Errances

28 février 2021

chaos demain

Filed under: - zeal — Zel @ 22:03

l’assassin

Filed under: - le_nouketou — le_nouketou @ 20:39

La table de la cuisine

Filed under: - Marineee — Marineee @ 03:27

On s’installe à table de la cuisine et son regard passe rapidement sur moi.
J’aimerais bien savoir ce qu’il voit.
La pièce est lumineuse, pleine de plantes.
Souvent je grignote ou je bois à petites gorgées un thé brûlant.

Il me demande si ça va, si je mange correctement et je réponds toujours oui.
Ensuite il me parle d’un sujet dont je ne sais rien et qui ne concerne aucun de nous deux,
mais qu’il maîtrise depuis longtemps.
Alors je m’y intéresse, je pose des questions et il me fait des réponses que j’ai du mal à comprendre,
pendant qu’on s’épie par dessus la table en bois.

Ca ressemble à une discussion mais ça n’en est pas une.
Enfin pas vraiment,
mais c’est comme ça qu’on fait.

27 février 2021

trop chou le chien

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 23:36

La peur de faire tâche

Filed under: - jo_letaxi — jo_letaxi @ 22:48

une sorte de bleu

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 22:14

Zerma romantique, je crois que ça y est

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 22:13

seule.

Filed under: - zeal — Zel @ 18:55

26 février 2021

Petite cabane et feu de cheminée

Filed under: - jo_letaxi — jo_letaxi @ 21:34

witch club II

Filed under: - le_nouketou — le_nouketou @ 19:07

Elle était arrivée juste à temps. Attendez moi, ne fermez pas ! avait-elle du crier. La gardienne avait rouvert la porte avec un long soupir. Je vois que vous n’avez toujours pas compris l’importance de la ponctualité, l’avait t’elle sermonné. Elle s’était excusée rapidement et était repartie en courant vers le Grand Hall. Ses bottes résonnaient sur les dalles des couloirs déserts. Etre en retard pour l’Initiation. Elle n’avait pas pu imaginer pire. Elle voyait deja les têtes se retourner quand elle ouvrirait l’immense double porte grinçante de la salle. L’attention d’une centaine de personne rivée sur un seul élément, elle. Même sa magie commençait à s’agiter. Son appréhension avait décidé de se manifester sous la forme de petits eclairs d’énergie bleutée autour de ses doigts. Elle accéléra sa course et aperçu enfin la porte. Elle était encore ouverte. Elle remercia silencieusement les Aïeules pour ce petit miracle. Sa professeure d’Herboristerie tenait la porte. N’ayez crainte, lui dit-elle, chaque année a son lot de retardataires, mais grace à vous j’ai gagné mon pari. Son familier, un gros corbeau perché sur son épaule, avait emit un rire rauque après avoir répété plusieurs fois le mot pari. Mettez votre chapeau et respirez un grand coup, tout va bien se passer. La sorcière lui sourit. Les petits éclairs se dissipèrent. Elle épousseta sa robe et enfila son chapeau. Puis elle inspira et entra. Un brouhaha fébrile remplissait la salle et presque personne ne remarqua son arrivée. Quelques éclats accidentels de magie traversaient occasionnellement l’assemblée. Elle trouva rapidement sa place et s’assit parmi les autres apprenties. Quelques minutes plus tard les portes se fermèrent et le silence se fit. 

ouh yeaah

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 02:22

Neo-Los-Angeles

Filed under: musardises,- Zaqiqu — Zaqiqu @ 01:12

La nuit tombe sur la ville et les lumières des clubs et des casinos aveuglent la lune. Dans les rues humides et sombres des silhouettes fantomatiques se passent de la came loin des regards des Citadins qui arpentent les grandes avenues de Los Angeles. À bord de sa 1970 Dodge Charger R/T il  descend l’avenue à la recherche d’une rue où se cache son contact. Il trouve le nom et part se garer devant un bar par loin de là. Il arrive discrètement dans la rue et pénètre alors dans un microcosme cliché rempli de camés. Il se dit qu’il n’y a pas de danger ici car dans leur état personne ne serait capable de lever le moindre doigt. Un camé l’interpella pour lui demander s’il pourrait lui acheter du maïs. Il ne sait pas quoi répondre, il ne veut pas perdre de temps mais ne veux pas le vexer non plus, en fait il est pressé et ça ne l’enchante pas trop de trainer ici et c’est là que du monde commence à s’approcher de lui quand il commença à poser la main sur son pistolet dans son manteau. Il était entouré et acculé par la vermine pour une affaire de maïs. Un homme se glissa dans le groupe et le choppa pour l’emmener ailleurs. Personne ne leva le petit doigt en effet, c’était tous des zombies et il semblerait que le type qui l’ait sorti de là soit son contact et il est très respecté ici. Son contact lui fait comprendre qu’il ne faut pas jouer au con ici car sous leurs airs de paumé c’est une haine sanguinaire qui repose en eux. Il lui explique aussi qu’ils ont été mit de côté par la société et l’oppression est de plus en plus forte, alors ils ne sont plus d’humeur à se laisser faire.

Le jeune flic comprend alors que son contact est par son allure le roi ici. Le roi lui demande ensuite s’il a le fric pour l’implant. Le jeune flic voulait s’envoyer en l’air avec son ex petite amie et pourrait surement le faire s’il avait un nouvel implant de crack neuronale. Son ex avait des implants partout la tête et était sacrément bonne. Il ne rêvait que de se la retaper et l’avoir comme esclave. Ce serait alors facile de la hacker et d’en faire ce qu’il en veut avec son consentement en plus. Le roi lui dit que ce sera comme si elle l’aurait toujours voulu.

Le flic lui montre le fric. Le roi lui fait signe de le suivre. Ils se dirigent alors vers une camionnette sous un pont près du fleuve. À l’intérieur de la camionnette se trouvent des tas d’ordinateurs et de branchements. Le roi fait installer le gamin sur une chaise de camping et lui donne des pilules avant de lui changer son implant. Le roi retire l’implant en forme de disque dur et installe le nouveau encore branché aux ordinateurs. Il lui insère dans le crâne et lance les derniers logiciels de son ordinateur. Le jeune flic commence alors à tourner de l’œil et à baver. Il convulse pendant plusieurs secondes et s’évanouit. Le roi débrancha tout. Ce n’était pas un système d’hack que lui installa le roi mais un virus le rendant aussi inerte que les camés de la rue. Le roi avait un nouveau sujet dans son royaume et compte bien s’en servir comme les autres pour son coup d’État contre les grosses têtes de cette ville.

ça sent le printemps

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 00:09

Désolé pour le retard <3 Tichapooo

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 00:04

25 février 2021

à l’hôtel avec Sophie

Filed under: - juliette — juliette @ 13:09

cambriolage II

Filed under: - le_nouketou — le_nouketou @ 00:16

Elle part. Elle a le pas léger, presque dansant. Le bruit de ses talons se perd dans le brouhaha de la foule. Les rubis autour de son cou. Les diamants incrustés dans sa robe. Plus c’est voyant mieux c’est. Tout est une question d’apparences. Elle a ri. Elle a dansé. Elle s’est resservi du champagne. Elle en a raconté trop sur elle même. Si le rôle est joué à la perfection on dupe tout le monde, même soi. C’est ce qui distingue les bons voleurs des mauvais. Alors quand elle part, personne ne l’arrête. La fête continue. Elle sourit au garde en sortant, il rougit. Elle a gagné. C’est grisant. Quand ils se rendront compte de la supercherie elle sera deja loin. Ils ne la soupçonneront même pas. 

24 février 2021

Tchin

Filed under: - jo_letaxi — jo_letaxi @ 21:55

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 20:53

Les morts frappent à sa porte. J’imagine qu’ils sont attiré par lui. Il est crispé, les larmes aux yeux, sous la couette il angoisse qu’ils soient réel. Il aimerait que cela ne se passe que dans sa tête. Il est le mal absolu et pourtant si fragile à ce moment-là. Il est le diable et pourtant est tellement vulnérable pour un Homme. Tellement décevant et imparfait à l’inverse de ce Jesus Christ si pure. Les morts ont brisé sa porte et se jettent sur lui car il n’y a pas d’autre bouc émissaire pour leur décès et il leurs en faut un. Car, oui c’est un bouc émissaire. Celui qui se sacrifie comme le vrai martyr. Il sera tué pour rien par des fantômes et n’aura même pas le droit à la résurrection ou quelconque Paradis.

ducati

Filed under: musardises,- Franck — Franck @ 19:41

Droite, gauche, les virage s’enchaine le long des abrupte rochers qui forme le précipice. Le serpents noir glisse sur le relief. Je le caresse de mes pneus. Les jambes serraient sur une fusée rouge vive. Chaque virage est un nouveau combat contre la chute gravitationnel. Mon regard balai le paysage, et dirige la monture vers les sommets encore enneigé de la route. Mille musique aurait pu défilaient, mon plaisir est au maximum. Chaque rétrogradage fait cracher des flammes et grondé le sulfureux V4 de l’italienne. Personne au monde ne pourrais alors venir s’opposer à moi me dis je. Seul dans l’univers. Sur ma trajectoire. Gaz, le shifter garde le régime moteur au maximum. L’accélération de la diablesse la fait cabrer et manque de me faire tomber de la selle. Les 200 kilomètres heures sont atteint en moins de 5 secondes. Cap sur le ciel. Les routes du paradis sont ouvertes tous les jours.

El

Filed under: - Marineee — Marineee @ 15:30

chat dégoût

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , , — bleu.quentin @ 10:26

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 10:25

contrechamp

Filed under: - juliette — juliette @ 01:04

23 février 2021

Filed under: - jo_letaxi — jo_letaxi @ 22:50

c’était les vacances

Filed under: - le_nouketou — le_nouketou @ 20:19

Réminiscence

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 19:06

« Maman, des oiseaux réveillent la nuit ».

Chasse à l’homme V2

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 01:48

Une entité le suit sans cesse. Il ne sait pas ce qu’elle lui veut et il ne veut pas le savoir. L’instinct lui dit de s’enfuir le plus vite possible. Elle va le suivre jusqu’à sa mort. Il est dans un roller coaster mortel dont seul son esprit est le maître forain. Elle ressemble à un Irlandais de deux mètres de haut, battit comme un buffle. Le moi dernier c’était une vieille dame et c’est triste à dire mais les vieux à poils se sont terrifiants. La prochaine fois elle changera encore d’apparence.  Cette fois-ci elle est armée d’un revolver et commence à lui tirer dessus. Aucune cachette qu’elle ne connaît pas n’existe,  il peut seulement créer des obstacles pour gagner du temps. Après les premiers tirs, il se jette à l’eau en les esquivant. Il tombe dans une barque qui est prise dans un torrent l’éloignant du chasseur. Il comprend alors que ce n’est qu’un jeu de son esprit.

Il ne sait pas encore qu’il est dans la simulation de son esprit mais en a saisi tous les enjeux. Le jeu est simple, afin d’améliorer sa puissance neuronale, il est plongé dans une simulation où il se fait prendre en chasse par une entité qui veut sa mort. Pour survivre, il peut seulement créer des obstacles par la pensé. Cet entrainement a été mis en place au début par l’armée pour la section de cyber défense. Lui s’en sert pour améliorer ses réflexes avant de pirater le cyberspace et parfois même d’autres personnes en se branchant à elles.

Dans cet entrainement personne ne peut gagner. Ni tricher d’ailleurs. Le seul moyen de se déconnecter ou de sortir vivant est de se rappeler que l’on est dans une simulation. Prendre conscience et s’éveiller pour muscler son esprit. La fin de l’exercice se finit donc toujours sur un échec. Dans ce cas-là il est poursuivi et commence à monter un escalier sans fin. C’est le chemin infini qui sonne la fin de l’entrainement. Il ne sait plus quoi inventer pour distancer son chasseur. Il panique et alors comprend qu’il doit se réveiller.

Cependant, ce coup-ci il avait tenu des heures à imaginer des obstacles et était presque prêt à s’infiltrer dans le cortex sud d’un implant neuronal. C’est l’endroit le mieux protégé, où les entreprises cachent leurs informations les plus importantes. Le système était pratique car les infos sont être stockées directement sur une personne dotée d’un implant. Le gardien peut se trouver alors n’importe où et peut être n’importe qui.

Décision

Filed under: - Marineee — Marineee @ 01:33

En rentrant de la gare, j’ai pensé à libérer cette décision
qui tourne en rond dans ma tête,
qui rugit dans ma tête.

Mais elle a des dents,
elle a des griffes et des piques,
et je ne sais pas quoi en faire.

Je pense la garder encore un peu
à l’abri dans ma tête.

22 février 2021

Shortbus

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 23:33

Solitude

Filed under: - jo_letaxi — jo_letaxi @ 22:33

« Older Posts

Powered by WordPress