Errances

9 décembre 2018

Filed under: - chah — chah @ 17:27

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 16:43

 

Michel Foucault: L’utopie du corps

il est ici, irréparablement, jamais ailleurs
le petit fragment d’espace avec lequel je fais corps
même présence, même blessure
le lieux sans recours auquel je suis condamné
l’utopie c’est un lieux où j’aurais un corps sans corps
toujours transfiguré
l’utopie d’un corps incorporel
l’utopie des corps glorieux, puissant, solaires
et dans cette cité d’utopie des morts, voilà que mon corps devient solide comme une chose
éternelle comme un dieu
le grand mythe de l’âme
elle s’en échappe pour voir les choses à travers les fenêtres de mes yeux
elle s’en échappe pour rêver quand je dors
pour survivre quand je meurs
elle durera longtemps mon âme
quand mon vieux corps ira pourrir
l’âme, les tombeaux, les génies et les fées
ont soufflés sur sa lourdeur, sur sa laideur

mon coeur possède lui aussi des lieux sans lieux
les choses entrent dans ma tête quand je regarde
puisque le soleil quand il est trop fort et m’éblouit va déchirer jusqu’au fond de mon cerveau
corps incompréhensible, corps pénétrable et opaque, corps ouvert et fermé, corps utopique
je sais ce que c’est qu’être nous
fantôme qui n’apparait qu’au mirage des miroirs
être à la fois indisociablement visible et invisible
rien n’est moins chose que lui
il se laisse traverser sans resistance par toutes mes intentions
jusqu’au jour où j’ai mal
là je deviens chose: architecture fantastique et ruinée
les utopies sont nées du corps lui-même et ce sont peut être ensuite retournés contre lui
le rêve de corps immenses et démesurés qui dévoreraient l’espace
masques, maquillages et tatouages
ce n’est pas acquérir un autre corps
c’est faire entrer le corps en communication avec des forces invisibles
un langage chiffré, secret, sacré
la puissance sourde du sacré, la vivacité du désir
un fragment d’espace imaginaire qui va communiquer avec des divinités
le corps est arraché à son espace propre et projeté dans un autre espace
tout ce qui touche au corps fait épanouir sous une forme sensible et bariolé les utopies sellées dans le corps
faire entrer l’espace de l’autre monde à l’intérieur
le corps du danseur
et les drogués aussi, et les possédés
sanglant paradis
mon corps est lié à tous les ailleurs du monde
le corps est le point zero du monde
il n’es nul part
il est au coeur du monde ce petit noyau utopique
mon corps est comme la cité du soleil: c’est de lui que sorte tous les lieux possibles
le miroir et le cadavre sont eux-même dans un ailleurs

faire l’amour
c’est sentir son corps se refermer sur soi
c’est enfin exister hors de toute utopie
avec toute sa densité dans les doigts de l’autre
sous les doigts de l’autre
toutes les parts invisibles de votre corps se mettent à exister
il y a un regard enfin pour voir vos paupières fermées

dans l’amour, le corps est ici.

 

 

 

Je chante

Filed under: - salome_paquerette — salome_paquerette @ 16:21

nanana
nanananana
aaaaa
nananananan
nnnnn
aaaa
nananananananana
na
nanana
nanananan
nananana
aaaaaaaaaaaaaaaa
nananananananan
nanana
nana
na
nanananan
nan
nanaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
na.

Filed under: - Raph — Raph @ 10:41

8 décembre 2018

Filed under: - asthene — asthene @ 23:49

Pourquoi faisait-il ça ?
Avait-il besoin d’attention,
de se faire écouter des autres ?
Je ne savais pas encore mais je continuais à l’observer interagir avec l’entourage environnant.

Ses propos sont construits, son intention est donc au moins teintée d’intelligence.
Mais là où je l’ai réellement compris c’est lorsque dans un stade le plus primaire qui soit,
il se mit à rugir, à tous poumons.

Filed under: - asthene — asthene @ 23:37

NON, CE N’EST PAS UNE THÉORIE COMPLOTISTE.

Filed under: - asthene — asthene @ 22:21

Le temps n’est plus aux railleries.

Je crois que…

Filed under: - Evan — Evan @ 22:17

Jean Jean a grandi et se définit maintenant comme un punk libre et réactionnaire.

Jean Jean ne croit pas au Père Noël, au père fouettard, à la petite souris, à la fée clochette. Il ne croit pas en Dieu, en bouddha, en Zeus, il ne croit en aucun être divin. Il ne croit donc pas la Bible ou le Coran, il ne croit pas aux contes de fées, aux rumeurs, aux fake news et aux autres informations. Jean Jean ne croit ni au bien ni au mal. Il ne croit pas au futur, au passé, ou à ce qu’il voit en ce moment. Il ne croit pas au pardon, au changement, aux excuses. Il ne croit pas en la chance, en l’aléatoire, en l’arbitraire, aux coïncidences, aux quiproquos, au hasard. Il ne croit pas non plus en la réalité, aux mensonges, aux duperies, aux vérités même universelles, aux conspirations, aux complots, aux lois, aux normes, aux règles. Jean Jean ne croit pas en l’Homme ni en aucun animal, il ne croit même pas en lui. Il ne croit en aucun salut, espoir, en aucune solution, il ne croit en aucune réponse quelle qu’elle soit. Il ne croit pas à la fin du monde, à l’apocalypse, à la mort. Il ne croit pas à l’amour, à la haine non plus, il ne croit en aucun sentiment ni aucun état d’esprit. Il ne croit pas que tout va passer, que tout s’arrangera, que tout restera comme ça. Il ne croit pas en ce qu’il veut ni en ce qu’il a ni en ce qu’il est. Il ne croit pas en rien mais ne croit pas qu’il croit en quelque chose.

Il ne croit pas que ce que j’écris est juste. Il me regarde, il veut crier.

Filed under: - christian,méandres — christian @ 17:08

Filed under: - christian,méandres — christian @ 17:07

p’tite bière?

Filed under: - christian,méandres — christian @ 17:06

EXISTENCE MINIMUM

Filed under: - chah,méandres — chah @ 14:55

Filed under: - Co.linedupont — Co.linedupont @ 13:35

08.huitre.rampante.tenter.terraser.serre.reparti.tisser.serrure.ressurgir.giratoir.irresponsable.blessure.repondre.dresser.errer

 

Filed under: - servane,méandres — servane @ 13:20

bondirait qu’il court vite mais doucement en même temps

Filed under: - Cral — Cral @ 13:18

Filed under: - Raph — Raph @ 10:47

Filed under: - Cral — Cral @ 02:31

on va écrire un truc

ok

parcours défenestrer

non des fenêtres

« non le parcours est défenestré . fermer les guillemets? »

ok

fermer les fenêtres

ouvrez les fenêtres

pourquoi ouvrir les guillemets

« pourquoi t’ouvres pas les fenêtres?  »

salut

salut

ouvrez les guillemets

j’ai pas ouvert les guillemets

si t’as pas ouvert les guillemets ferme les fenêtres

tu comprends pas que depuis le début je ferme les fenêtres pour pas que tu ouvres les guillemets

ok

 » j’ai toujours ouvert les fenêtres avant d’ouvrir les guillemets

pour que tu comprennes les  »

mais maintenant je n’ouvrirais ni les fenêtres ni les guillemets

ça relu pas ça envoie direct

ça reli après

 

 

Filed under: - asthene — asthene @ 02:02

Et ce fût la fusion.
Personne ne l’attendait là, doucement tapie, imprévisible.

Je n’ai pas peur de faire une erreur.
Je n’ai pas peur de savoir ce que je veux,
je n’ai pas peur de choisir, de renoncer.

Je crois que je suis prête à y retourner,
encore une fois, juste pour voir.
Comment passer à côté de nous ?

Silence d’amour dans tes bras,
après l’ébat, abandonnés,
les draps nous font une révérence.

7 décembre 2018

Filed under: - chah,méandres — chah @ 23:50

Depuis tout petit Louis rêvait d’avionner.

Filed under: - Evan — Evan @ 22:56

(chanson) _am0rt

Filed under: - sara — sara @ 22:02

bonsoir
bonsoir
comment ça va tu m’as manqué je t’attendais
je t’attendais
il est arrivé le moment où tu m’as perdue
le moment où je partais loin dans la rue
cet homme a pris la main cet homme a pris la main
et toi et moi c’est là que c’est la fin
il m’emmenait au loin dans la maison rose que je voulais
il a su me dire bonjour il a su me dire bonjour
il m’a donné des gâteaux et moi j’en avais vrmt envie
j’en avais vrmt envie chéri
mon amour pardonne moi
mon amour pardonne moi
il est fini ce temps où on roulait ensemble dans la bm
il est fini ce temps

le dalmatien est mort

je l’ai enterré au fond de notre jardin secret
il est mort
il est mort
aime-moi fort quand même je ne t’oublierai pas

 

____paroles de _am0rt de sara

Torticolis

Filed under: - Anna — Anna @ 21:52

Teaser –

Filed under: - Sandra M.  — Sandra M @ 20:35

Filed under: - Co.linedupont,méandres — Co.linedupont @ 20:11

Filed under: - hthlea ,méandres — hthlea @ 18:21

Filed under: - Raph — Raph @ 09:31

appels manqués/ tentatives à dire

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 02:05

 

 

Aujourd’hui tu portais des chaussettes rouges, avec le talons blanc. Puis tu as mis les chaussures de papa, du moins des sortes de claquettes. Alors t’a roulé une cigarette, puis deux. Tu fumais, tu as souris et tu as dis les mots qui encore une fois ont fait sens. C’est dur, tu le sais, j’écorche mon âme à essayer de poser des mots.

Filed under: - christian,méandres — christian @ 00:23

Filed under: - asthene — asthene @ 00:12

Ce soir, je repense à toi.

Après tant de temps, si peu d’années, je repense à toi.
Je te pensais dans les tréfonds de l’inconscient, dans les oubliettes de mon esprit
mais ce soir le filtre entre le réel et l’oubli n’a pas été compétent, et tu es là.

J’ai peur de voir que ‘rien n’a changé depuis’ .

Étais-ce toi ?
Bonhomme allumette, tu es là.

6 décembre 2018

Filed under: - sara — sara @ 23:59

Filed under: - chah,méandres — chah @ 23:48

Filed under: - Evan — Evan @ 23:48

Faou

Filed under: - Anna — Anna @ 23:32

 

 

 

 

Plan nul

Filed under: - Sandra M.  — Sandra M @ 21:37

Filed under: - ideesvagues,méandres — ideesvagues @ 19:55

 

 

 

crois-tu en dieu? 

ce fléau est magique.

 

 

 

Filed under: - servane,méandres — servane @ 19:01

POURQUOI à pain de mie égal les tranches du PETIT FORMAT sont-elles plus moelleuses que celles du GRAND FORMAT ?

Filed under: - Raph — Raph @ 09:02

5 décembre 2018

Filed under: - Anna — Anna @ 23:22

Le cerf ou la biche brame, rait ou rée, râle ou ralle.

La ferme des bois

Filed under: - Anna — Anna @ 23:15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

coc sur camion

Filed under: - Cral — Cral @ 22:48

Newer Posts »« Older Posts

Powered by WordPress