Errances

12 novembre 2019

Secousses matinales quand soudain le pied de chaise décide de chanter.

Filed under: - barb — Barb @ 01:47

bleebleebleee

Filed under: - barb — Barb @ 01:18

Cracher tout ça

Ecrire des mots lâches

Pour déclarer l’invisible

Aux yeux absents des visages qui nous sourient

CNEWS

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 01:08

J’ai récemment parlé de mon expérience avec la mer. Maintenant je vous parle de mon expérience avec l’oubli (ça mérite peut être une chronique spéciale bisous. M’enfin, est-ce un hebdomadaire errances ?).

C’est comme mâcher le vide, s’embrasser la main, voir pire!!!  Embrasser son voisin qui donne des cours de bisou avec la langue, parce qu’on se prépare pour la suite (vu et lu dans Le journal d’Aurélie Laflamme, qui bénéficie d’une très mauvaise adaptation au cinéma québécois, ceci dit à la hauteur du roman, mais là est tout le charme).

C’est un moment inoubliable et un peu humiliant, car oui, oublier un bisou ça ne s’oublie pas, et c’est drôlement gênant de pas se souvenir, car si on se souvient pas c’est peut être qu’on était pas en état, et si on était pas en état, peut être qu’on devient nous même la mer; on en fou partout.

Mais quand on en a même la lueur d’un souvenir, un bon souvenir, ça deviendra sans aucun doute le meilleur de tous. Parce qu’il ne reste à l’oubli que l’impression, le sentiment. Par contre si le petit, minuscule, riquiqui souvenir est négatif, adieu, à jamais, s’en est finit de votre vie sentimentale et de votre moral.

Oublieurs, j’espère que vos souvenirs n’enterrent pas le mariage de vos rêves.

 

AHAHAHA

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 00:53

depuis le DEBUT j’utilise MAJORITAIREMENT des choses NON LIBRES de droits

 

fouiller les archives

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 00:04

pas si anecdotique, 3 ans plus tard?

11 novembre 2019

rêves

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 23:41

Puisqu’apparement ce n’est plus un secret pour personne.

 

     

 

la couleur du (re)sentiment

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 23:27

si on faisait des listes?

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 23:24

fréhel

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 23:22

3 jours ensemble

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 23:13

toujours là

Filed under: - chroniqueschroniques — ChroniquesChroniques @ 22:59

trop longue absence ici, je reviens enfin et prends grand plaisir à voir tous vos mots et vos traits
j’essaye de rattraper le temps perdu, j’ai plein de choses à partager de ces jours pleins de la mer, du sable, de la pluie et du soleil d’hiver
merci pour ça

Léché

Filed under: - barb — Barb @ 21:57

Les decouper. Tous

Filed under: - le morse — Le Morse @ 20:41

fumer tue, vivre aussi

Filed under: venelles,- le morse — Le Morse @ 20:35

Gomoku

Filed under: venelles,- zijian — Zijian @ 18:00

-quel jour on est? -lundi, monsieur -ah putain ça fait déjà deux jours que j’ai pas dormis

Filed under: venelles,- servane — servane @ 15:56

 

marelle

Filed under: venelles,- ana.a — ana.a @ 15:52

elections

Filed under: venelles,- ana.a — ana.a @ 15:52

vagues

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 12:04

Masse Poids Toucher

Filed under: - barb — Barb @ 00:06

Variation

10 novembre 2019

Tout est plus beau dans son rétro

Filed under: - bradpitt — bradpitt @ 23:59

Il se bande les yeux avec des VHS.

Crapule

Filed under: - barb — Barb @ 22:02

Assiégée quelques instants, le prochain voyage se prépare.
Peu importe la couleur du vent, Il faut se presser
Bagages définitifs
Une nuit, sous la lune, des pas chantent.

Agiter les extrémités
Croire au passé en l’abandonnant sur la chaise déclassée
Se brusquer pour porter jusqu’au chemin
:
La tête et le chapeau
.
ça pèse bien trop me dit-il
ça pèse ce qu’il faut lui dis-je
ça pèse bien trop me dit-il à nouveau
ça pèse pas plus que ce que je vaux lui dis-je
.
Résigné il avance.
Douteuse je cherche.
Vacarme soudain
Chute
Relève
Chute
Relève
Chute
Relève
.
La tête au pieds
Le chapeau se fait chapelle
Les pas plus rapides.

Filed under: venelles,- slip_de_bain — grenaloce @ 00:30

moi aussi <3

Filed under: venelles,- arsène — grenaloce @ 00:30

je t’aime

de l’autre la mer

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 00:26

 

double lieu qui allie la gadoue et le sable, à un moment, ça faisait ventouse dans mes shoes, à un autre j’avais plus l’impression de faire un gommage express de pieds, et les deux à la fois, quelle horreur!

hommage donc dissimulé à mes chaussures qui n’auront pas survécues à la trace de beaucoup de paysages

d’un coté le désert

Filed under: venelles,- grenaloce — grenaloce @ 00:18

9 novembre 2019

0

Filed under: - bradpitt — bradpitt @ 23:59

barres sur 5 ou 1000

Filed under: - arsène — Arsene @ 23:27

Vla ti pas qu’on parle du gars du nom d’loïc
Loïc il est pas fière, un jour ou qui pleuvait, ca aurait pu être n’importe quel jours d’l’année, il a pris son ciré sur l’dos pour aller en mer.
Elle est aussi calme que la femme a loïc qui rentre et qu’l’fond d’la bouteille est sec.
Le bonhomme rond comme une queue de pelle et les discutions aux ras des paquerettes.
Le chalutié qui vacille et la barre en main, il va droit dans l’ décor qu’il a toujours connu.
Ces souvenirs divague mais son amour ne change pas. L’eau salé c’est sont domaines.
Il revient bredouille comme a chaque fois.
Un jour y’a pas mal d’année la prise était grande mais depuis plus rien.
Le voilà qu’il tombe par dessus bord et qu’il tombe dans l’sable
J’vais n’aller qui dit.
C’est quand même con qui r’garde pas les marées.

maison_en_polystyrène

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 11:02

Cette nuit, j’ai rêvé que j’étais avec tout le groupe Errances sur une maison en polystyrène rouge qui flotte sur la mer. Cette maison était équipé de plusieurs chambres, d’une cuisine, d’un étage que je n’ai jamais visité et d’un salon ouvert sur la mer. Il semblait que la maison perdait quelques morceaux, des blocs rouges s’éparpillaient à la surface de l’eau. Le soleil couchant pénétrait par un trou dans la maison. On avait l’impression qu’il n’allait jamais se coucher.

8 novembre 2019

Une journée au poulailler cybernétique

Filed under: - bradpitt — bradpitt @ 23:59

Les machines ont les pieds trempés. Elles explosent. Alors on force les humains à boire du pétrole pour les remplacer.

alice_devient_un_element_virtuel

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 23:19

Sur le chemin, devant l’océan, beaucoup de vent

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 22:40

Et tout cela craque et gémis, grince et hurle.

un endroit maudit, une eau salle, souillée.

On a gâché le sol, cassé sa force.

Des rivets percent la falaise, solides.

 

« Vous savez, c’est un lieu que l’on oubli. La lande est si belle,

quand l’état est arrivé on a gueulé mais ça n’a pas marché.

On aurait peut être du gueuler plus fort. Alors on n’en parle plus.

On en a pas envie. Au fond, un peu d’amertume. »

 

Il déglutit, regarde la mer, détend ses épaules.

Il est beau au soleil, ses mains immenses contre ses jambes encrées au sol.

Hétérotopie

Filed under: - arsène — Arsene @ 20:58

Je suis sous ma couette, voit deux pousse sur un cadre blanc.
Filtre bleu et clavier numérique au service de ma pensé.

Plutôt dure ce retour, fallait sans douter.

On est content de rentré chez sois à partir du moment ou on en a un.
J’ai beau croisé mon reflet chaques jours, je ne me suis toujours pas rencontrer.
Enfin si quelque fois mais il y avait trop de bué
C’était flou, et un coup de main n’aurai pas suffit.
J’ai essayé d’ailleurs, mais ce n’était que moi.

le_voyageur_contemplant_la_mer

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 20:35

le_voyageur_contemplant_la_mer

Menu du soir

Filed under: - barb — Barb @ 18:50

Station Anatole France
Descente aux enfers
Station Italie
Conspiration des corps
Station triangle
Remplissage

paulo_devient_un_element_virtuel

Filed under: venelles,- mykelh — mykelh @ 18:28

7 novembre 2019

Une folle histoire

Filed under: - barb — Barb @ 23:59

_______________________________________Variations

   

nucléo pélican city – underground

Filed under: - bradpitt — bradpitt @ 23:59

petites aventures

Filed under: venelles,- daph — Daph @ 22:24
Très sombre, et beaucoup de brouillard.
Une station de ski, des belles pentes, des mélèzes. 
Il est trempé, tout seul, mais ça va.  Le sac est étanche. Il marche.Il y a du vent. 
Il a peur des flics, zone central du parc, c'est pas top.Un petit peu plus sombre, toujours du brouillard. 
Dans un angle, entre deux bâtiments, il attend. Ici il y a moins de vent, 
il est près de la route mais à moins de chercher personne ne le verra. 
Il se dit dans le parc contre une zone aménagée, la nature est déjà bien impactée. 
Sac, arceau, toile, sardine, tendeur, sardine, tendeur, sardine. 
Pelotonner devant son réchaud il ne dit rien. Aujourd'hui il n'a rien dit. 
Hier il a parlé avec un agriculteur. C'était bien. Il lit. Met un pull, 
une deuxième paire de chaussette. S'endort, se réveille, s’endort, se réveille. 
Sort une couverture de survie et l’étend sur lui. 

Une grande surface dorée. La transparence est belle, 
à chaque mouvements ça se froisse doucement, ça crépite. 
Il a plus chaud. Il fait une connerie je le sais, la couverture 
va condenser toute l'humidité et au réveil le bout du duvet aura gelée. 
Il apprend ce n'est pas grave. 
Et demain, au café, toute les affaires trempées 
s’étendront sur les chaises, les tables et l’étendage.

6 novembre 2019

Perturbations métrologiques

Filed under: - barb — Barb @ 23:00

J’ai voulu, pendant quelques heures, disparaître avalée par le mur auquel j’était adossée.

J’ai bu une coupe de champagne.

Mangé deux choses.

Enfin surtout j’ai changé de proximité avec moi même.

J’étais à nouveau heureuse.

« Older Posts

Powered by WordPress