Errances

25 mars 2021

les claques

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 16:29

21 mars 2021

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 14:35

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 14:35

14 mars 2021

Nous sommes les enfants des sorcières que vous n’avez pas pu brûler

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 20:45

9 février 2021

Hercule

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 00:58

31 janvier 2021

Chaque jour saluer du nouveau monde, ou Ôde à la fluidité

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 23:28

Si la constance est gage de vérité, je ne m’y fais pas. J’appelle aux changements de corps et à la dysmorphie du tout. L’ordre nouveau sera mouvant, de miettes, ou gazeux. Jamais limité par une enveloppe unique, qui propose stupéfaction à chaque correction.

Il est temps de faire sauter le cadre et de laisser couler les frustrations, d’accepter l’anti-définition. L’ère du fluide.

RIP Sophie

23 janvier 2021

La couronne

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 02:15

Avec son piston, iel aura aussi une chemise, une écharpe et un pardessus à dorures. Mais c’est au trône qu’iel aspire, celui aux tissus lourds desquels se dégagent des relents de tyrannie.

La famille royale eut été un symbole de prestige duquel iel avait rêvé, entouré de flammes, un blason fondu comme ces jolis vases du palais. De ses plus beaux masques, iel avait traversé tous les dîners d’affaires et autres cérémonies pour apaiser ses folies pyromaniaques, une vengeance en feux d’enfer.

Mais le talisman absolu résidait en ce large minéral, reposant sur la couronne, comme une vieille âme salie, que jamais aucun souverain n’eut pu rayé de son nom. L’apparat de folie.

C’est dans l’objet même qu’iel se prendra au jeu des plus grandes stratégies, renversant les hiérarchies, détruisant les statues pour y découvrir une terre fertile, celle des nouvelles âmes.

15 janvier 2021

Voisins vigilants

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 13:37

20 décembre 2020

Les merdeux sont toujours parmi nous

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 01:19

Ce soir je me plains, je ne vais pas faire de jolies tournures de phrase pour vous expliquer à quel point je vomis sur les hommes.

Cela fait plus d’une heure que je m’embrouille avec ce gars, qui a choisi de poster sur un groupe Facebook d’étudiants rennais le profil Tinder d’une fille, qui, voulant montrer son engagement, précise fermement sa recherche d’une personne inclusive et déconstruite. Alexandre, avec sa tête de merdeux d’école de commerce, ne puit s’empêcher de screener le bail et de l’envoyer sur un groupe public pour attirer les autres paires de couilles en manque de reconnaissance. Appeler au rassemblement autour de la paria aura toujours été la stratégie gagnante de l’homme hétérosexuel.

Moi je leur propose de monter un groupe, comme un grand boysband, et ils s’appelleraient les « merdeux ». Ou les « venez on se fout de la gueule de la première personne venue parce que j’ai besoin d’être validé dans ma masculinité menacée par un monde qui se penche de plus en plus sur la légitimité de mes privilèges », mais ce serait plus long, moins pratique.

Alexandre, se voyant agressé par mon accusation, questionnant cette fois-ci la légitimité de son post Facebook, continue de balancer des screen de profils Tinder, qui méritent forcément d’être pointés du doigt : appel à l’inclusivité, écolos, féministes et anti-TERF, autant de causes qui méritent d’être shamé sur la place publique, bien sûr.

Eh bien Alexandre en ce soir du 19 Décembre, je te souhaite d’aller t’asseoir sur un pieux, et je t’invite à ne pas oublier que ta méchanceté gratuite ne traduit que ton inquiétude quant au grondement d’un monde qui change, et qui va sûrement questionner ton règne d’homme cis hétéro blanc. Je te laisse, en attendant ton heure, retourner à ta soirée rooftop, siroter ton rosé piscine en écoutant du Bon Entendeur, comme un merdeux basique dont tu es la caricature.

 

 

15 décembre 2020

Médaillé.e de béton

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , — bleu.quentin @ 22:31

Ce soir j’en appelle à mes faiblard.e.s, piétiné.e.s par ces égos masculins brûlants de nous montrer leurs performances. Ne vous débattez jamais, vos pleurs feront un plus bel océan, de leur marathon infâme, nous irons les y noyer.

8 décembre 2020

Queer

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 00:59

Je me fais à mon âge, je n’en subis rien, j’ai même l’impression qu’il m’appartient, sans curseur. J’ai d’ailleurs toujours pensé que je décidais sûrement des mutations de mon corps, celui que je n’aime pas.

Me voici poilu, mais aussi plus enfant que jamais. Et ce n’est pas une mauvaise chose ! mais je ne grandirai pas. Ainsi j’imagine mes amis s’entourer d’enfants, à vouloir accorder le temps à l’intimité chaude d’un foyer. Et il y a moi, un passant, un parrain. J’ai eu la chance d’être né homme aux yeux des autres, pas d’utérus à s’approprier pour eux, pas de compte à rebours qui te pousse à donner la vie pour éviter la mort sociale.

Et puis me voilà queer, à ne plus considérer les limites que l’on m’a apprit, à ne plus vouloir remplir le schéma, ces jolis repères qui sont de plus près des bouées ignobles. Me voilà sans repère et sans âge.

La télévision

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 00:39

Le 15 Avril 2020 j’écrivais :

« Forum des attentions, toujours trop bruyante. »

Nous sommes en Décembre et jamais personne ne l’a éteinte. Cela fait presque deux mois que je vois des nigauds faire la queue pour se faire enculer par des productions trop évidentes. Un grand show qui vous dure toute la journée, se servant de vos amourettes refroidies pour vous tirer des larmes, ils sont beaux les campagnards qui trouvent l’amour devant la caméra.

N’oublions pas la presse, qui vous fait tourner en rond dans vos quartiers, pourquoi voir un manifestant qui se fait matraquer quand on peut s’arrêter sur la fermeture du bistrot du dernier trou du cul de la Creuse.

25 novembre 2020

Je déteste les hommes

Filed under: musardises,- bleu.quentin — Étiquettes : , , — bleu.quentin @ 00:02

les hommes-armure

avec leurs égos là

Powered by WordPress