Errances

5 août 2018

J’ai envie de vomir

Filed under: - Sallidée — Sallidee @ 20:25

Le jour ou je vais mourir, je sentirai que je meurs ?

20 juillet 2018

Malheureusement je ne peux pas me marier à lui non plus

Filed under: - Sallidée — Sallidee @ 07:08

J’aimerai tellement te dire ce que je n’ai pas le droit de te dire.

Tu me manques.

C’est con que tu ne regardes pas errances.

Ça ne t’as jamais vraiment beaucoup intéressé. Tu aurais su que tu me manquais.

Mais aurais aussi su que j’ai pensé à toi tout les jours de mpn voyage.

Je pensais aux choses qu’on aurait faite. Et choses qu’on aurais mangé. Et aux choses qui t’auront fait chier et les choses qui ne t’aurais pas plu.

Nous auront tellement été contents de notre hotel et tellement aimé la chambre. Je t’ai imaginé dormir à coté de moi, et me reveiller le lendemain. J’imaginais notre petit dej et les choses qu’on aurait dite. Et tellement de choses.

C’est fou de savoir que

 

 

 

 

 

(Ça fais depuis le 4 juillet que j’ai commencé à écrire ce texte mais il ne trouve pas une suite pour raisons diverses. Je m’arrête donc là)

 

 

 

 

17 juillet 2018

Il aura fallu

Filed under: - Thibault,traverses — Thibault @ 13:08

Sur la couleur de la nuit dans le lac,

s’étend l’ombre de mon sac.

Il n’est de plus lancinant moment

que celui de plonger dans le rejet du temps.

 

Il m’aura fallu la sueur et les larmes,

l’envie de sel, sentir mes armes.

Les cris, la douleur.

Des explosions et leurs chaleurs.

 

Il aura fallu le temps et le silence,

l’oublie et l’inconscience,

les dents qui hurlent, rouge.

Sentir tout exploser alors que rien ne bouge

 

Il aura fallu te perdre toi,

et avec les cristaux de moi.

Donner la vibration de mes jaunes organes,

à des victimes aux yeux parme.

 

La violence ne fait pas de bruit.

Le mal n’a pas de couleur.

La mort a planté des fruits

qui s’imposent dans mon intérieur.

 

Écarter les lignes courbes de mon torse.

Plonger arracher la bestiole qui siffle

lui arracher la tête avec force.

Comprendre quelle ne peux mourrir quand je la renifle.

 

C’est un paysage qui se dessine,

Des montagnes aigües, des lac noirs.

Des arbres tordus et mauve en leurs cimes.

Un rictus biologique en moi le soir.

 

C’est une fracture dans le temps

que la mort d’un parent.

 

11 juillet 2018

Astuce quand ça pue

Filed under: - manon.m — manon.m @ 18:50

9 juillet 2018

Mme M.

Filed under: - Victoire — Victoire @ 19:45

8 juillet 2018

Mme D.

Filed under: - Victoire — Victoire @ 19:43

7 juillet 2018

Mr. Coco

Filed under: - Victoire — Victoire @ 19:37

5 juillet 2018

Mr R.

Filed under: - Victoire — Victoire @ 09:42

4 juillet 2018

Mme M.

Filed under: - Victoire — Victoire @ 09:38

3 juillet 2018

Heureusement que je ne peux pas me marier à ma soeur

Filed under: - Sallidée — Sallidee @ 18:37

Le voyage avec ma soeur n’est pas agréble. Elle est chiante et a besoin de bouffe et de repos toutes les deux heures.

Elle dépense bcp alors que moi je me culpabilise à tous les coups.

Elle ne veux rien visiter. Elle ne veux pas aller à la plage.

Elle a toujours son portable à la main et ses écouteurs aux oreilles.

Et puis des fois je sent que ces 4 ans d’écart font qu’on a pas les mêmes envies

 

 

 

Elle est tellement pas mon type de gens.

Heurement qu’on ne peux pas se marier.

 

« Older Posts

Powered by WordPress