin @ 23:45

12 janvier 2021

Les masques de Claude Cahun

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 17:55

Mon amie n’est jamais masquée,

Elle a ce pouvoir de s’animer à même la peau.

Mais de ces bijoux dont elle me voit me parer,

Ne sont que des épisodes de moi-même,

M’a-t-elle affirmé.

11 janvier 2021

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , , — bleu.quentin @ 23:26

J’ai trouvé un certain réconfort à aller visiter des inconnus quand la nuit tombe.

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , , , , — bleu.quentin @ 00:08

J’ai trouvé un certain réconfort à aller visiter des inconnus quand la nuit tombe.

Tout était prévu, je ne laisserai pas la solitude passer la porte, il me suffisait de moi-même la franchir pour aller sonner chez l’Autre. Je suis toujours surpris de l’effet que je leur fait et de leurs façons. J’aime à me dire que là est mon but, de rencontrer tous ces garçons, de les questionner sur leurs mondes, bien moins sur la raison de ma présence dans leurs draps.

Cela me prend comme une autre naissance, une parenthèse hormonale, dans laquelle j’ai un masque royal, qui franchit tous les murs de la ville. La gêne ne peut plus me toucher lorsque je les regarde dans les yeux sans même parfois connaître leurs noms. Elle m’apparaît minuscule quand il s’agit d’osciller entre l’appétit sexuel et le manque profond d’amour des hommes qui me font face.

27 décembre 2020

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , , , — bleu.quentin @ 00:18

Je ne sais pas quoi penser de ce film

De jolies images

J’ai envie d’être amoureux

Gneugneugneu

24 décembre 2020

La Grande Mascarade

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , , — bleu.quentin @ 18:12

 

  • Pour moi c’est comme une occasion d’être gêné, mais tous ensemble. Je suis un acteur, on fait tous semblant, chacun a son rôle.
  • Ah mais ouai ! Et moi je suis l’ingé son. On sait pas pourquoi il est sur la scène, mais on essaye quand même de lui donner la réplique. Et moi j’suis là, « ouai c’est bien, je prends le son c’est déjà ça ». Tout le monde sait que j’ai aucune envie d’être acteur.

22 décembre 2020

D’une prédisposition à se sentir seul

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , , , — bleu.quentin @ 18:52

Pourquoi je suis ici ?

Pourquoi j’y reste ?

Pourquoi je ne pars pas sans plus jamais donner de nouvelles ?

Pourquoi je m’inflige ce masque, celui de la voix grave et du regard fuyant, le plus horrible ?

Un jour on m’a dit que de se penser comme un repère sur un planisphère aidait à vivre. De se voir au milieu d’un monde peuplé rappelait les possibilités, ces échappatoires urgents, qu’il nous est libre de saisir.

Depuis je me pense comme un point sur une carte et je me sens toujours aussi seul.

13 décembre 2020

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 01:58

8 décembre 2020

Le masque

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , , — bleu.quentin @ 21:57

Le 24 Avril 2020, j’écrivais :

« Il y a les Hommes et il y a les Arts.

Les Hommes, on peut les trouver sur les côtes à peindre la mer, dans une urgence des ressentis. S’ils leur manque la parole, les cris leur sont toujours possibles par la touche, le geste ou la couleur.

L’attrait pour les Arts serait-il seulement un appel à autre langage ? Un système de symboles et de définitions poreuses, vacillant entre universalité des formes et interprétations ? Auraient-on élaboré un champ infini de moyens pour modeler l’individu, de sa chair à ce qui l’habite, de ses premiers pas à la terre qu’ils ont foulé ?

Moi je pense que c’est une cabane. Un autre lieu (heteros topos) dans lequel il y aurait tous les outils nécessaire à élaborer mon utopie (ou topos). En entrant dans cette cabane, je perds mes peaux et mes muscles, mes cheveux et mes ongles. Il ne me reste plus qu’à plonger mes doigts dans mes tripes pour en tirer des épisodes : des moments vécus, des pensées bleues ou des actes manqués. Ainsi je les manipule et les façonne, puis je les organise et les range.

C’est en quittant ma cabane, en enfilant mes habits lourds et opaques, que je porte un premier regard sur ma création, je vais tenter de me rappeler de sa forme et de ses couleurs, pour en emporter son essence.

Puis je m’éloigne de l’édifice pour reprendre ma chair et remplir mes poumons. »

 

Aujourd’hui je sais ce que je façonnais dans cette cabane, le masque.

Les masques

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 21:49

22 novembre 2020

Réseau

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 15:08

18 novembre 2020

Portraits de famille

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , , , — bleu.quentin @ 17:53

The Legend of Leigh Bowery, Charles Atlas for Arte, 2002 (disponible sur youtube)

8 novembre 2020

Mes apparats (en action)

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 19:23

Narcissus is back

 

Mes apparats #2

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , , , , — bleu.quentin @ 19:19

26 octobre 2020

enfiler sa plus belle peau

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 01:09

15 octobre 2020

masque #1

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : — bleu.quentin @ 01:02

Et puis « sociable et chaleureux », qu’elle me dit. Large sourire, de grands gestes, un ton préparé, mais un regard toujours fuyant.

Je ne connais pas encore ces gens autour de la table, le garçon a pris un vin blanc sec, « surtout pas fruité », et j’accroche son attention. J’ai compris qu’il avait besoin d’être validé, sûrement par mes larges épaules, moins par mes ongles vernis.

La première fille est théâtrale, presque énervante. Un demi, elle attend la blague.

La seconde me protège, embaume les échanges. Enthousiaste à vous en faire dire que ce soir est un joli soir.

Et moi, masque « sociable et chaleureux », à savoir ce que vous voulez de moi, à voir le doigt qui glisse quand elle a posé son verre, à lire ton égo dans tes prises de voix.

13 octobre 2020

mes absences

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : — bleu.quentin @ 23:18

8 octobre 2020

les masques

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : — bleu.quentin @ 00:07

Powered by WordPress