Errances

31 décembre 2020

31 décembre

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:59

plombée

Filed under: - zeal — Zel @ 18:16

Belle dernière soirée de cette année 2020 !!! ✨

Filed under: - jo_letaxi — jo_letaxi @ 18:08

Tympœur expérience n°5

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 16:34

5-« Le cauchemar »

Les démons nous pourchassent. Nos morts reviennent à la vie. Nos peurs primaires face à la mort surgissent pour nous hanter. Le cauchemar est le souvenir d’une émotion forte passée. Le rêve vous appartient tout comme le cauchemar. On peut toujours se faire surprendre par un cauchemar mais plus vous aiguiserez votre niveau de conscience plus le cauchemar ne sera qu’une expérience fascinante. Ce sont dans les rêves les plus obscures qu’on peut vivre les scénarios les plus intéressants. La joie et le bonheur divertissent moins que l’horreur et la tristesse comme les médias l’ont bien compris. Surmontez vos peurs et essayez de comprendre les ficelles et les métaphores du cauchemar. Quelle en est sa genèse ? De quoi s’inspire mon esprit ? La seule vraie peur je ne l’ai toujours pas connu, je sais qu’elle guète l’horloge pour son heure. J’ai hâte de me réveiller tétanisé. Ce sont les points de suspension de cet article, le temps, le vrai cauchemar.

Tympœur expérience n°4

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 14:26
4-« Multivers »
Le réseau Tympœur s’étend dans l’infini de l’esprit. On ne déclare aucune limite dans l’espace. Ce qui est certain c’est que plusieurs dimensions existent et je ne parle pas de juste la réalité de notre monde et de celle du monde des rêves. Non, je parle de plusieurs dimensions et niveaux au sein même de celui des rêves. Le rêve dans le rêve. Ce phénomène est constant, toujours présent même dans l’ombre. Pour traverser les plusieurs dimensions cela demande d’abord un rêve intense et profond. Puis, bien sûr cela demande de l’exercice sur le travail de la mémoire et de la conscience en passant par un état méditatif et relaxé. Il faut à tout prix être le plus au calme possible mais de fortes émotions peuvent provoquer aussi un voyage à travers plusieurs dimensions. On se fait tout de fois toujours surprendre par nos rêves et le contrôle total est impossible. Les dimensions sont des réalités alternatives de celle de votre rêve initial. Quasiment similaire mais plus qu’un détail change, c’est toute la métaphore du rêve initial qui est amplifié exponentiellement.
Dans Tympœur expérience n°3 je vous parlais de la « chasse à l’homme » et de l’effet roller coaster. Dans un voyage à travers les dimensions, pour aller d’une dimension à une autre, il vous arrivera de passer à travers des portails, des routes ou encore des portes. Ces issus font partie du vide astral et votre corps astral subira obligatoirement l’effet roller coaster. Imaginez passer d’une dimension à une autre en traversant l’espace à la vitesse lumière. L’intensité sera ressentie même par votre corps dans le monde réel au réveille. Comme essoufflé après une attraction même si le voyage se produit au début du rêve et donc au début de votre nuit. On observe des séquelles d’émotions
L’effet « roller coaster » méritera son propre résumé dans un Tympœur prochainement mais cela reste en réflexion.
Je vous souhaite d’avoir cette expérience de voyage spatiale absolue. La question du temps aura aussi son article prochainement. Bonne nuit.

Il y a des jours où ça ne fonctionne pas

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 00:30

Au lieu de déchirer ou raturer mes tentatives de dessin du jour, j’ai décidé de les laisser en vie (en grand) dans mon carnet mais en miniature ici pour que leurs laideurs fassent peu de bruit

Je m’en débarrasserai bientôt

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 00:09

Les mains dans les feuilles, dans le bois, dans la terre.

Tournevis, truelle,

toucher le réel.

30 décembre 2020

à la recherche du soleil

Filed under: - le_nouketou — le_nouketou @ 23:51

seul.e au monde

Filed under: - jo_letaxi — jo_letaxi @ 22:21

Carciofi alla romana

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 15:12

Still Here Still Life_35

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 15:09

mur boréal

Filed under: - œufmollet — oeufmollet @ 14:48

Walden

Filed under: - Marineee — Marineee @ 00:21

« En général, les hommes, même en ce pays relativement libre, sont tout simplement, par la suite d’ignorance et d’erreur, si bien pris par les soucis factices et les travaux inutilement rudes de la vie, que ses fruits les plus beaux ne savent être cueillis par eux. »

Henry David Thoreau – Walden

c’était cet été

Filed under: - Marineee — Marineee @ 00:18

29 décembre 2020

Jour de pluie

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 23:58

https://youtu.be/oh64haEP9g8

Tympœur expérience n°3

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 23:31

« Chasse à l’homme »

La « Chasse à l’homme » est une expérience classique pour Tympœur. Le principe est que dans le rêve nous nous faisons pourchasser par une personne qui souhaite la plupart du temps notre mort. Le chasseur est trop souvent représenté par une figure masculine telle que Tom Hardy qui n’a plus sa virilité à prouver depuis longtemps. Un enfoiré qui ne sait pas tirer et qui est muni d’une arme qui le handicap dans sa quête comme un révolver modèle Caldwell officier. Ce phénomène est proche du « roller coaster », notre corps est comme tiré, comme transporté dans un manège et seul notre regard est contrôlable. Une suite de décors défile et s’enchaine pour nous protéger mais aucune issue ne s’offre à nous, le chasseur est toujours sur nos côtes. Le cerveau redouble d’efforts car notre corps astral se déplace constamment rapidement et notre esprit doit générer une quantité d’éléments pour nous protéger et éloigner de la mort. La seule issue de ces rêves à la particularité de ne jamais se finir jusqu’à ce qu’on se réveille. L’expérience est sensationnelle car on reconnaît vite ses mécanismes et on sait très bien que notre vie n’est pas en danger (cela dépend du niveau de conscience de chacun). Le mieux est de profiter de notre pouvoir de survie au maximum pour apprécier l’expérience à son plein potentiel. En effet, la « Chasse à l’homme » est l’une des expériences qui nous met à l’épreuve pour créer le plus vite possible des éléments à partir de notre esprit ou notre subconscient.

being harsh on myself

Filed under: - jo_letaxi — jo_letaxi @ 21:39

Filed under: musardises,- moïra — MOira @ 21:22

Y a plus de guacamole

Filed under: - zeal — Zel @ 17:41

minuit

Filed under: - le_nouketou — le_nouketou @ 17:24

Aurélien

Filed under: - œufmollet — oeufmollet @ 15:13

a des trous dans sa barbe et ne sait pas repasser une chemise

 

28 décembre 2020

Le sens du détail chez maman

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:51

Sentiments pour la lune

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:40

J’ai évité la lune ou m’évite-t-elle ?
Nous devions nous rencontrer avec deux autres planètes, mais je les ai raté.
Elles m’attendaient depuis plusieurs jours déjà mais à ma grande tristesse mes yeux étaient voilés de nuages.

Papillon et pensées pour J.

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:34

Je pensais à J. et son affection pour son papillon brodé en faisant ce dessin 🦋

Photographie perdue

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:30

J’ai perdu la photo de ma grand-mère maternelle, elle doit être dans les affaires de mon déménagement. Ensevelie sous une montagne d’objets…j’espère qu’elle est toujours intacte…
Ma grand-mère se tient debout avec sa robe aux tons rougeâtres ou (peut-être marrons) et ses cheveux blancs rasés. Elle ne sourit pas et se tient droite devant des arbres. Je crois qu’elle a des boucles d’oreilles mais je n’en suis plus très sûre. En tout cas je peux ressentir son aura rien qu’à travers la photo.

Héritage

Filed under: - fabiola — Fabiola @ 22:25

Filed under: musardises,- bleu.quentin — bleu.quentin @ 22:04

l’écran de fumée

Filed under: - juliette — juliette @ 16:44

Expirée

Filed under: - zeal — Zel @ 16:27

Tympœur expérience n°2

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 14:14

2-« Égo »

« Égo » introduit le fonctionnement du temps et de l’espace dans les rêves mais j’en reparlerais en détail dans un autre article de « Tympœur ». Le phénomène « Égo » confronte le rêveur face à ses multitudes de personnalités. On se rapproche du syndrome du comédien qui oublie sa propre personnalité à celle de son personnage. « Égo » joue avec le temps et l’espace, le lieu intemporel qui rassemble toutes les facettes de notre personnalité est un métro. Ce métro nous transporte à travers le temps et l’espace. On y retrouve des personnalités passées ou futur voire même des personnalités de mondes alternatifs. Quand vous rêvez vous ne pouvez posséder qu’une personnalité. Il arrive que vous vous confrontiez à une autre personnalité mais vous ne pouvez voir qu’à travers les yeux d’une personnalité à la fois. « Égo » est intervenu une fois par exemple quand je suis passé à travers une fenêtre pour pénétrer dans une salle de bain. La porte de cette salle de bain était ouverte sur un couloir et était face à une autre salle de bain dont la porte était aussi ouverte. Dans cette seconde salle de bain se trouvait un autre moi. Nous nous sommes fixé droits dans les yeux. Nous avions compris tous les deux que nous n’aurions jamais dû nous rencontrer dans ce monde au même moment. C’est à la suite de cette rencontre que j’ai suivi l’autre moi dans la salle de bain miroir et été projeté dans le métro des egos. Il faut comprendre que l’autre moi et tous les autres moi dans le métro viennent de temporalités différentes et sont tous possédés ou le seront à la sortie du métro par moi-même dans le futur ou le passé. C’est ça « Égo » le fait que la personne que l’on est dans nos rêves n’est qu’une des centaines de personnalités que l’on a et qu’elles sont toutes reliées à soi et conservées à travers le temps et l’espace.

Filed under: - Amélie — Amélie @ 11:38

Et je suis là, telle une petite boule de stress et de nerfs

Kinder not so surprise

Filed under: - Marineee — Marineee @ 01:17

CRAC

le poison

Filed under: - zeal — Zel @ 00:32

« Tout pourrait se passer de n’importe qu’elle façon »

tu péris sans céder à nos seules tentations

« t’as peur ou c’est pas ça »

t’apprends c’est dépassé

« sois patient tel poisson »

sans pâtir du poison.

 

« Planète épousa océan et poussée d’Archimède

aidant la Terre fut submergée. »

Nos plans apposés ont soupé d’chimères

dans des fûts. tu m’fis germer.

 

 

Filed under: - le_nouketou — le_nouketou @ 00:29

Tempête. J’ai l’impression que le vent va arracher l’immeuble. Ce n’est pas mon lit, je me tourne et me retourne. Il y a trop de bruit.

Je m’endors. La pluie coule jusque dans mon rêve. C’est la fin d’un monde, un tsunami ravage tout. Les riches s’en sortent, comme toujours. Je me démène. Trop tard. Je me noie.

Réveil brumeux. Toujours de la pluie. Toujours du vent. Je calcule mal mon temps pour prendre le train du retour. J’attend. La SNCF calcule aussi bien son temps que moi. J’attend encore. Un bébé crie pendant la majeure partie du voyage. Le train file au milieu des marais. Avec les inondations, je pourrais presque être dans le Voyage de Chihiro.

Fin d’après-midi, je rappelle enfin ma mère. Elle ne va pas bien, je l’entend à sa voix. On déteste toutes les deux cette période de l’année. Elle pleure. Je pleure. Je raccroche mais la tristesse reste. Je prend une douche pour tenter de me calmer et cacher mes yeux rouges. Je ne veux pas qu’on me pose de questions en descendant.

Je revet le masque fade de la normalité. Ma gorge et mes yeux me piquent mais avec un minimum de semblant ils ne remarquent rien. J’entend mon chat qui miaule depuis la buanderie. Je ne vois pas sa patte dans le creux de la porte et ouvre. Elle crie. Je m’excuse en pleurant.

J’écoute The Cranberries. Le son à fond dans mon casque. La chanteuse s’est noyée il y a quelques années. Dehors, la pluie tombe toujours. 

27 décembre 2020

maman

Filed under: - juliette — juliette @ 23:42

à méditer

Filed under: musardises,- bleu.quentin — bleu.quentin @ 23:37

à force de frotter aux icebergs on finit par se noyer dans des eaux froides

(noël)

Filed under: - œufmollet — oeufmollet @ 23:35

La distance un peu.
Le silence, souvent.
J’ai baillé. Beaucoup.
Des bulles.
Des paillettes.
Vraiment beaucoup trop de foie gars,
C’est pas bon.
Sérieux.
Beaucoup de chocolat,
C’est meilleur.
Des jours un peu comme les autres,
Avec un peu plus de saumon et d’alcool.
Des cadeaux.
La gratitude.
(Un peu) de démonstration.
A l’année prochaine.

(Em)bûches

Filed under: - Die.final2.psd — Die.final2.psd @ 21:59

Ne vous inquiétez pas, je crois qu’on est tous dans la sauce chaque année. Mdr.

Apparemment, j’ai des boutons car je n’ai pas de mari. Ma famille trouve que je suis « une personne bien » maintenant car je ne suis plus en dépression et en surpoids. On passera sur mes critiques de 30 secondes sur Darmanin car « de toute façon on s’est toutes fait violées et celles à qui ce n’est pas arrivé l’invente pour causer du tords aux hommes ».

À l’année prochaine, bisous.

Filed under: musardises,- moïra — MOira @ 19:54

Tympœur expérience n°1.1

Filed under: - Zaqiqu — Zaqiqu @ 17:22

1.1 La « Suspension de l’incrédulité ».

« L’encre bleue » est un exemple pour parler du rêve qui vient tacher notre réalité au réveil. Pour mieux comprendre le phénomène on va parler ici de la « Suspension de l’incrédulité ». Dans nos rêves on ne remet pas en cause le fait de pouvoir voler. Cependant, au réveil tout ce qu’on a pu ressentir durant notre rêve est la plupart du temps compris comme appartenant seulement au rêve. Il est normalement facile de dissocier nos souvenirs de rêves de nos souvenirs du réel. Lors de cette expérience après le réveil pendant une durée qui peut aller jusqu’à 30 minutes j’ai pu observer que j’étais incapable de discerner si mes souvenirs étaient réels ou rêvés. La frontière du rêve déborde sur le réel. On peut par exemple imaginer pouvoir voler au réveil sans remettre en cause le fait que c’est impossible. On peut encore imaginer avoir perdu un proche, cela peut être un rêve joyeux, triste ou ennuyant. Ce phénomène intègre aussi les conséquences et les contraintes du réel donc les médias, la politique ou encore l’opinion de nos proches. Ce sont ces conséquences et contraintes qui nous ramènent à la raison au bout d’une demi-heure. Une chose restera cependant toujours ! Je parle de l’émotion. L’émotion aura été ressenti dans le réel, donc une émotion réelle qui fera réagir votre corps et bouleversera vos souvenirs. L’émotion provient en plus d’une expérience surréaliste ou exceptionnelle, elle sera donc très intense. Le choc est d’autant plus puissant quand au bout de 30 minutes pour le meilleur ou pour le pire vous comprenez que tout ce que vous ressentez provient d’un rêve qui a un peu trop duré. Une encre bleue qui tache la page d’après et celle d’après encore jusqu’à ne plus la voir, ne plus la ressentir.

« Older Posts

Powered by WordPress