Errances

31 juillet 2012

appendice oral

Filed under: layons — Étiquettes : — errant @ 00:22

Cela fait deux jours maintenant que j’ai remarqué une grosseur sur chacun de mes quatre murs. C’est une sorte de courbe sinueuse d’une épaisseur de 5 mm.J’effleure le papier peint pour appréhender ce qui se passe en dessous. Je frémis, la tumeur est molle avec une structure dur en dessous.
Les quatre appendices sont situés à hauteur de visage… Je suis de plus en plus mal à l’aise, j’ai déplacé mes meubles au milieu de ma pièce, je me sens encerclé par ses tumeurs indéfinissable.
Depuis trois semaines je les regarde. Elles ne grossissent pas mais elle se précisent, les courbes ressemblent de plus en plus à une sorte de coquillage…Je n’arrive plus à détacher mon regard , à présent un trou s’est creusé au centre de chacun des abcès. Je n’ose plus inviter personnes chez moi. J’ose encore moins parler de mes nouveaux organes muraux. Ceux-ci ont atteint la forme final et elle me terrifie. Je n’ose plus prononcer un mot. Je deviens folle. D’une rage silencieuse je fracasse tout mon mobilier. Je n’ose pas encore m’en prendre au mur. J’ai peur qu’ils m’entendent…
Cela fait maintenant 5 mois que je vis dans une terreur mutique de mon domicile. Une nuit fut le cauchemar de trop. Une scie, du joint et du plâtre suffiront à régler mon problème. Silencieusement, je met une boule quiès dans chacun des conduits auditif de mes murs puis je commence à scier la première oreille. A chaque coup de scie un liquide blanchâtre dégouline. Je suis horrfié mais ma haine est plus forte que mon dégoût. Après avoir amputé chacun de mes murs. Je panse leurs plaies à grand renfort de joint et de plâtre. Les courbes laissent place à des boules bien rondes, inoffensives et insonorisées.
Mes murs avaient des oreilles, mais pas encore de bouche pour crier…

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment

Powered by WordPress